Cruelle désillusion à la Meinau où le Racing encaisse sa 1ère défaite (2-0) contre Yzeure

imgm0253Le Racing est dans le dur depuis quelques semaines. Une seule victoire sur les cinq dernières rencontres, il va falloir réagir très vite pour trouver des solutions à l’inefficacité offensive et défensive.

Il suffisait de voir les visages des joueurs strasbourgeois rentrant aux vestiaires pour comprendre leur désarroi. En face, c’étaient cris de joie après cette victoire arrachée de haute lutte face à un Racing des mauvais jours. « Après notre très belle qualification en Coupe de France contre Clermont, nous enchaînons par cette prestation à Strasbourg. Notre victoire ne souffre aucune discussion, mes joueurs ont énormément courru pour défendre ce score. Mais attention, aujourd’hui nous avons rencontré une équipe d’une autre dimension. Nous notre objectif reste toujours le maintien mais nous savourons pleinement cette victoire » avouera Nicolas DUPUIS, l’entraîneur d’Yzeure, à la sortie du terrain.

Dès le coup de sifflet de l’arbitre M Thierry BOUILLE, des sifflets descendus des tribunes où 6 901 spectateurs avaient pris place couvriront les rares applaudissements. Depuis quelque temps, le Racing éprouve de sérieuses difficultés à conclure ses rencontres. C’est pratiquement au forceps qu’il a battu l’UJA Paris dans …. le temps additionnel, arraché le nul (2-2) à la….. 85ème minute contre la réserve d’Auxerre et obtenu avec beaucoup de peine le nul (1-1) à la ….. 88ème minute à Mulhouse. A la sortie de la douche, les joueurs conscients d’être passés à côté de leur sujet avoueront tous qu’il est temps de se remettre en question. « Nous ne nous sommes pas parlés, parce qu’à chaud, on peut parfois avoir des paroles blessantes. Nous attendrons lundi pour recadrer » dira Pacho DONZELOT. « L’effectif a programmé une réunion lundi matin, uniquement entre joueurs. Il faut se dire les choses en face et réagir » rajoute Vincent GUIGNERY. La prise de conscience après cette défaite est donc de mise. Acceptons en l’augure et laissons les joueurs reprendre l’entraînement car seul le travail permettra de rectifier le tir. Faisons confiance à nos joueurs, toute défaite peut être enrichissante.

 

Le Racing rentre rapidement dans la rencontre. Dès la 2′, un centre dangereux de DONZELOT oblige la défense yzeurienne à parer au plus pressé. A la 4′, première action très dangereuse des Bleus: Julien PERRIN alerte Gauthier PINAUD dont le centre est repris par David LEDY qui trouve le gardien COLARD sur sa route. Plusieurs corners de suite tirés par NORO ne donneront rien, dommage car quand on sait comb notre équipe est menéeien les situations arrêtées présentent de dangers, il faudra veiller à être plus appliqué sur ces situations. A la 10′, grosse bourde de Thomas MARTIN, qui passe la balle à Zaccharie GBADAMASSI qui file vers le but de Ziman DUKI. Mais SIKIMIC placé devant lui tarde à intervenir et permet à l’attaquant yzeurien d’armer son tir des vingt mètres, DUKI n’a pas la main assez ferme et le ballon lui glisse entre les doigts. 1-0 pour Yzeure à sa première occasion, une fois de plus, notre équipe est menée. Comme l’avouera plus tard son entraîneur:  » L’ouverture rapide du score a quelque peu facilité nos desseins ».

Un tir contré de NORO, à la 11′, qui semblait bien parti puis une très grosse occasion pour LEDY dont la volée croisée est repoussée du pied par COLARD. A la 23′, SICHI qui a grillé la politesse à Abdoulaye SYLLA est fauché par celui-ci. Carton jaune décrète l’arbitre. Le Racing se montre dangereux mais ses actions manquent singulièrement de tranchant. Dommage, dira François KELLER plus tard. A la 30′, LEDY alerte NORO qui bute une fois de plus sur COLARD.  Puis dans la minute suivante, nouvelle mauvaise passe mais heureusement GBADAMASSI tergiverse et est repris. Carton jaune pour DONZELOT pour avoir accroché un joueur izérien. 37′,

