Enfin un Racing plus conquérant qui s’en va arracher un bon nul à Jura Sud, 1-1.

A une semaine du printemps, le Racing sort de sa torpeur hivernale et renaît à l’espoir avec les 2 points du nul après une très belle rencontre entre deux équipes alertes et joueuses.

Le Racing nous a tellement laissé sur notre faim ces derniers temps que sa prestation d’hier soir nous a pleinement rassurés. Par un temps excécrable, neige fondue et froid intense, dans un endroit lugubre, les deux équipes se sont évertuées à produire un jeu de qualité qui a nous a quelque peu réchauffé. Ce match en retard de la 17ème journée a tenu toutes ses promesses et comme le confessait François KELLER à l’issue de la rencontre  » Ma seule déception est que nous ne soyons pas rentrés à fond dans cette partie, on encaisse un premier but très rapidement. Pour la première fois, j’ai gueulé à la mi-temps. Et au vu de notre seconde période, les deux points du nul sont le minimum que nous méritons « .

Robin Binder, auteur de son 1er but en CFA de cette saison

Robin Binder, auteur de son 1er but en CFA de cette saison

Les résultats d’hier soir ( Victoire de Raon l’Etape contre Villefranche: 3-0 et surtout défaite inattendue de Moulins sur son terrain, 1-4, contre la réserve de Nancy) font que 12 équipes du leader Grenoble (59 points) à Nancy (51 points), classée 12ème, se tiennent en 8 points, l’équivalent seulement de deux victoires. Tout reste possible dans ce groupe B du championnat de CFA plus ouvert que jamais à une dizaine de journées de la distribution des prix.

Les nombreux supporters strasbourgeois qui se sont déplacés dans le Jura par un jour de semaine et un horaire inhabituel n’ont certainement pas regretté les quelques 900 km aller – retour parcourus. Mais quand vous arrivez à Molinges et découvrez ce stade de loin, vous vous pincez pour être sûr de ne pas rêver. Ajoutez l’ingrédient neige fondue qui vous cingle le visage et une température avoisinant les – 4 ° et c’est la totale. C’est dans ces conditions et sur un synthétique dernière génération que les équipes font leur entrée sur le terrain sous les ordres de M BENCHABANE, qui jouera un rôle non négligeable dans la partie. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Pas de round d’observation, on rentre de suite dans le vif du sujet. Samuel GOMARIZ s’emparre de la balle, file le long de la ligne et enrhume Billy MODESTE. Il adresse un tir  puissant sur la cage de GAUCLIN qui voit son poteau le supplée. Nous jouions la 3′ seulement.  Mais Gauthier PINAUD par ces montées incessantes et ses centres travaillés, amène dès qu’il peut le danger devant le but de Jura Sud. La balle voyage d’un camp à l’autre et on assiste à un beau spectacle. Mais à la 15′, première action décisive des Jurassiens: Kassi OUEDRAOGO s’infiltre dans la surface bas-rhinoise et est accroché par le pied de Ludo GOLLIARD. L’arbitre idéalement placé n’hésite pas une seule seconde et désigne le point des pénalty. Même si l’action paraissait confuse, les images donneront raison à l’arbitre. Le pénalty est transformé par Nabil ZANINA en force. 1-0 pour Jura Sud. Une fois de plus, le Racing doit courir après le score et croyez que ce scénario n’était guère prévu.  » Le coach nous a dit d’entrer à fond dans les quinze premières minutes et de poser notre jeu et c’est le contraire qui s’est produit  » rajoute Robin BINDER, un des héros du jour.

Allions-nous assister au bis répétita de Montceau ? Non car les joueurs vont se rebeller et se jeter dans la bataille. Ils ont semble-t-il retenu la leçon. Mais les Jurassiens profitent de la moindre ouverture pour créer le danger. Ainsi à la 21′, Guillaume GAUCLIN doit s’y reprendre à deux fois pour écarter la menace Kassi OUEDRAOGGO. Nouvelle action litigieuse à la 26′: le capitaine Vincent LANOIX à la lutte dans la surface avec Stéphane NORO, lui accroche le pied et le fait chuter. L’arbitre rest impassible et fait signe de continuer à jouer au grand dam de tous les Strasbourgeois. Comprenne qui pourra mais sur cette action M BENCHABANE vous vous êtes trompés. Interrogé à la fin de la rencontre, le capitaine jurassien reconnaît  » Je lui accroche bien le pied « . A la 38′, NORO profite d’une  bonne balle de Julien PERRIN pour l’expédier sur la transversale. Dans la foulée, Mustapha LOUHKIAR teste une nouvelle fois GAUCLIN qui ne s’incline pas.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de 1-0 pour les Jurassiens. « Pour la 1ère fois, j’ai dû gueuler dans les vestiaires à la mi-temps » rajoute François KELLER à l’issue du match.

