Vent de force 9 du Racing qui s’abat sur Oberschaeffolsheim

Le chiffre 9 aura son importance au Stade du Canal à Oberschaeffolsheim en cette après-midi hivernale à ne pas mettre un footballeur sur un terrain.

Notre coach fête ses 39 printemps aujourd’hui, bon anniversaire François, et ses joueurs lui ont offert 9 beaux buts pour l’occasion. Quand on voit le travail titanesque du club recevant pour accueillir le public, transi de froid, dans les meilleures conditions, on ne peut que leur tirer un grand coup de chapeau.

Le suspense aurait pu être de très courte durée puisque dès l’entame de la 2ème minute, Ledy part à la limite du hors-jeu, prend ses gardes du corps de vitesse et s’en va défier le gardien Real en un contre un.

Après l’avoir magistralement contourné, il met le ballon à gauche de la cage grande ouverte et totalement délaissée. Mais ce n’est que partie remise, car à la 7ème minute, Ledy va récidiver mais avec plus de bonheur cette fois-ci. Un coup-franc, à une vingtaine de mètres du but d’Ober, botté par Julien Perrin est repris en talonnade par David. Le gardien tout surpris par cette reprise instantanée est battu pour la 1ère fois. 1-0 pour le Racing.

 

Bonne occasion au quart d’heure de jeu pour Sichi mais sa lourde frappe du gauche passe nettement à côté. 24ème minute, magnifique mouvement Perrin, Sichi, Zerbini. Ce dernier centre et Julien laisse le gardien sur place, sa passe en retrait trouve Ledy qui reprend de volée pour le 2-0 en faveur du Racing. Trois minutes plus tard, c’est le virevoltant Zerbini qui file sur son aile gauche et bat pour la 3ème fois le gardien Real accouru à sa rencontre.

Trois buts en un peu moins d’une demi-heure, le Racing ne semble pas connaître ce jour, les problèmes d’efficacité de ces derniers temps.

Les Rouges d’Ober vont se rebiffer et sur un coup-franc des 20 mètres réduire la marque. Le coup-franc de Marinelli est prolongé de la tête par Ostermann, la balle mal jugée par les arrières et Duki s’en va mourir au fond des filets strasbourgeois à la grande joie compréhensible des joueurs d’Oberschaeffolsheim. 3-1 pour le Racing à un quart d’heure de la pause.

Mais dans ce dernier quart d’heure, trois nouveaux buts corseront la note. Perrin, à la 36ème, Ledy, à la 40ème et Zerbini, à la 42ème, vont tromper le gardien qui se signale pourtant à la 39′ en détournant une grosse frappe de Pinaud. 6-1 à la mi-temps, la note est salée pour les Rouges. Joueurs et spectateurs vont essayer d’en profiter pour reprendre leurs esprits et boire quelque de chose de chaud alors que la neige virevolte dans le ciel d’Ober.

A la reprise, Sikimic est resté aux vestiaires et Billy Modeste fait son entrée en jeu. A peine deux minutes après la reprise, Julien Perrin s’y reprend à deux fois pour inscrire le 7-1. A la 51′, Julien Perrin cède sa place à Benjamin Genghini qui est de retour après sa blessure au doigt. Julien Perrin a été une fois de plus un des grands bonshommes de cette rencontre en marquant un doublé et délivrant quatre passes décisives. Il confirme son excellente forme actuelle, ayant déjà été très en vue contre l’UJA Maccabi Paris. Ursch va remplacer Martin à la 62′. Real, auteur d’une excellente prestation dans les buts, fera tout pour ne plus encaisser de but et il faudra attendre le dernier quart d’heure pour voir le Racing établir la marque finale. A la 78′, tir puissant de Martin repoussé par Real dans les pieds de David Ledy qui n’a aucun mal à le tromper pour le 8-1.

A trois minutes du coup de sifflet final, beau centre millimétré de Momha sur la tête de David qui d’une belle tête décroisée bat pour la 9ème et dernière fois Real. David n’aura pas perdu son après-midi en inscrivant 5 buts et nul doute que cela lui redonnera confiance pour ses futures prestations en championnat.

9-1, le score est lourd pour les joueurs d’Oberschaeffolsheim qui n’auront jamais renoncé et ont fait honneur à leur club. Le Racing poursuit son bonhomme de chemin et participera au 7ème tour de la Coupe de France, avec l’entrée en lice des clubs de Ligue 2. Le tirage aura lieu mercredi prochain à Paris, à 11h 30, au siège de CNOSF.

Les 860 spectateurs présents, frigorifiés, ont assisté à une belle rencontre malgré ces conditions hivernales exécrables.

Composition des équipes: Oberschaeffolsheim: Real, Cataldi (Spizzo 82′), Ostermann, Heckmann, Rajaobelison (Kuhn 44′), Lommelee, Veeren (cap), Frantz, Castellino (Iskandar 64′), Marinelli et Niang   Entraîneur: Christian Zepf

Racing: Duki, Donzelot, Golliard (cap), Sikimic (Modeste 46′), Momha, Martin (Ursch 62′), Sichi, Pinaud, Ledy, Perrin (Genghini 51′) et Zerbini  Entraîneur: François Keller

Arbitres: Louis Corsini, Olivier Studer et Pascal Rocland

 

Autres résultats de Coupe de France:

Hirtzbach contre Schirrhein: 1-2

Eschbach contre ASIM: 0-2

Pierrots Vauban contre SR Colmar: 1-2

FC Mulhouse contre SC Schiltigheim: 5-2

Buteurs pour Mulhouse: 22′: Mini Tagba Balogou, 28′: Saïd Dardouri, 58′: Mini Balogou, 65′ et 67′: Dimitri Liénard

Buteurs pour Schiltigheim: 57′: Belhameur et 62′: Gross

 

3 thoughts on “Vent de force 9 du Racing qui s’abat sur Oberschaeffolsheim

    • Malgré le froid, la neige, les doigts gelés, …..belle après-midi de foot, 9 buts pour se réchauffer les mains et ton sourire éclatant en guise de rayon de soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.