post

La 4ème journée de championnat de CFA

Cette 4ème journée a vu le leader, MOULINS, accroché sur son terrain par le RACING. LYON DUCHERE, à Grenoble, et la réserve du PSG contre SARRE-UNION, confirment leur bonne forme actuelle en s’imposant. Le FC MULHOUSE ramène un bon nul de son court déplacement à MONTBELIARD.

Seuls MONTCEAU et RAON L’ETAPE marquent quelque peu le pas et ferment la marche après cette journée.

PARIS SG 2 contre SARRE-UNION: 2-0

Stade Montbauron de VERSAILLES  Les buts: Coulibaly (38′) et Rouag (66′)    Les avertissements: Garnier (30′), Atlan (58′), Sabaly (64′ et 84′), Rajsel (90′ + 2′) au PSG et Belktati (45′) à Sarre-Union   Expulsion: Sabaly (84′) au PSG

Deuxième équipe alsacienne à fouler la pelouse du stade versaillais en 15 jours et même punition. Les Bas-Rhinois sont repartis avec une défaite après une excellente prestation de leur part. Malgré plusieurs occasions, Sarre-Union a pêché par manque de réalisme contrairement aux Franciliens qui n’ont guère plus d’une opportunité par mi-temps.

Les Parisiens vont marquer sur deux coups de pied arrêtés ( premier but de Coulibaly qui saute plus haut que tout le monde sur corner et second but de Rouag étrangement seul au second poteau sur coup franc). Deux erreurs qui coûtent cher. Les Bas-Rhinois, malgré cinq occasions franches, n’arriveront pas à battre le gardien parisien, Areola.

Les Sarre-Unionnais n’ont nullement été récompensés de leurs efforts mais la réussite ne continuera pas à les fuir à chaque rencontre telle cette excellente frappe sur la barre, à la 87′, de Schermann, qui méritait un meilleur sort.

Olivier FROEMER (entraîneur):  » Sur l’ensemble du match, seul le score ne me satisfait pas car le contenu est encourageant. Il y avait davantage de taille et de poids en face et ils nous ont mis en difficulté sur les coups de pied arrêtés. Mes joueurs ont été courageux. Ils ont produit du jeu, ont toujours cherché à aller de l’avant. Ils ont été bons dans la récupération du ballon, avec un jeu bien ficelé. On a fait un bon match de CFA avec quelques petites erreurs défensives et une déficience dans la finition qui nous coûyent cher et qu’il faudra éviter de reproduire »

Philippe KLEIN (capitaine): « On a produit plus de jeu qu’eux, on a eu plus d’occasions qu’eux et pourtant ils nous mettent deux buts sur coups de pied arrêtés. C’est ça le haut niveau. On devra être plus attentifs sur les détails et éviter ces erreurs. Tous les matchs seront durs mais on a une bonne marge de progression. On savait que le maintien ne se jouerait pas contre ce genre d’équipes. Pour l’obtenir, il nous faudra prendre le maximum de points le plus vite possible. A commencer par quatre contre Raon, samedi à la maison »

SOCHAUX 2 contre MULHOUSE: 1-1

Stade Léon BLUM, 300 spectateurs

23′: Tout juste entré en jeu, Bayard adresse une balle en profondeur à King OSANGA. Celui-ci enroule un extérieur du pied droit qui trompe le portier DJIDONOU. 1-0 pour les Sochaliens

58′: BALOGOU surprend la défense sochalienne et part seul défier POUPLIN, qu’il crucifie d’un plat du pied. 1-1

Laurent CROCI: « C’est la 1ère fois en 5 ans que je me fais expulser ». Son tort: avoir vertement reproché au corps arbitral d’avoir oublié un pénalty avant la pause pour son équipe.

Mulhouse aurait pu revenir au score, ce qui n’aurait pas été illogique au vu de la première période.  » On a su mobiliser le ballon, presser les Sochaliens et être agressifs » dira CROCI. « Je suis déçu du résultat. Nous avons su revenir au score, garder notre cohérence mais des faits de jeu nous ont été défavorables »  rajoutera-t-il

Fabrice Vandeputte, entraîneur de Sochaux,  » Nous avons été trop timides et Mulhouse, malgré notre ouverture du score, nous a bousculés »

Grenoble contre Lyon Duchère: 0-2

Très mauvaise entame de saison pour le GF 38 qui perd à domicile contre un prétendant à la montée 0-2.

