Le RACING concède le nul, 2-2, face à la réserve nancéienne

Les semaines se suivent et se ressemblent au RACING. Un nouveau nul vient sanctionner l’excellente prestation des deux équipes cet après-midi, à la Meinau.

Le RACING reste invaincu mais au prochain match, à Villefranche, la victoire sera impérative sous peine de laisser filer les premiers de la classe.

Nancy avait annoncé la couleur, ses joueurs voulaient ramasser les 4 points, en alignant une équipe digne de la ligue 2 plutôt que du National. Truffée de pros, cette équipe en inquiétait plus d’un et beaucoup de spectateurs étaient curieux de voir quel serait le comportement de notre équipe face à une telle armada. François KELLER, par la force des choses, avait apporté trois changements dans son équipe au coup d’envoi, Duki, Ursch et Sow prenaient la place de Kéhi, Amofa et Zerbini, blessés. Dans les rangs de l’AS Nancy Lorraine, deux visages connus, l’ailier Simon ZENKE et Cyril DREYER, formé à Ernosheim sur Bruche.

A l’entame de match, les deux équipes comptaient le même nombre de points et chacune était désireuse de l’emporter cet après-midi.

Pas de round d’observation, les deux équipes rentrent de suite dans le vif du sujet. La 1ère grosse occasion est à mettre à l’actif de Nancy. A la 6′, percée plein champ du nouvel arrivant Bassilekin qui se présente seul devant Duki mais heureusement sa frappe n’est pas cadrée. Puis Sow chipe la balle à Muratori mais s’emmêle les pinceaux. Une frappe plein axe de Perrin est facilement captée par Grégorini. A la 12′, nouveau sauvetage de Duki qui est très bien rentré dans cette partie, Zenke centre fort devant le but, Sikimic se loupe et ce diable de Bassilekin se retrouve une seconde fois face à face avec Duki. Celui-ci sort une nouvelle fois vainqueur du duel. Puis Sow et Ledy n’arrivent pas à inquiéter Grégorini. A la 20′, Sichi hérite d’un coup franc situé pratiquement au même endroit que face à Raon l’Etape. Hélas, son tir vient mourir dans les gants du gardien de Nancy. A la 26′, c’est à nouveau Zenke qui vient affoler les défenseurs du RACING. Alerté par Hammar, son centre fuyant ne trouve heureusement pas preneur et file en sortie de but.

A la demi-heure de jeu, 1er carton lorrain pour Janvier pour une faute sur Ledy. Sur le coup-franc qui suit, Sichi laisse à Sow le soin de s’exécuter. Mais tir trop enlevé donc sans réel danger pour Grégorini. Les Lorrains ne relâchent pas la pression et les nôtres souffrent. Ayasse contraint une nouvelle fois Duki à un bel arrêt. Et à la 37′, c’est Johan Molo, l’ex-monégasque, qui s’infiltre dans la défense avant d’adresser un tir tendu qui passe de peu à côté. A ce moment-là, on se dit qu’on est pas trop malheureux que le tableau d’affichage indique toujours 0-0. Puis c’est à Pacho Donzelot de récolter un carton jaune à quelques secondes de la pause pour une intervention irrégulière sur Mollo.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score nul de 0-0. Première mi-temps très agréable, seuls les buts manquent.

A la reprise, les deux entraîneurs amènent de suite un peu de sang neuf en remplaçant Genghini par Noro, le revenant, et Lippmann par Amadou. C’est à nouveau Zenke, décidément bien en jambe et bien affûté, qui se signalera le premier. Sur le corner qui suit, Mollo recherche Ayasse mais sa tête passe de peu au-dessus. Mais à la 53′, les Nancéiens ouvrent la marque par Zenke qui se trouve à point nommé au second poteau pour reprendre de la tête le centre de Mollo. Son coup de tête puissant et la balle vient se loger dans la lucarne droite de Duki qui n’a pas esquissé le moindre geste. 1-0 pour Nancy et beaucoup de spectateurs se disent que l’affaire se complique de plus en plus.

