• Le RCSA toujours pas d’attaque
  • Excellent anniversaire Abdelhak Belahmeur
  • Le 1er acte du triptyque RCSA – SR Colmar se solde par un nul.
  • Nouveau site internet
  • Calendrier National, U19 et U17 Nationaux du RCSA

Le RCSA toujours pas d’attaque

Après sa cinquième sortie de préparation, à Weyersheim, face au pensionnaire de Division Honneur de l’US Oberlauterbach, le Racing se retrouve plus que jamais au pied du mur, avant d’aborder la nouvelle saison de National. Force est de constater qu’à deux semaines de l’ouverture des hostilités, bien des zones d’ombre subsistent. Certes, on se procure des occasions de but, ce qui est encourageant mais on ne les met pas au fond. On n’est pas assez tueur devant le but et on doit impérativement recruter un (si Stéphane BAHOKEN signe lundi) voire deux attaquants. Sinon à défaut de trouver le messie, il faudra s’en remettre à un miracle.

Devant un millier de spectateurs et par un temps idéal, les deux formations ont proposé du jeu mais beaucoup d’admirateurs sont restés sur leur faim vu un manque d’efficacité flagrant du côté des Bleus.  L’entraîneur Jacky DUGUEPEROUX le résume ainsi:  » Il y a eu du mieux dans la circulation, on s’est créé pas mal de situations, j’attendais plus de fluidité et il y a en eu. Mais après, on n’a pas concrétisé « . Ces quelques mots résument avec beaucoup d’acuité la situation actuelle. L’équipe strasbourgeoise alignée en 1ère mi-temps ( Gauclin , Donzelot – Seka – Sikimic – Sabo, Aguemon – Oliveira – Belahmeur – Grimm, Ieraci – Marques) s’est créée de multiples occasions (frappes appuyées d’Aguemon (28′ et 36′), des essais de Ieraci (reprise à bout portant à la 31′, 55′ et 64′), et Grimm à la 44′. Mais par manque de précision ou d’excellents arrêts du gardien Schmaltz, l’ouverture du score résultera d’une grosse bévue d’Anthony Leonardt qui lobera son gardien pour marquer contre son camp.

M Lambin, arbitre de la rencontre, siffle la mi-temps sur ce score de 1-0 pour le Racing.

A la reprise, Jacky Duguépéroux amène un peu de sang frais en faisant entrer à la place de Donzelot, Corentin Munch et de Seka, Salmier. Le jeune arrière droit Munch va se montrer de suite à son avantage en se permettant quelques montées franches suivies de centres dangereux. Frédéric Marques se procure deux belles occasions à la 52′ et 70′ mais le gardien des Orange est à la parade. Mais à la 73′, après un bon centre de Sikimic et dans une forêt de jambes, Brian Amofa trompe une seconde fois Schmaltz. Les rentrées de Karasahin et Weissbeck ne changeront plus grand chose et c’est par cette victoire étriquée, 2-0 pour les Bleus, que se termine la partie.

20367823

Un des nouveaux attaquants présent à Weyersheim en civil, doit parapher lundi un contrat de deux ans, Stéphane BAHOKEN vient se relancer en Alsace.

Stéphane est né à Grasse le 28 mai 1992, 1,85m pour 86kg. Au sortir d’un prêt à Saint Mirren, en Ecosse, il a fait 16 apparitions en Ligue 1. Passé professionnel à l’été 2012, c’est lui qui avait inscrit le doublé décisif contre Montpellier en fin de saison 2012/2013 et ce pour sa première titularisation en équipe une.

Le Franco-Camerounais, il possède la double nationalité française et camerounaise, n’a toujours pas disputé de match officiel avec le Cameroun. Willy Sagnol l’a convoqué en 2013 pour participer au Tournoi de Toulon, où il fut titulaire et a marqué un but contre les Etats-Unis. Son choix définitif de nationalité sportive n’est pas encore fait. A vrai dire son cœur balance pour le Cameroun, son père ayant joué pour les Lions.  » Je ne saurais faire autrement  » avoue-t-il.

S’il rejoint Strasbourg « c’est pour retrouver de la confiance, grandir et pour cela marquer « . En somme, tout ce qu’attendent les supporters strasbourgeois.  » Strasbourg me voulait, je n’ai pas réfléchi trop longtemps car Strasbourg est une vraie ville de football. Je veux être décisif et je peux être utile n’importe où en attaque. Je veux aider Strasbourg à gagner et le but c’est de remonter en Ligue 2 « . Vivement que nous puissions le voir à l’œuvre sur le terrain.