LEDY fauché aux abords de la surface, le coup franc de NORO frôle la transversale. Encore une belle occasion gâchée. Un nouveau corner de NORO prolongé par la tête de SIKIMIC trouve LEDY dont la reprise puissante loupe de peu le cadre. Une minute avant de rentrer aux vestiaires, énième corner de NORO, la balle voyage d’un pied à l’autre et LEDY tout seul à 6 mètres du but de COLARD, loupe sa reprise. « Quatre cinq grosses occasions, on a la tête sous l’eau mais on va continuer à être positif » regrettera plus tard Gauthier PINAUD. La mi-temps intervient sur ce score de 1-0 pour Yzeure.

 

Après la pause, Arnaud BERTHAUT est remplacé par Olivier DIOMPY. Le Racing arrivera-t-il enfin à trouver l’ouverture? Gare aux contre-attaque des Yzeuriens qui au fil des minutes prennent de plus en plus d’assurance. Le premier quart d’heure n’est pas très emballant et l’on assiste à beaucoup de passes mal ajustées. A la 62′, Cyril GUILLOU récupère un très bon ballon. Il lève la tête voit son copain Daniel NSA ABESSOLO s’engouffrer dans l’espace, bel extérieur du gauche et l’attaquant d’Yzeure se retrouve en face à face avec DUKI. Celui-ci  remporte ce duel mais le ballon dégagé revient sur GUILLOU, qui cette fois-ci ne laisse aucune chance au gardien strasbourgeois et SIKIMIC revenu à la rescousse. Dommage pour DUKI sur ce coup, très malheureux et qui semblait avoir réalisé le plus dur. DUKI a lors des dernières rencontres sauvé son équipe à plusieurs reprises par de très belles parades, nul doute qu’il trouvera la force nécessaire pour se reprendre.

A un quart d’heure de la fin, le remuant GBADAMASSI s’échappe à nouveau et des 25 mètres envoie un missile sur le poteau gauche de DUKI. Décidément, les attaquants d’Yzeure profitent de la moindre occasion pour se montrer dangereux. Côté strasbourgeois, seule action notable et dangereuse: Perrin posté à l’entrée de la surface envoie une belle tête que COLARD détourne magnifiquement. Les dernières minutes ne changeront plus rien et le Racing encaisse sa première défaite à domicile. « Désormais on ne va plus parler montée ou des autres. Même si on jamais eu la grosse tête, on va faire profil bas parce qu’on est dans une situation de crise de confiance et de résultat » avoue François KELLER.

Laissons le mot de la fin à Nicolas DUPUIS, l’entraîneur d’Yzeure, qui résume bien ce match:  » On a opéré par contres et si à la fin on se retrouve à 3 ou 4 buts c’est pareil. Mon gardien fait l’arrêt qu’il faut pour éviter le 2-1 et après on frappe sur le poteau. Moi je trouve ce résultat totalement logique et on a fait les choses comme il fallait. Bien sûr Strasbourg nous est supérieur individuellement  mais techniquement on a été à la hauteur cet après-midi. C’est un bon résultat pour nous et j’espère bien que nous serons les seuls à gagner ici » avoue-t-il  en guise de conclusion avec un grand sourire. Je connais beaucoup de personnes qui signeraient de suite pour une telle éventualité.

Composition des équipes: AS Yzeure: Colard – Sylla, Wolski, Sohier, Guillou (Sikorski 88′) – Ollier (Dady Ngoye 35′), Berthaut (Diompy 46′), M’Baye – Nsa Abessolo, Gbadamassi (cap), Rousseau  Entraîneur: Nicolas Dupuis

Racing: Duki – Donzelot, Golliard (cap), Sikimic, Guignery (Zerbini 68′) – Martin (Sow 58′), Sichi (Modeste 81′), Pinaud, Noro – Ledy, Perrin  Entraîneur: François Keller

 

Les autres résultats de la journée:

Montceau contre Lyon Duchère: 2-1

Villefranche contre ASM Belfort: 4-1

Moulins contre Paris SG 2: 4-1

Chasselay contre Sarre-Union: 4-1

Auxerre 2 contre FC Mulhouse: 0-3

Jura Sud contre Raon l’Etape: 2-4

UJA Maccabi Paris contre Sochaux 2: 1-1

 

