Le Racing s’incline 2-3 face à Mulhouse

Pour son 4ème match amical de la saison, le Racing se déplacait à Hésingue pour affronter le Fc Mulhouse, un adversaire en championnat dans la saison à venir.

CCS NEWS: Mulhouse – RACING: 3-2, à Hésingue

La rencontre de cet après-midi comme celles qui ont déjà eu lieu et celles qui suivront sont avant tout des rencontres amicales. François Keller a raison quand il affirme qu’il est préférable de voir l’ensemble des joueurs sur un match plein que sur des bouts de rencontre. Ensuite et certains auraient peut-être tendance à l’oublier, nous ne sommes qu’en tout début de saison. Le travail tactique, la mise en place de systèmes de jeu, n’en sont qu’à leurs balbutiements, alors un peu de patience et d’indulgence. Les spectateurs présents ont assisté à un match engagé mais correct avec des duels certes virils parfois mais toujours dans la limite permise. Quant à ceux qui auraient aimé que ce soit le début de je ne sais quelle guerre entre 67 et 68, ils en ont été pour leurs frais. Aucun début de débordement à noter, on a assisté à une rencontre bon enfant et c’est tant mieux Pour le reste, on verra cela en temps voulu.
Début de rencontre assez catastrophique de nos joueurs puisqu’après 35 minutes de jeu, nous étions menés 3-0. un 1er but, dès la 5ème minute, de Dimitri Liénard, qui mystifia toute la défense Duki compris. Un quart d’heure plus tard, faute strasbourgeoise sifflée par l’arbitre, coup-franc tiré par Saïd Dardouri, le capitaine mulhousien Samir Kecha est le plus prompt et de la tête inscrit le second but. Puis à la 35ème minute, Badara Sene profite d’un très beau service pour battre l’infortuné Duki, bien malheureux cet après-midi. Et les Bleus? Ils eurent quelques occasions par Zerbini à deux reprises, Benchenane et Gisselbrecht. Ces jeunes sont là pour apprendre et parfois il faut passer par des situations un peu délicates.

2ème Mi-temps :

La 2ème mi-temps, on vit une équipe du RACING, mieux en place, certains diront parce que du côté mulhousien, on fit sortir quelques cadres. Les Strasbourgeois n’ont jamais renoncé et s’ils ont grignoté leur retard, ce n’est que justice. Modeste, le capitaine du jour, montra l’exemple, en montant de plus en plus, épauler ses attaquants. A la 66ème minute, il s’imposa au milieu de plusieurs joueurs et plaça la balle hors de portée du gardien mulhousien. Vers la fin de la partie, Coulibaly adressa un bon centre sur Binder qui ne fit pas prier d’inscrire le deuxième but du RACING.
L’arbitre, M Tournegros, siffle la fin de la rencontre sur ce score de 3-2, en faveur des Haut-Rhinois. Comme dit, les Bleus se sont rebiffés en seconde mi-temps et l’entraîneur, François Keller et son adjoint, Sébastien Roi, auront matière à réflexion après ce match.
Compos des deux équipes:
Mulhouse: Djidonou, Kecha, Fortuna, Dumas, Abadie, Sene, Dardouri, Kalkoul, Balogou, Johansen, Liénard Rempl.: Ellemaud, Saou, Sadir, Marx, Fioux, Assogna, Boughrara, Fuchs, Reichstadt
RACING: Duki, Nyatchou, Noé, Modeste, Falk, Coulibaly, Gisselbrecht, Zerbini, Binder, Genghini, Benchenane Rempl.: Lledo, Bertoli, Kelbi, Bahloul

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.