Le match de tous les espoirs contre Sedan

9231316987Deux équipes en quête de rachat après une coupure de deux semaines. L’équipe qui se qualifiera ce soir engrangera beaucoup de confiance pour la suite du championnat.

Laurent GUYOT, coach du Club Sportif Sedan Ardennes, fonde beaucoup d’espoir sur le retour à la compétition de son équipe qui n’a plus joué depuis quinze jours. Autant dire qu’une élimination ce soir, même chez une ex-gloire du football français, serait un échec et une bien mauvaise façon d’attaquer cette semaine à 3 matchs.

Son homologue strasbourgeois, François KELLER, pense « que cette équipe sedanaise représente un cadeau empoisonné. C’est une équipe qui ne lâche rien, même si elle a eu des résultats défavorables avec des défaites qu’elle ne méritait pas. Elle est surtout en quête d’un match qui peut les faire basculer du bon côté, un peu comme nous ».

Les Sedanais qui ont perdu beaucoup de joueurs à l’intersaison, Yohann EUDELINE parti à Nantes, Nicolas FAUVERGUES à Reims, entre autres, ont très mal démarré leur championnat. Ils occupent après 17 journées de Ligue 2, la dernière place avec 10 points. Leur bilan de 2 victoires, 4 nuls et 10 défaites est assez catastroph ique. Sedan compte déjà trois points de retard sur le 19ème mais 7 points sur le 18ème. Cette équipe risque d’être très remontée lors du coup d’envoi de ce soir.

La victoire redonnera confiance à l’équipe qui l’emportera tout en rapportant 35 000 euros au vainqueur à rajouter aux 6 000 euros du 7ème tour et aux 1 500 euros du 6ème tour.

Laurent GUYOT compte sur ce match de Coupe de France pour donner un bol d’air à son équipe avant la trêve. Le technicien sedanais s’attend à un match engagé contre un adversaire sans complexe. Il emmènera le groupe suivant ce soir à la Meinau:

Gardiens: Florent PERRAUD et Geoffrey LEMBET

Défenseurs: Habib BELLAID, Bira DEMBELE, Florian PINTEAUX, Florentin POGBA et Kalife TRAORE

Milieux: Jamel AIT BEN IDIR, Jonathan BIJIMINE, Yoann COURT, Christian KINKELA, Emmanuel KOUAMATIEN, Damien MARCQ et Naïm SLITI

Attaquants: Abdoulay DIABY et Mamadou DIALLO

Absents: Ulrich RAME (blessé à la cuisse), Kevin BOLI (blessé à la cheville), Fabien TCHENKOUA (blessé au péroné) et suspendu: Mickaël LE BIHAN

 

VEN@SAR@P03@noro.jpg

Stéphane NORO, surnommé en son temps, le JUNINHO des ARDENNES, croit en l’exploit de son équipe contre le CSSA  ce soir, à la Meinau. Lui qui a 33 ans, a passé six ans à Sedan, de 2001 à 2007, il a marqué 31 buts dont 29 à Louis DUGAUGEZ.

Stéphane, tu n’abordes pas la réception de Sedan dans les meilleures dispositions, après avoir concédé deux défaites consécutives en championnat,…..

« Ce n’est pas terrible effectivement. Mais la Coupe de France est une compétition à part. Nous n’avons rien à perdre face à un adversaire hiérarchiquement supérieur. Si nous l’emportons, ce sera un exploit. En revanche, si nous perdons, ce sera normal. En tout cas, nous allons essayer de bousculer ces Sedanaiset les faire douter. Tout est possible ».

Surtout que le CSSA est très mal en point actuellement dans le championnat de Ligue 2…

« Il possède pas mal de retard sur le premier non reléguable (8 points) . Si la Coupe n’est sûrement pas une priorité, c’est une épreuve qui lui réussit assez bien en général. Les joueurs doivent être capables de faire abstraction du contexte actuel ».

Durant ton séjour dans les Ardennes, vous aviez brillé dans cette compétition (1/2 finaliste, en 2002, à Bastia (0-1); finaliste, en 2005, contre Auxerre (1-2); 1/4 finaliste, en 2007, face à Nantes (1-1 et 5-6 tirs au but)…

« Nous avons souvent effectué des campagnes intéressantes. Ca m’a procuré des émotions exceptionnelles. Ce fut une chance de vivre ça car ce sont vraiment des moments très spéciaux. Même en 2005 et la finale perdue au Stade de France ».

A l’intersaison après avoir résilié le contrat avec l’Apollon Limassol à Chypres, tu as failli revenir au CSSA. Mais ta période d’essai n’a pas connu de suite et tu as presqu’aussitôt rebondi à Strasbourg…

« J’avais déjà des contacts depuis plusieurs semaines avec les dirigeants alsaciens. Le club a pour objectif de retrouver le plus rapidement possible le monde professionnel. J’avais envie de l’aider à y parvenir, car il le mérite pour ses infrastructures et ses supporters. A la Meinau, nous évoluons devant 7 à 8 000 spectateurs qui nous suivent, même à l’extérieur. Nous souhaitons accéder au National dès cette année. C’est notre priorité, la Coupe de France n’étant qu’une petite cerise éventuelle sur le gâteau ».

Vous avez pourtant 7 points de retard sur Mulhouse et Lyon Duchère, les leaders…

« C’est pour cette raison que faire un coup en Coupe pourrait nous redonner de la confiance. Nous devons lâcher les chevaux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.