En route pour CHASSELAY….. avec une rencontre surprise!

Dimanche 7 octobre,  nous allons une nouvelle fois prendre la direction de Lyon, pour nous arrêter à CHASSELAY, lieu de la rencontre contre le RACING dans le cadre de la 8ème journée du championnat de CFA.

Première pour le RACING qui n’a jamais rencontré ce club dans le cadre d’un championnat. Le Monts d’Or Azergues Foot est un club de foot fondé en 2000 sous le nom de Beaujolais Monts d’Or, issu de la fusion de l’Union Sportive Anse Ambérieu de la commune d’Anse et du Chasselay Foot de la commune de Chasselay. Le club prend sa dénomination définitive en juillet 2005. En 2006, il absorbe le Club Sportif Chazay-Civrieux des communes de Chazay-d’Azergues et de Civrieux-d’Azerges.

Le complexe a été officiellement baptisé « Stade Ludovic Giuly » le 13 juillet 2006. Juste distinction pour un homme qui a fait toutes ses classes dans ce club avant de connaître la superbe destinée qui est la sienne.

Ce stade, situé Chemin des Alouettes à 69380 CHASSELAY, a accueilli 500 spectateurs contre sa rivale de Villefranche/Saône. Contenance du stade: 1 500 places dont 400 assises.

Les hommes des entraîneurs PICOLLET et BOUDJELLABA, ont démarré de fort belle manière leur saison par deux victoires ( 3-0 contre la réserve sochalienne et 1-0 à Jura Sud), qui les ont placé en tête du championnat avant de connaître la désillusion sur leur terrain contre Moulins (défaite 1-5). Après avoir arraché le nul à Nancy, 1-1, Chasselay enregistre deux défaites à domicile (1-3 contre Villefranche/Saône et 1-2 contre l’UJA Paris) entrecoupées d’un revers à Montceau, 0-2. Cette mauvaise passe doit s’arrêter si les Chasselois veulent reprendre leur marche en avant.

Dans cette équipe de Chasselay, évolue un garçon que les Strasbourgeois connaissent puisqu’il a évolué sous les couleurs du RACING de juin 2009 à juin 2011. Il s’agit de Morgan ANCIAN.

Je pense qu’il est bien placé pour nous parler de cette rencontre contre son ancien club, mais j’ai tout d’abord voulu prendre de ses nouvelles pour voir où il en était après avoir quitté notre club.Voici le contenu de notre entretien de ce jour:

 

Morgan ANCIAN est né le 18 mars 1991 à BRON (69). Il a été formé à LYON en 2007/2008 et 2008/2009. Puis, il arrive à STRASBOURG en juin 2009, le RACING évolue alors en Ligue 2. « Il venait de louper la montée en Ligue 1 pour 1 point. Pour ma 1ère année, je dispute 13 matchs avec la réserve » se souvient-il. « En 2010/2011, Laurent FOURNIER m’intègre les six premiers mois dans l’entraînement des pros mais le RACING est relégué en National pour deux petits points. Moi je participe à 28 matchs avec la réserve tout en inscrivant un but » précise Morgan.

Puis en juin 2011, il prend la direction de Bourg Péronas, équipe de CFA, « je voulais me rapprocher de chez moi et cette année, je participe à une douzaine de matchs de championnat et 4-5 rencontres de Coupe de France. Cette année-là, Bourg accomplit des exploits et ne chutera qu’en 8ème de finale contre l’OM. Je me suis échauffé toute la seconde mi-temps mais je ne suis jamais rentré ». On perçoit dans sa voix quelques regrets….

Et en juin 2012, il rejoint finalement CHASSELAY  » dont j’avais entendu parler et le discours des dirigeants m’avait plu d’où mon choix de les rejoindre ». Les entraîneurs, M PICOLLET et BOUDJELLABA, lui font confiance et l’aligne les 7 premières rencontres, « soit dans l’axe, soit comme arrière droit », précise-t-il.

 » Nous effectuons un bon début de saison en remportant nos deux premières rencontres mais lors de notre match et trop lourde défaite à domicile contre Moulins, le ressort est brisé. Quelques absences de joueurs pour blessures ou suspensions ne vont rien arranger. »

Morgan rajoutera par la suite que leur buteur Anthony SEBBAH, 3 buts, a été durement sanctionné en écopant de 6 matchs de suspension.

« L’intermède Coupe de France nous a fait du bien. Reprendre de la confiance après les trois défaites consécutives dont deux à domicile, c’est la meilleure des choses qui pouvait nous arriver. Ce match contre Strasbourg, un des favoris à la montée pour moi  de même que Moulins, Grenoble, Lyon Duchère, nous le préparons comme tous les autres avec beaucoup de sérieux. Les séances sont programmées le soir à 19h30 à raison de quatre entraînements par semaine. Notre groupe est très homogène avec quelques anciens pros mais qui sont malheureusement blessés en ce moment, quelques joueurs proches de la trentaine et des jeunes comme moi qui continuent leurs études. Le cycle que j’avais démarré à Strasbourg, je le poursuis ici et cet après-midi j’étais à la Fac », on sent dans la voix un jeune sûr de ses choix et qui ne se  plaint aucunement, situation assez rare de nos jours pour être soulignée et tout à son honneur.

Enfin l’idée de revoir des joueurs qu’il a fréquenté, ça lui inspire quoi? « Oui, j’en connais pas mal, Donzelot, Sikimic, Joris Ursch, David Ledy, Benchenane, Noro », il se renseigne au passage sur les blessés Amofa et Kéhi, « Et qui a pris la place de Vauve? » s’enquiert-il « Ziman, ah lui aussi je le connais. Le match contre eux, je le prépare comme tous les autres, aucune préparation spécifique. François Keller était mon entraîneur, il me connaît suffisamment. Un que je vais retrouver également avec beaucoup de plaisir, Guy Feigenbrugel, l’intendant ».

Après cet entretien téléphonique, nous avons convenu de nous revoir sur place dimanche après-midi. Phil vous rapportera quelques photos dont il a le secret. Dernière petite chose, Morgan espère que l’affluence pour ce match et vu que c’est tout de même Strasbourg qui est à l’affiche, sera un peu plus conséquente qu’à l’habitude, « 600, 700, surtout que le Kop Strasbourgeois est annoncé » précise Morgan.

 

 

 

 

One thought on “En route pour CHASSELAY….. avec une rencontre surprise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.