Les acteurs reviennent sur la pelouse avec la ferme intention de remporter la partie. A la 49′, nouvelle très belle intervention de GAUCLIN qui gagne le face à face avec LOUHKIAR qui trouve les nuages. 65′: les joueurs du Racing enfin récompensés. Le petit dernier, Robin BINDER, entré cinq minutes plus tôt, se trouve à point nommé pour sauter plus haut que tout le monde et d’un coup de boule rageur expédier le ballon de corner de NORO derrière la ligne de Siegfried AISSIKEDE. Ce but entièrement mérité va nous offrir alors une rencontre encore plus animée et pleine de rebondissements.

GAUCLIN continue son festival au but, il annihile successivement un tir dévié de Nabil ZANINA, une tête à bout portant de Mohamed HAMDACHE et gagne son duel face à Dorian REBOLLOSO. Son collègue de Jura Sud aura à s’employer sur un tir très puissant d’une bonne vingtaine de mètres de Milovan SIKIMIC. Les offensives alsaciennes se multiplient mais gare aux contre-attaques rapides des Jurassiens. Le temps additionnel n’amènera plus de changement, chaque équipe engrange deux points et ce n’est que justice. Score final: 1-1.

Ludovic GOLLIARD qui fêtait son 30ème anniversaire:  » On était vraiment amorphes en première mi-temps. Ils ont fait un gros pressing et on n’a pas réussi à en sortir »

François KELLER « On se satisfera du nul mais je retiens aussi la réaction de mes joueurs et la façon dont ils ont attaqué la seconde période »

Yusuf OZCELIK  » C’était une très belle rencontre sur ce synthétique où nous avons plus l’habitude de jouer que nos adversaires. Nous revenons bien après ce long hiver où nous ne pouvions nous entraîner correctement. Au classement, rien n’est perdu et on fera le maximum pour être bien classé. Chaque équipe a eu sa mi-temps, tous les deux pouvaient l’emporter »

Composition des deux équipes:

Jura Sud: Siegfried AISSI KEDE, Fred SALEH, Yusuf OZCELIK, Michel AGGREY, Vincent LANOIX, Nabil ZANINA, Mustapha LOUHKIAR, Florian FEDELE, Kassi OUEDRAOGGO (Thodi MAN, 79′), Mohamed HAMDACHE (Dorian REBOLLOSO, 85′), Samuel GOMARI  Entraîneur: Pascal MOULIN

Racing: Guillaume GAUCLIN, Gauthier PINAUD, Vincent GUIGNERY, Milovan SIKIMIC, Billy MODESTE, Ludovic GOLLIARD, Yann BENEDICK, Thomas MARTIN (Robin BINDER, 60′), Stéphane NORO, Julien PERRIN, Jean-Philippe SABO (Saïdou SOW, 36′)  Entraîneur: François KELLER

Arbitre: M BENCHABANE  Arbitrage incohérent

Avertissements: Jura Sud: Salem (62′); Racing: Martin (26′), Modeste (35′), Sow 67′), Pinaud (70′) et Golliard (89′)

 

 

                       Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- Grenoble Foot 38  59  23    9  10   4   38   20 + 18
2.- AS Moulins Football 03 Auvergne  59  22  10    7   5   36   24 + 12
3.- FC Mulhouse  57  20  11    4   5   35   26 +   9 
4.- Racing Club Strasbourg Alsace  57  22    9    8   5   27   18 +   9
5.- AS Lyon Duchère  57  21  10    6   5   30   21 +   9
6.- US Raon l’Etape  54  20    9    7   4   31   20 + 11
7.- Paris Saint Germain 2  54  22    8    8   6   32   30 +   2
8.- Jura Sud Foot  54  23    7  10   6   24   25 –    1
9.- FC Montceau Bourgogne  54  22    9    5   8   22   25 –    3
10.- FC Villefranche Beaujolais  52  23    7    8   8   29   30 –    1
11.- AS Nancy Lorraine 2  51  23    7    7   9   33   32 +   1
12.- Chasselay Monts d’Or Azergues  51  22    9    2  11   30   34 –    4
13.- AS Yzeure  45  21    6    6    9   22   23 –    1
14.- UJA Maccabi Paris  44  22    4  10    8   12   19 –    7
15.- AJ Auxerre 2  44  23    4    9  10   17   38 – 21
16.- ASM Belfort  41  19    5    7   7   21   20 +  1
17.- FC Sochaux Montbéliard 2  37  20    3    8   9   14   22 –   8
18.- US Sarre-Union  35  20    3    6 11     8   34 – 26

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.