Cruelles défaite et élimination en 32ème de finale de la Coupe Gambardella du Racing contre Reims, 1-0.

Il aura fallu attendre le temps additionnel pour que Dame Coupe choisisse son camp. Le Racing a eu des occasions mais ce sont les Rémois qui continueront dans cette compétition.

 

L'équipe du Racing contre Reims

L’équipe du Racing contre Reims

Les deux équipes du Racing et de Reims ont démarré par un temps ensoleillé ce 32ème de finale de la Coupe Gambardella sur le terrain synthétique d’Ittenheim devant quelques 250 spectateurs.

L’équipe rémoise, avec quelques gabarits impressionnants, fait de suite admirer son jeu léché, fait de redoublements de passes et précises. Et l’on comprend très vite que nos jeunes pousses alsaciennes vont souffrir devant de tels gaillards. Le gardien Harold BALL a plus d’une occasion de démontrer sa valeur. Dès la 3ème minute, KYEI, lui permet de se mettre en évidence. Les Bleus souffrent mais ne se cachent nullement mais l’arrière-garde rémoise sous la houlette de Thomas BLAUDY fait bonne garde. Ce même BLAUDY ira tester à la 23′ notre gardien BALL. Trois minutes plus tard, c’est Jérémy VILLENEUVE qui s’engouffre dans la défense mais sa tentative est annihilée par BALL. A cet instant, les Strasbourgeois ne sont pas malheureux en voyant le tableau d’affichage indiqué 0-0. A quelques secondes de la mi-temps, une ultime tête du capitaine rémois BLAUDY en heurtant le poteau fait passer quelques frissons dans les dos strasbourgeois.

L’arbitre M CUENOT siffle la mi-temps sur ce score nul de 0-0.

La 2ème mi-temps démarre sur le même rythme mais une occasion énorme voire inmanquable va s’offrir aux Alsaciens. Une très belle attaque qui verra plusieurs joueurs toucher la balle va échouer sur… Alex GISSELBRECHT qui a le but grand ouvert devant lui, l’immense gardien rémois Ibrahima GASSAMA l’ayant délaissé. Alors que tous les spectateurs présents croyaient au but, la balle ….file à côté du but au grand dam de tout le monde, équipiers d’Alex compris. Tous les footballeurs savent que si tu laisses passer ce genre d’occasion, tu seras irrémédiablement punis …à la fin de la rencontre.

Les Rémois pas mécontents que le sort soit de leur côté, en profitent pour inquiéter BALL sauvé sur sa ligne par Corentin MUNCH. Alors que le froid tombe sur le stade, beaucoup de personnes verraient d’un bon oeil la séance des tirs au but. Mais malheureusement, une ultime poussée rageuse rémoise se termine par un corner. Celui-ci bien frappé par DIABATE, après quelques ratés de part et d’autre atterrit dans les pieds du longiligne Louis DARGENT qui ne se fait pas prier pour crucifier le pauvre BALL, qui devra malheureusement s’avouer battu sur ce tir. On joue…la 92ème minute, Reims est qualifié et ses joueurs peuvent exhulter de bonheur. Les Bleus regagnent les vestiaires, certains les larmes aux yeux.

Le score n’est pas illogique mais « c’est cruel, le pire des scénarios » concluera Eric ZIEGELMEYER, le coach des jeunes du Racing. L’équipe de Reims a été dans l’ensemble supérieure, le score est somme toute logique.

 

L'équipe rémoise qualifiée pour les 16èmes de finale

L’équipe rémoise qualifiée pour les 16èmes de finale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.