Dominer n’est pas gagner et Grenoble peut regretter son manque d’efficacité offensive. Lui qui aurait pu arriver à la mi-temps avec plusieurs buts d’avance, a du se contenter du nul 0-0. La Duchère a eu chaud à plusieurs reprises et s’est illustré surtout sur coups de pied arrêtés. A la 64′, perte de balle iséroise, Lopez part seul au but et élimine Villard et frappe dans la foulée. Le ballon passe sous le ventre de Jaccart et Grenoble est mené 0-1. A la 93′, frappe contrée de Barretto qui une nouvelle fois surprend Jaccart. L’arbitre siffle la fin de la partie sur le score de 0-2.

A la fin de la rencontre, joueurs et staff sont restés un long moment dans leur vestiaire. A la sortie, Olivier SARAGAGLIA a exprimé sa volonté de discuter « démission » avec son président, Alain FESSLER. Option qui a peu de chance d’être choisie après seulement 4 journées. Réaction d’Olivier: » Je suis assez plombé. J’ai cru retrouver, par moment, ce qu’on était capable de faire l’année passée mais malheureusement le foot est un sport où quand tu as des occasions, tu dois les mettre au fond, on n’a pas su le faire. S’il y a 3-0 à la mi-temps, je pense qu’il n’y a pas grand chose à dire.On a quelques grosses occasions. On entame bien la seconde période mais on fait une grosse erreur. Julien DELETRAZ va se livrer et libère son couloir, on prend le but derrière. Le 2ème est anecdotique, la balle est dans le coin sur le poteau de corner et on doit le dégager. En ce moment, rien ne tourne pour nous. Je ne peux pas reprocher l’attitude des joueurs qui ont donné le maximum.

C’est un groupe que j’ai voulu, on m’a donné les moyens d’avoir ce groupe. J’ai proposé de démissionner si ça pouvait aider ce club. Je vais en parler au président. Je suis le premier responsable si le groupe n’y arrive pas et j’assume complètement. Si je dois partir, je le ferai. Ce club est plus important que moi. Les joueurs veulent qu’on continue à bosser ensemble. La Duchère est une équipe appelée à jouer les premiers rôles, qui affiche ses ambitions. Dans le jeu, si on enlève l’erreur qu’on fait sur le but, on a été assez dominateur, ça prouve qu’il y a de la qualité.

Il reste 30 matchs, soit on baisse les bras et on va galérer, soit le président décide de mettre quelqu’un d’autre à ma place, soit on se serre les coudes, on bosse à l’entraînement et on essaye d’aller gagner les deux prochains matchs à l’extérieur. Je suis abattu mais conscient qu’on peut faire des choses. Les encouragements du public donnent du baume au coeur mais si on continue à ne pas gagner, ils ne seront logiquement plus derrière nous. Il y a de l’attente, à nous d’y répondre »

UJA PARIS contre BELFORT: 1-0

Les joueurs de Belfort organisés autour de Nasser TAHIRI défendent bien et ne prennent aucun risque ce qui contraint les Franciliens à jouer long pour chercher leurs attaquants. Arnaud MAILLOT qui remplace Stéphane VERON suspendu, essuie deux chaudes alertes dont une frappe sur la transversale. La mi-temps intervient sur le score de 0-0.

En seconde période, les joueurs parisiens semblent avoir plus envie d’arracher la victoire. On semble bien parti pour le partage des points, quant à cinq minutes du terme de la rencontre suite à une mésentente avec son gardien, MOUREAUX rate sa relance et l’expédie plein axe sur l’attaquant adverse, MICKAEL, qui du plat du pied, ouvre la marque pour l’UJA. Les Asémistes se ruent à l’attaque mais ni BOUNADI et AHAMADI ne parviennent à tromper le gardien. Plus rien ne sera marqué et les hommes du président SIMON, devront se reprendre la semaine prochaine à SERZIAN face à GRENOBLE qui connaît un début de saison très difficile.

AUTRES RESULTATS:

Villefranche – Montceau: 2-0

Raon l’Etape – Yzeure: 0-2

Jura Sud – Auxerre2: 1-0

Nancy 2 – Chasselay: 1-1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.