7ème journée: confirmation que le cru Alsace est supérieur au Bourgogne, cette année….

Après une première victoire dans cette belle région française qu’est la Bourgogne, le RACING s’apprête à recevoir le Football Club Montceau Bourgogne. Bon séjour à eux mais sur le plan sportif, notre RACING se doit de confirmer pour rester sur le podium.

La joie des Montcelliens était contenue après leur 1ère victoire de la saison. Tous espèrent que ce succès va enfin lancer cette saison des retrouvailles avec le CFA. Montceau éprouve des difficultés loin de ses bases depuis la reprise. A notre équipe d’en profiter pour faire fructifier les quatre points récoltés à Villefranche. L’entraîneur montcellien, Lionel Large, rajoute: « De la même façon qu’on n’a pas versé dans le catastrophisme après nos défaites, il ne faut pas de l’euphorie après cette 1ère victoire contre Chasselay, 2-0, chez nous. On ne va pas s’enflammer parce qu’on a gagné un match. Mais on est enfin récompensé de notre travail depuis le début de la saison » .

Cap’tain Florian Boucansaud: « Ca va faire du bien, aussi bien comptablement que psychologiquement. J’espère que ce succès va nous libérer. On ressemble désormais davantage à un CFA »

Sofiane El Rhayti: « Cette victoire était impérative. Défensivement, on commence à avoir des automatismes car même si on jouait ensemble la saison dernière, le CFA, c’est un autre monde ».

Au classement, ce premier succès ne permet pas au FCMB de jubiler lui qui continue à flirter avec la zone rouge. Mais au moins a-t-il le mérite de faire recoller les Montcelliens aux autres équipes. Mais comme le disait Lionel Large, le maintien passera par des séries positives.

Il faut donc poursuivre la série en cours à STRASBOURG. « Maintenant, il faut ramener quelque chose de STRASBOURG » dit Sofiane El Rhayti  » Après tout, si les Strasbourgeois sont 3ème et toujours invaincus, n’ont-ils pas fini quatre de leurs six matchs sur un score de parité ».

Les buteurs contre Chasselay: Cortambert (3′) et Bando (59′)

La compostion de l’équipe de Montceau: Langlois, El Rhayti (Trévisan 66′), Boucansaud (cap), Kambou (Bon 89′), Siaw-Afriyie, Cretin, Cortambert, Bando, De Body (Deprez 84′), Perchet, Mbida    Entraîneurs: Lionel Large et Yannick Chandioux

Grenoble contre Paris SG 2: Le réveil tant attendu des Grenoblois?

Les joueurs de la capitale ont clairement dominé en 1ère mi-temps de leur rencontre contre Belfort mais ils buttaient souvent sur un Stéphane Véron impeccable. A la demi-heure de jeu, Coulibaly ouvrait la marque pour les Parisiens. Mais la mi-temps avait revigoré les Asémistes et la domination changeait de camp. Comble de malchance, Gaétan Dartevelle voyait la transversale suppléer Areola.

Ne baissant pas les bras, les Belfortains ne trouveront pas la récompense de leurs efforts dans les derniers instants. Leur coach, Maurice Goldman, rajoutera: « Hélas, nous manquons de réalisme dans le geste final ».

Les Parisiens seraient bien inspirés de se méfier de cette équipe grenobloise mal en point mais revancharde et qui n’attend qu’un coup d’éclat pour reprendre sa marche en avant.

« Contre Paris, j’aurai un groupe quasiment au complet. Par contre, je ne sais pour le moment absolument pas encore qui jouera. Je verrai demain les joueurs les plus frais mentalement et physiquement. Je n’ai pas arrêté non plus le système, 4-3-3 ou 4-4-2, on verra le moment venu avec les joueurs alignés. Julien Baudet est enfin qualifié mais il a toujours un petit souci au mollet. Il doit passer un scanner pour savoir exactement mais il devrait être opérationnel dans les semaines qui arrivent » affirme l’entraîneur de Grenoble. Il poursuit: « Pour obtenir un succès à l’UJA Maccabi Paris, il aurait fallu un peu plus de réussite. On s’est donné les moyens de se créer des situations contre une formation qui jouait encore un peu plus bas que celles affrontées jusque là. On manque de réussite sur nos frappes, avec un gardien qui réalise des arrêts dont on ne sait pas comment il va les chercher. On a en revanche manqué de présence devant les buts sur les centres mais il n’a vraiment pas manqué grand chose. Contre Paris, on devrait enfin rencontrer une équipe qui va jouer au ballon, qui va laisser des espaces. C’est un autre match qui nous attend. Est-ce que cela va nous permettre de nous montrer plus dangereux et de marquer ce fameux but en premier? J’ai bon espoir ».

Izeure contre Moulins: Savoureux derby de l’Allier

Les derbies entre Yzeure et Moulins sont toujours particuliers. Celui prévu ce samedi ne devrait pas échapper à la règle. L’AS Moulins est toujours invaincue après 6 journées et tentera de conserver son invincibilité. Mais gare à l’AS Yzeure qui voudra se racheter après une triste défaite à Jura Sud et qui pourrait dépasser son adversaire du jour en cas de succès. Voilà un derby qui promet!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.