L’ Elsassico à nos portes, place au sport….

Quelques heures nous séparent de cette rencontre tant attendue. Tout ou presque a été dit, étudié à la loupe. Maintenant place aux acteurs de la pièce qui ont toutes les cartes en main pour nous offrir un spectacle digne de cette vingtaine d’années d’attente. L’arbitre, M Vaudeville, qui aura un rôle très important à jouer, souhaitons lui, une partie qui ressemble à tout sauf une parodie, une comédie de football. Et dernière supplique aux supporters: Faites honneur aux couleurs de votre club préféré, restez dignes dans la victoire ou la défaite. Tout débordement doit être proscrit.

Cette 11ème journée de championnat ressemblera à une Agence Tout Risque puisque les six premiers du championnat de CFA vont en découdre dans des duels acharnés. Le derby du Rhône va opposer Lyon La Duchère à Villefranche/Saône, respectivement 1er et 4ème. Le derby alsacien constituera un autre temps fort de cette journée, Mulhouse contre Strasbourg, le 2ème contre le 3ème. Dernière rencontre de ce haut de tableau, le GF 38 reçoit Moulins soit le 7ème contre le 5ème.

Villefranche/Saône a réalisé un bon début de saison et dispose d’une belle marge de progression. De quoi en faire un outsider lors du derby qui se déroulera aujourd’hui, à 18h, au Stade de Balmont. « Je les crains au même titre que tout autre adversaire » précise le coach Eric Guichard qui s’attend à un match passionnant. L’entraîneur lyonnais a envie de remporter ce derby « pour rester sur une dynamique et continuer d’avancer . Nous aurons à coeur de faire un match de qualité pour passer l’écueil de Villefranche ».

L’entraîneur lyonnais en profite pour donner son sentiment après ces dix premières journées de championnat: »Un bilan positif, tout d’abord sur le plan comptable, car l’équipe reste invaincue, mais aussi sur le plan du groupe, par sa capacité à produire du jeu et ramener des points. Il est clair que l’on doit jouer quelque chose cette saison, mais on ne sera pas tout seuls ». Quand on lui demande s’il craint la défaite, sa réponse fuse: » Elle viendra forcément à un moment ou à un autre. La réussite est collective, on avance et c’est tant mieux. L’équipe me donne l’image d’un mammouth – rien que ça – bien présent et massif sur le terrain, et qui fait mal au bout du compte. Ce n’est pas toujours très joli mais c’est efficace et cette équipe pourrait bien faire cette saison et basculer sur le National ».

Cette journée risque de laisser des traces, car de ces duels entre les 6 premières équipes non réserves de clubs pro, certaines risquent d’y laisser des plumes. Malheur aux vaincues qui risquent de se voir lâchées de ce peloton de tête pour se voir rattraper par le reste de la troupe de ce championnat hyper serré. Seule Lyon Duchère restera à l’abri n’ayant pas encore connu la défaite. Mais même le MAMMOUTH (comme la désigne son coach) n’est pas à l’abri d’une moins bonne série.

Pour la rencontre GF 38 contre Moulins, l’entraîneur de Grenoble regrette le début de saison de son équipe « La saison est encore longue, Grenoble n’a marqué que 9 buts et ce manque de réalisme coûte cher. Notre début de saison calamiteux avec cette défaite à Sarre-Union (0-1), seule victoire de l’équipe alsacienne, nous handicape. Il ne faut plus traîner en chemin et se remettre dans le sens de la marche, objectif le Top 3 d’ici fin décembre ».

Son homologue moulinois, Hervé Loubat, « On vient à Grenoble qui est un club ambitieux, à juste titre, pour faire notre jeu…On veut atténuer les offensives grenobloises et profiter des brèches. Et on ne va pas se cacher, on vient aussi assumer un statut. On ne va pas jouer les faire-valoir, on vient pour gagner. Une chose est sûre, c’est le meilleur qui gagnera cette après-midi. Qu’on gagne ou qu’on ne gagne pas, quand on repartira de Grenoble, je veux qu’on ne regrette rien ».

La fête alsacienne au Stade de l’Ill devrait réunir 6 à 7 000 spectateurs dont environ 1 500 supporters du RACING qui se déplaceront en bus, « train bleu » et voitures particulières.

François Keller espère que son équipe qui n’est peut-être pas au summum de ses possibilités actuellement saura se transcender ce soir pour offrir son visage le plus séduisant et qui sait nous ramener cette victoire qui ferait énormément de bien à tous ses supporters.

Laurent Croci, entraîneur mulhousien, emmènera le groupe suivant: Djidonou, Schackemy, Kecha (cap), Dumas, Konki, Ellemaud, Fortuna, Abadie, Reichstadt, Kalkoul, Douillard, Dardouri, Johansen, Fuchs, Balogou, Lienard et Loval.

Dernière minute: Le match de Coupe de France Wittenheim contre le RACING inversé? Le stade du pensionnaire de DH n’est pas homologué pour la rencontre et l’idée d’inverser le match et de le faire jouer au Stade de la Meinau, est dans l’air. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.