Elsassico 2012/2013 1ère manche J-3

Une particularité du championnat de CFA de cette année, à compter de la seconde journée, le FC Mulhouse rencontre les mêmes adversaires que le Racing, à 15 jours d’intervalle, que ce soit à domicile ou à l’extérieur.

 

      Rencontres Score Même résultat           Rencontres Score
1.- RCSA – Raon l’Etape 2-0        idem Mulhouse –  Raon l’Etape 2-0
2.- Sochaux 2 – RCSA 0-0        idem Sochaux 2 – Mulhouse 1-1
3.- RCSA – Jura Sud 1-1 Mulhouse – Jura Sud 5-3
4.- Moulins – RCSA 1-1        idem Moulins – Mulhouse 1-1
5.- RCSA – Nancy 2 2-2 Mulhouse – Nancy 2 1-0
6.- Villefranche – RCSA 2-3 Villefranche – Mulhouse 2-0
7.- RCSA – Montceau 3-0        idem Mulhouse – Montceau 4-0
8.- Chasselay – RCSA 1-0 Chasselay – Mulhouse 2-4

 

En conclusion, sur les 8 rencontres :

RCSA : 3 victoires, 4 nuls et 1 défaite soit un total de 21 points, goal-average : 12-7

FCM  : 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite soit un total de 25 points, goal-average : 18-9

Seules dans 4 rencontres, les deux équipes ont obtenu un résultat identique.

Le FC Mulhouse reste intraitable à domicile (4 succès sur 4 rencontres jouées, marquant à 12 reprises et n’encaissant que 3 buts)

Le RC Strasbourg Alsace, à domicile, est à ce jour, moins performant ( 2 victoires et 2 nuls pour 8 buts marqués et 3 buts encaissés)

Le FC Mulhouse et le RC Strasbourg Alsace ont un bilan identique, à l’extérieur, 1 victoire mais pas contre le même adversaire (à Chasselay pour le FCM et à Villefranche pour le RCSA), 2 nuls et 1 défaite. A l’extérieur, le FCM a marqué 6 buts et en a encaissé 6, le RCSA en a marqué 4 et encaissé 4.

La tendance actuelle plaide légèrement en faveur du FCM, le Racing devra arriver à  faire sauter le verrou mulhousien pour leur infliger leur 1ère défaite à domicile. Laurent CROCI, l’entraineur mulhousien reconnaît: « Je leur ai bien dit de profiter de cette semaine, car ce sont des moments rares à ce niveau de compétition, avec une couverture médiatique plus importante. Pour nous, ce match est un peu inespéré, c’est un gros bonus ».

Paroles d’entraîneurs à quelques jours du derby

L’entraîneur mulhousien, un brin fataliste, met de suite l’accent sur un sujet qui a drôlement fait jaser il y a quelques semaines et qui sème toujours la discorde: « Le FCM et le Racing ne tirent pas du tout dans la même catégorie, mon club a deux siècles de retard » et pour enfoncer le clou « L’écart est déjà immense concernant les subventions (sur la même longueur d’onde que Alain Dreyfus, le président, qui réclame une certaine équité de la part du Conseil Régional). L’argent ne fait pas tout, mais c’est moins compliqué ou plus facile quand il y en a. Je dispose de trois joueurs expérimentés, Johansen, Douillard et Loval. J’ai plus de 15 joueurs qui n’ont jamais connu plus haut que le CFA, que je suis allé chercher en CFA2, Dumas ou Kalkoul, ou qui sont issus des U19 du FCM. La différence entre nos deux équipes est immense.Quand tu joues toute la saison devant 6 000 personnes, tu récupères forcément plusieurs points. Nous, on joue dans un stade désert. Si on tient compte de tout cela, comment peut-on faire de nous un favori du championnat? Attention, on n’est pas jaloux des autres, et surtout pas de Strasbourg. Je suis admiratif que des investisseurs comme Marc Keller aient repris le club et qu’ils soient encore tellement suivi à ce niveau ».

Laurent CROCI était un joueur polyvalent quand il évoluait à Sochaux puis à Bordeaux. Dans son discours, il se montre plutôt malin en titillant l’adversaire sur des thèmes quelque peu provocateurs. Gageons que la préparation de ses joueurs ne sera pas que sportive!

Son collègue d’en face, François Keller a souvent affronté le FCM en CFA, en tant qu’entraîneur de la réserve, « Là, ce sera différent, parce que c’est l’équipe première, il y a plus d’effervescence. Mais, je ne ferai pas une préparation particulière, ce match est une rencontre importante, face à une équipe du Top3″ et comme pour dédramatiser ce match, il rajoute: »Le derby c’est important pour les spectateurs. Mais pour des mecs comme Golliard ou Sichi qui ne sont pas de la région, ça ne représente rien, c’est un match comme les autres. J’espère simplement que tout va bien se dérouler. Je n’aimerai pas revoir les images de la rencontre Ajaccio-Bastia, par exemple. Cela a vraiment donné une mauvaise image de la Corse et je ne souhaite pas ça à l’Alsace. »

On sent dans le discours de François, qu’il tente à trois jours du match, de dédramatiser l’enjeu de cette rencontre. Pas de préparation particulière, donc on s’achemine vers une rencontre somme toute normale entre le 2ème et le 3ème du championnat. Les joueurs se préparent sérieusement comme à chaque rencontre, inutile de leur mettre la pression dès à présent. Quant à penser que le derby n’occupe que l’esprit des supporters, j’en doute un peu. Beaucoup de joueurs ont évolué dans l’un ou l’autre camp, les frères Keller, originaires du Haut-Rhin, ont passé leur jeunesse au FCM, tout ce petit monde sera à fond derrière son équipe et dieu sait que la victoire serait plus que bienvenue.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.