A ce jeu là, le Racing risque de s’en mordre les doigts…..défaite 0-2 à Montceau

 

Une fois de plus, le Racing déçoit en peinant à rentrer dans le match. Les Montcelliens plus actifs n’ont pas volé leur victoire, 1-0. Le Racing doit se reprendre rapidement et ce dès mercredi contre Jura Sud, s’il ne veut pas hypothéquer ses chances de montée.

A l’extérieur cette saison, ce n’est pas la 1ère fois, que le Racing tombe dans ses travers et récolte finalement ce qu’il mérite. Souvenons-nous, les rencontres à Chasselay, à Sarre-Union, à Nancy et hier soir à Montceau, se sont toutes soldées par une défaite et un cruel sentiment que notre équipe n’a pas tout mise en oeuvre pour modifier le cours de ces parties. Pourquoi attendre d’être mené avant de se lancer à corps perdu dans la bataille.

Le scénario est maintenant connu: toutes les équipes tiennent à épingler à leur tableau de chasse, le Racing. Les équipes mettent l’engagement physique nécessaire pour marquer les premiers. Puis, ils attendent leur adversaire pour mieux le contrer quand les situations se présentent. Un prétendant à la montée doit nous servir autre chose que l’indigeste entrée d’hier. Insipide et sans saveur, avanceront d’autres. Après chaque mésaventure, on se dit que la leçon a été retenue et à chaque fois, l’équipe replonge. Nous atteignons la dernière ligne droite et il serait grand temps d’arrêter de distribuer des cadeaux. Les jokers risquent d’être insuffisants à force de les dilapider de la sorte.

Voyons en détail, le déroulement de cette partie devant 920 spectateurs dont une cinquantaine de Strasbourgeois et sur un terrain plutôt lourd. Dès l’échauffement, les suiveurs guettaient les courses, les déplacements de Sikimic et de Sabo. Et premier couac, Sikimic prend place avec les remplaçants sur le banc, pour lui, la partie est d’ores et déjà terminée. SABO, un peu plus chanceux, débute quant à lui la partie en milieu de terrain devant Vincent GUIGNERY.

Rien à signaler jusqu’à la 9′ avec cette belle action collective montcellienne qui va avorter aux 6 mètres. 13′: Jérémy CRETIN s’avance et adresse un bon tir à l’entrée de la surface mais trop enlevé et qui passe au-dessus. Six minutes plus tard, le même CRETIN retente sa chance mais sa frappe va toujours à côté.

19′: première situation dangereuse et lourde de conséquence. Deux joueurs à la lutte pour la conquête du ballon, GOLLIARD et M’BIDA, se téléscopent dans les airs. Aucune méchanceté dans cette action et les cris des tribunes semblent influencer l’arbitre qui siffle un coup franc.  » Dure cette sanction  » avouera à la fin du match, François KELLER. En effet, l’action se passa sous nos yeux et nous aussi avions du mal à comprendre cette décision arbitrale.

166765_433007276783728_755285008_n

 

N’empêche pendant que kiné bande le crâne de Ludo qui saignait fortement, les Montcelliens exécutent la sentence.

Jérémy CRETIN s’en charge et sa frappe lourde d’une bonne trentaine de mètres sera déviée par Thomas MARTIN. GAUCLIN, prit à contre-pied, ne peut que constater les dégâts et s’en va ramasser le ballon dans ses filets.

1-0 pour les Rouges et Blancs, un brin chanceux.

24′: LANGLOIS repousse un coup franc alsacien tiré de loin. Puis c’est GAUCLIN qui se couche pour intercepter un centre à ras de terre de Serge BANDO que convoitait Yoan BON.

A la demi-heure de jeu, Bébé KAMBOU redonne bien involontairement le ballon à Julien PERRIN qui frappe au but mais LANGLOIS intercepte. Un bon tir de NORO sera lui aussi repoussé. Dernière action dangereuse de cette première mi-temps après une faute de DE BODY, NORO donne un bon ballon dans la surface qui ne peut être repris ….que par le gardien LANGLOIS.

544282_426325187452646_721247803_n

Que retenir de cette première mi-temps plutôt décevante? Trop souvent ce furent les défenseurs qui prirent le meilleur sur les attaquants, le jeu se cantonna souvent au milieu du terrain, avec trop peu d’occasions nettes de part et d’autre. A la décharge des Alsaciens, on attendait une réaction beaucoup plus vive après le but et ceux qui s’avouaient les plus mordants et saignants furent finalement les Montcelliens. Nos joueurs ont un rang et une réputation à défendre, il faudra le prouver à l’avenir sur le terrain. A la mi-temps, malgré ce retard d’un but pour les Strasbourgeois, on était persuadé que nos joueurs allaient se rebeller car les Montcelliens ont fait preuve au cours de cette première période d’une efficacité totale, le tir du mileu de terrain CRETIN étant l’unique tir cadré des Montcelliens en première mi-temps. Réaction de François KELLER:  » Je trouve que le score à la mi-temps n’était pas loin du mini hold-up, parce que l’on a eu des situations et qu’on s’était installé dans leur camp. Il fallait seulement que l’on soit plus précis dans le dernier geste ».

De retour sur le terrain, Montceau savait à quoi s’attendre.  » Nous avions prévenu les joueurs et leur avions dit qu’il fallait tenter de conserver plus le ballon et que ce ne soit pas une attaque défense ». On vit des Alsaciens plus généreux dans leurs efforts. Ce côté gauche qui fonctionna à merveille contre Villefranche se réveilla soudain. Charles SIAW fut plus souvent débordé par des une-deux incessants GUIGNERY SABO. DE BODY plus saignant essaya de s’interposer mais les Rouges et Blancs commencent à souffrir de plus en plus. Les ballons ne sont plus sortis aussi proprement. Les coups-francs s’enchaînent pour les Alsaciens mais NORO et SABO,les deux tireurs désignés, déjouent dans cet exercice.  » C’est surtout le résultat de notre pressing sur ces joueurs » dira Lionel LARGE. Les minutes défilent  et la 5ème victoire pour Montceau se profile.