Un quart d’heure, plus tard, réaction des Bleus et égalisation par Perrin. Très beau mouvement Noro, Sow, Sichi, grossière erreur de Dampha, Perrin à l’entrée des 16m, frappe du droit et le ballon vient mourir dans le petit filet de Grégorini. A peine le temps de respirer et second but du RACING pour le doublé de Perrin. Une merveille de centre de Ledy, Perrin en extension et à bout portant bat une deuxième fois Grégorini. Tonnerre d’applaudissements dans les tribunes. Incroyable la façon dont ce match a basculé en quelques secondes. Nous qui étions presque à la rue, nous voilà à mener au score. Mais à la 70′, petite erreur de déconcentration de nos joueurs. Hammar centre et Ayasse d’une tête croisée bat Duki, totalement impuissant sur cette balle. Dommage car laisser revenir l’adversaire à votre hauteur à ce moment-là c’est lui redonner confiance.

Et le tournant du match se situe à la 75′: Sow après un de ces déboulés avec des feintes incroyables, centre sur Ledy qui arme et reprend de volée. Geste magnifique qui aurait mérité de se terminer au fond des filets mais parade incroyable de Grégorini qui extirpe la balle de son but. Si ce but rentre, le match est quasiment plié.

Les remplacements de Bassilekin ( un tout bon celui-là quand il sera bien intégré) par Joachim et d’Ursch par Coulibay ne changeront plus rien à l’affaire. Malgré une ultime percée de Zenke, une tête à bout portant d’Ayasse que Duki arrête (très bonne partie de notre gardien ce soir) et enfin un boulet de Sichi qui partait bien mais qui sera malheureusement dévié par Ledy. Nouveau carton de Muratori pour faute sur Sow.

L’arbitre luxembourgeois, M HOLTGEN, fort bon au demeurant, siffle la fin de cette rencontre sur le score de 2-2 , nul qui satisfera les deux équipes qui ont offert un très beau spectacle aux 8 280 spectateurs présents à la Meinau.

Jean Fernandez, coach de Nancy, nous donnera ses impressions à la fin de la rencontre. « J’ai d’abord et avant tout assisté à une très belle rencontre de football de CFA. Les deux équipes ont eu chacune leur période, dommage pour Nancy qui sur des erreurs individuelles se fait rejoindre alors que l’on pensait qu’il pouvait s’imposer. Je n’ai pas perdu mon après-midi car les joueurs que j’étais venu superviser  se sont bien comportés. En cas de coup dur comme contre l’OM, j’aurai des solutions de rechange ».

Composition des équipes:

Nancy: Damien GREGORINI, Vincent MURATORI, Fabien LIPPMANN, Mohammed CHERCHAR, Julian JANVIER, Abdourahman DAMPHA, Simon ZENKE, Thomas AYASSE, Jean-Landry BASSILEKIN, Ziri HAMMAR, Yohan MOLLO. Remplaçants: Ibrahim AMADOU, Cyril DREYER, Jean-Michel JOACHIM, Florent ZITTE et Kevin CREPEL

RACING: Ziman DUKI, Francisco DONZELOT, Vincent GUIGNERY, Milovan SIKIMIC, Joris URSCH, Ludovic GOLLIARD, Benjamin GENGHINI, Anthony SICHI, David LEDY, Julien PERRIN, Saidou SOW. Remplaçants: Adel BENCHENANE, Abdoulaye COULIBALY, Stéphane NORO, Billy MODESTE et Jérémy BAHLOUL

Les autres résultats de la soirée:

Lyon Duchère contre Paris SG 2:  4-3

Mulhouse contre Jura Sud:  5-3

Yzeure contre Sochaux 2:  3-1

Belfort contre Grenoble: 1-1

Sarre-Union contre Raon l’Etape:  0-2

Montceau contre UJA Paris:  0-0

Auxerre 2 contre Moulins:  0-0

 

One thought on “Le RACING concède le nul, 2-2, face à la réserve nancéienne

  1. Ke dire de +,ah si ke Pierre t’es le meilleur avec tes superB articles a chake rencontre de nos bleue,kan ont te relis ont se croiré dans la match.Merci Pierre pr ses bo articles.Continu a nous faire rêV comme tu le fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.