Racing 2 contre Biesheim: 0-1, bien piètre sortie du leader.

Les spectateurs qui se sont déplacés pour cette rencontre au sommet sont pour la plupart partis, à la fin du match, déçus et frustrés. En effet, la confrontation a très rapidement sombré en une rencontre à sens unique où le leader n’a pris aucun risque pour justifier son rang. Sa victoire n’est guère glorieuse et le Racing méritait assurément mieux en cet après-midi de Vendredi Saint frisquette.

Les amateurs de football le savent bien, à laisser passer autant d’occasions, tu le regrettes inévitablement à un moment donné. Les « anciens » rompus à ce genre d’exercice ne se sont guère trompés hier après-midi et quand les bleus de Biesheim ont pris l’avantage, à la 67′, ils n’étaient guère surpris. Le Racing avec une formation bien jeune n’a guère de choses à se reprocher sinon de ne pas avoir su convertir ses occasions et de se montrer maladroits dans beaucoup de situations favorables.

Dès le début de la rencontre, on assiste à une attaque en règle des buts haut-rhinois. Ces derniers sont venus visiblement pour au minimum repartir avec le nul d’où leur défense renforcée et une prise de risque quasiment nulle. Ils se seront procurés au cours de cette première mi-temps une demi occasion. Les joueurs du Racing qui évoluaient pour une fois en maillots rouges ne se posèrent guère de questions et attaqueront à tout va. On se rendit compte très rapidement que l’absence d’un véritable buteur devant, allait leur être préjudiciable. Hassidou absent pour un deuil familial et Binder accompagnant l’équipe 1 à Auxerre, ces deux absences conjuguées vont peser lourdement dans la balance.

Le gardien visiteur, Mercier, de loin le meilleur homme de son équipe, allait se charger de sauver son équipe à de multiples reprises. Les frappes de Bertoli et d’Ieraci seront toutes détournées par ce diable de Mercier. A la 25′, on pensait les Strasbourgeois enfin récompensés de leurs efforts et on en est toujours à se demander pourquoi l’arbitre de cette rencontre, M Schmitt, n’a pas validé le but de Thomas Zerbini qui semblait parfaitement valable. Le Racing allait se procurer l’occasion de la rencontre dix minutes plus tard. Michon, en pleine surface déséquilibrait un joueur du Racing et là l’arbitre n’hésita nullement et indiquait le point de pénalty. Falk prit ses responsabilités mais rien que sa course d’élan préfigurait du reste. Mercier stoppait finalement assez facilement le tir de l’arrière strasbourgeois. Quelle belle occasion d’ouvrir la marque venait de s’envoler. La dernière action dangereuse, toujours en faveur des Bas-Rhinois, à la 40ème minute. Un coup-franc de Zerbini allait mettre au supplice Mercier une fois de plus. La balle qui retombait était déviée sur son poteau par le gardien, Mercier. La mi-temps intervient sur le score nul et vierge de 0-0.

La seconde mi-temps reprit sur le même rythme, les rouges à l’attaque et les bleus, en défense. Et ceux que certains redoutaient allait se produire à la 67′. A l’affût d’un corner mal renvoyé, Bontemps arme une frappe puissante qui, avec la complicité de son poteau, trompe Harold Ball, peu sollicité auparavant. Ce but était tout sauf mérité mais n’empêchait pas les Bleus de savourer ce but. Zerbini se démenait comme un diable sur le front de l’attaque mais son jeu assez brouillon ne l’aidait guère. A deux minutes de la fin, Brian Amofa, une bien belle satisfaction de cette rencontre, tente une ultime fois sa chance mais en pure perte. Entré en jeu, Mekkari aura lui aussi une belle occasion de marquer durant le temps additionnel mais lui aussi échouera.

L’arbitre siffle la fin de la partie sur cette victoire inespérée du leader Biesheim. Ils venaient peut-être d’écarter un candidat à la montée en CFA 2 mais en jouant ainsi, les Hauts-Rhinois auront bien des soucis en perspective à se faire.

Composition des deux équipes:   

Racing 2: Ball – Noé, Falk, Schwoob (cap), Lledo – Amofa, Ursch, Gisselbrecht, Bertoli – Ieraci, Zerbini  (Mekkari, Traoré et Bischoff)

Biesheim: Mercier – Petitgenay, Finance, Bontemps, Woelfflin – Michon (cap), Guendouz, N’Sangu, Welschinger – Da Costa, Miollany  (Pleimelding, Janet,,Carvigan)

Stade Jean-Nicolas Muller, 100 spectateurs

 

Les autres résultats:

Steinseltz contre ASP Vauban: 0-1

Wittenheim contre Dinsheim: 1-1

Soleil Bischheim Contre Koetzingue: 7-1

Classement:

 

 

                 Clubs   Pts   J   G   N   P   Bp   Bc  Diff
1.- Biesheim   56  17 12   3   2   31   16 + 15
2.- FR Haguenau   52  17 10   5   2   31   16 + 15
3.- Racing Club   Strasbourg Alsace   48  18   9   3   6   34   17 + 17
4.- AS Pierrots Vauban   Strasbourg   48  18   8   6   4   27   21 +   6
5.- Dinsheim   45  18   7   6   5   30   18 + 12
6.- Soleil Bischheim   44  19   7   4   8   28   35 –    7
7.- Steinseltz   41  17   6   6   5   19   25 –    6
8.- SC Schiltigheim 2   40  18   5   7   6   26   24 –    2
9.- Geispolsheim   39  17   6   4   7   26   27 –    1
10.- US Wittenheim   37  17   4   8   5   17   17
11.- FA   Illkirch-Graffenstaden   34  17   4   5   8   20   28 –    8
12.- ASM   Illzach-Modenheim 2   34  18   4   4  10   18   32 –  14
13.- Reipertswiller   33  16   4   5   7   16   24 –    8
14.- Koetzingue   29  19   2   4  13   21   46 –  25

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.