A la 56′, ça chauffe devant les buts de LANGLOIS. SABO hérite d’un bon ballon, mais sa frappe est trop imprécise. Sur la relance, très beau geste défensif de Billy MODESTE qui prive BON d’un super ballon par un magnifique tacle. Cinq minutes plus tard, BANDO, bien lancé en profondeur, adresse un boulet qui s’en va mourir dans le petit filet extérieur. Puis c’est un tir dans les nuages de NORO. A un quart d’heure de la fin, belle attaque montcellienne mais le centre de M’BIDA est bien intercepté par GAUCLIN. 79′: Jessy BENET est taclé dans la surface où il s’était bien démarqué. BINDER, rentré à la place de MARTIN, affole LANGLOIS dans un angle fermé. Cette poussée que l’on attendait tant est en train de se mettre en place. Montceau souffre mais ne rompt pas. Les Rouges et Blancs ne pensent qu’à se ruer le plus rapidement possible en contre attaque et marquer ce second but libérateur. A la 86′, superbe envol de GAUCLIN qui intercepte le tir de PERCHET.

Puis arrive l’épisode qui a failli mettre le feu aux poudres. A deux minutes de la fin, dernière montée rageuse de Jean-Philippe SABO. Il est descendu par Charles SIAW et tout le monde attend le coup de sifflet de l’arbitre M Thomas COUTET qui aura souvent attiré la vindicte des supporters du FCMB.

 

Mais là, étrangement, il reste silencieux et ordonne  un ….corner. NORO pose le ballon et le tire. Robin BINDER d’une magnifique tête le catapulte sur la transversale et celui-ci revient dans les pieds de Ludo GOLLIARD qui avoue le pousser au fond.

 

Christophe LANGLOIS l’extirpe et l’arbitre et son assesseur n’ont ….rien vu. Les joueurs strasbourgeois jurent que le ballon a franchi la ligne de même que le capitaine montcellien, Florian BOUCANSAUD qui avouera plus tard « que la balle était entrée de 20 bons centimètres » à François KELLER.

 

 

Il est indéniable que si ces faits de jeu se vérifient  à la vidéo, c’est rageant. Mais encore une fois, pourquoi nos joueurs ont attendu aussi longtemps pour inverser le cours des choses. Avec le brin de réussite, le Racing pouvait repartir avec les points du nul. Mais là, il se contentera du point de la défaite et il se sera mis une pression supplémentaire.

Le Racing, pour l’anecdote, encaissera même un second but dans le temps additionnel (90′ + 3) par PERCHET bien lancé en profondeur et qui se retrouva seul devant GAUCLIN. Il n’eut aucune peine à le tromper et c’est sur ce score de 2-0 pour Montceau que l’arbitre siffle la fin de la partie.

Composition des équipes

Montceau: Langlois – Siaw – Boucansaud (cap) – Kambou – Cortambert – Cretin – De Body – Bando (Perchet 76′) – Benet (Deprez 81′) – Bon – M’Bida (Serpry 88′) Entraîneurs : Large et Chandioux

Racing: Gauclin – Pinaud – Modeste – Golliard – Guignery (Sow 75′) – Martin (Binder 67′) – Coulibaly – Benedick – Noro – Sabo – Perrin (Zerbini 80′) Entraîneur: François Keller

Les résultats de la soirée

Nancy 2 contre FC Mulhouse: 6-1

Sochaux 2 contre Lyon Duchère: 1-1

Paris SG 2 contre Grenoble: 3-1

Raon l’Etape contre ASM Belfort: 2-2

Jura Sud contre Sarre-Union: 0-0

Moulins contre Yzeure: 2-1

Maccabi Paris contre Chasselay: 0-2

Villefranche contre Auxerre 2: 1-3

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- Grenoble Foot 38  59  23    9  10   4   38   20 + 18
2.- AS Moulins Football 03 Auvergne  58  21  10    7   4   35   20 + 15
3.- FC Mulhouse  57  20  11    4   5   35   26 +   9 
4.- AS Lyon Duchère  57  21  10    6   5   30   21 +   9
5.- Racing Club Strasbourg Alsace  55  21    9    7   5   26   17 +   9
6.- Paris Saint Germain 2  54  22    8    8   6   32   30 +   2
7.- FC Montceau Bourgogne  54  22    9    5   8   22   25 –    3
8.- Jura Sud Foot  52  22    7    9   6   23   24 –    1
9.- FC Villefranche Beaujolais  51  22    7    8   7   29   27 +   2
10.- Chasselay Monts d’Or Azergues  51  22    9    2  11   30   34 –    4
11.- US Raon l’Etape  50  19    8    7    4   28   20 +   8
12.- AS Nancy Lorraine 2  47  22    6    7    9   29   31 –    2
13.- AS Yzeure  45  21    6    6    9   22   23 –    1
14.- UJA Maccabi Paris  44  22    4  10    8   12   19 –    7
15.- AJ Auxerre 2  44  23    4    9  10   17   38 – 21
16.- ASM Belfort  41  19    5    7   7   21   20 +  1
17.- FC Sochaux Montbéliard 2  37  20    3    8   9   14   22 –   8
18.- US Sarre-Union  35  20    3    6 11     8   34 – 26

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.