 

Rang                           Clubs   Pts     J     G     N     P     Bp     Bc    Diff
  1.- Lyon Duchère   36    12     7     3     2    19    12 +   7
  2.- FC Villefranche Beaujolais   34    12     6     4     2    19      9 + 10
  3.- FC Mulhouse   34    12     6     4     2    23    14 +   9
  4.- AS Moulins Football 03 Auvergne   31    11     5     5     1    23    11 + 12
  5.- RC Strasbourg Alsace   30    12     4     6     2    17    13 +   4
  6.- AS Yzeure Football 03 Auvergne   29    12     5     2     5    15    14 +   1
  7.- Grenoble Foot 38   28    12     3     7     2    12    11 +   1
  8.- US Raon l’Etape   28    12     4     4     4    14    15 –    1
  9.- Chasselay Monts d’Or Azerques   28    12     5     1     6    16    19  
10.- Paris SG 2   28    12     4     4     4    21    20 +   1
11.- AS Nancy Lorraine 2   27    12     3     6     3    10    10
12.- Football Club Montceau Bourgogne   27    12     4     3     5    13    19 –    6
13.- Jura Sud Football   26    12     3     5     4    13    16  
14.- UJA Maccabi Paris   25    12     2     7     3      6      7 –    1
15.- FC Sochaux Montbéliard 2   25    12     3     4     5    11    14 –    3
16.- ASM Belfort   21    11     2     4     5      8    12 –    4
17.- AJ Auxerre 2   21    12     1     6     5      9    16 –    7
18.- US Sarre-Union   18    12     1     3     8      4    21 –  17

 

 

4 thoughts on “Cruelle désillusion à la Meinau où le Racing encaisse sa 1ère défaite (2-0) contre Yzeure

  1. Bonjour ,
    Bien résumé la situation Monsieur ou MME P.SONNTAG,
    Ne pouvant pas assister à la rencontre j’attends votre résumé avec impatience.
    Mais je crains de décevoir pas mal de malheureux supporters strasbourgeois,cette équipe n’est pas faite pour montée en NATIONAL car a force de jouer avec le feu on se brule si nous revenont pas au score chez nos amis mulhousiens, contre alfortville et AUXERRE aujourd’hui on lutterai tout simplement pour le maintien!
    Des renforts comme Noro apporte peut etre un plus dans l’equipe , mais la direction doit recruter au mercato ,
    Monsieur KELLER Francois qui est un jeune entraineur a besoin d’aide ,car pour montée en national il faut des guerriers.
    Quand au Président Monsieur KELLER il faudrait encadrer votre frère Francois par une personne d’experience avec du caractère.
    Bonne chance l’equipe du CCS, car la saison va etre longue,
    Bravo pour votre association car malgré la difficulté vous etes toujours au coté des bleus , a très vite au stade de la meinau
    J.H

    • Bonjour,
      J’essaye de rester le plus objectif possible bien que supporter du RACING depuis près de 50 ans. Notre équipe éprouve des difficultés depuis quelques semaines. D’ici Noël, on verra si l’équipe doit être renforcée ou non. Les joueurs vont se réunir entre eux lundi, faisons leur confiance dans un premier temps.
      Hier soir, à la sortie des vestiaires, j’ai vu des joueurs très affectés et conscients des difficultés actuelles. Il n’est jamais bon de prendre des décisions importantes à chaud. On verra ce qui va ressortir de cette entrevue. Si après rien ne change, il sera toujours temps de prendre des décisions au niveau présidentiel ou autre.
      Le ou les éventuels renforts doivent apporter un plus sinon les joueurs en place ne comprendraient pas. Les joueurs actuels s’entendent bien et l’équilibre est fragile. Prendre un joueur pour prendre un joueur peut s’avérer néfaste pour le maintien de cette unité sauf si l’arrivant est nettement supérieur aux joueurs en place.
      Soyons un tout petit peu patient et observons la réaction des joueurs en place.
      Nous au CCS continuerons à soutenir nos joueurs et au plaisir de vous compter parmi nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.