Le RACING se déplace près de la frontière allemande

Pour une fois n’est pas coutume, le RACING s’est déplacé à Lauterbourg pour y rencontre l’équipe 2 de Karlsruhe. Ce fut un match d’hommes mais sur certaines actions allemandes, l’on aurait aimé une plus grande retenue. Heureusement aucun blessé à signaler à l’issue de la rencontre sifflée prématurément par l’arbitre dans la confusion générale.

1ère mi-temps 

A noter quelques belles actions mais qui malheureusement comme trop souvent ces derniers temps ne déboucheront pas sur des buts. Ainsi ce centre tir de Genghini qui verra Ledy être contré au dernier moment. Nos deux latéraux, Donzelot et Guignery, monteront fréquemment aux avant-postes, mais leurs centres furent ou imprécis ou mal exploités. Très belle occasion Perrin – Ledy, que beaucoup de spectateurs voyaient au fond des filets. Sikimic monta systématiquement sur corner, mais là aussi sans trop de réussite. Martin s’offrit peut-être la plus belle occasion de cette mi-temps mais le gardien du bout des doigts dévia le tir violent du gaucher alsacien. Mi-temps un peu décevante vu les occasions de but gâchées et ce 0-0 fut diversement accueilli par les spectateurs.

2ème mi-temps

Les Allemands certainement sermonnés par leur coach, bien nerveux sur son banc, se montrèrent de suite plus offensifs. La plupart de leurs tentatives par manque d’imprécision seront facilement annihilés par nos défenseurs ou Duki, rentré à la place de Kéhi. Ainsi cette grosse occasion de la 68ème minute, qui vit après un corner pour nos Bleus, les Allemands partir très rapidement en contre-attaque. Le 5 contre 1 sera très mal joué et une occasion en or d’ouvrir le score qui s’envole. Les Strasbourgeois se procurèrent des occasions mais il était écrit que ce soir, rien n’allait rentrer. Passons sur la confusion générale de fin de match où tous les acteurs de cette rencontre se retrouvèrent sur le terrain dans un drôle de face à face.
Ce match nul 0-0 est somme toute logique car trop de joueurs semblaient en-dedans ce soir pour espérer mieux.

François Keller a aligné en 1ère mi-temps : Kéhi, Donzelot , Guignery, Modeste, Sikimic, Martin, Genghini, Ursch, Ledy, Perrin et Zerbini.
Rentreront en seconde période : Duki, Gisselbrecht, Benchenane, Coulibaly, Binder, Golliard, Pinaud et Falk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.