LE MATCH qui peut ouvrir ….ou fermer….des portes

 

Cette fois-ci, on y est....

Cette fois-ci, on y est….

Cette rencontre que des milliers de spectateurs attendent depuis des lustres va enfin avoir lieu dans quelques heures. La Meinau, à nouveau bien garnie, va connaître un engouement qu’elle n’avait plus connue depuis un moment. Cette rencontre peut s’avérer décisive pour l’équipe qui l’emportera. L’ascendant psychologique qu’elle prendra sur sa rivale sera indéniable au moment d’aborder cette dernière ligne droite. Chaque faux-pas, à compter de maintenant, laissera des traces….

Qu’on le veuille ou non, la suprématie régionale, sera un des enjeux de la rencontre de ce jour. Les Strasbourgeois et les Mulhousiens entreprendront tout pour sortir vainqueurs de ce match qui bien que ne valant que quatre points sort tout de même de l’ordinaire. Les protagonistes de cette rencontre sauront au moment du coup d’envoi qui de Grenoble (l’autre co-leader du groupe B) ou de Moulins, l’aura emporté dans leur confrontation du jour, dans l’Allier.

La Fédération Française de Football a mis à jour le classement du groupe B de CFA cette semaine. Du coup, le Racing est 1er avec 67 points, à égalité avec Grenoble qu’il devance à la différence de buts particulière ayant remporté la rencontre aller, 2-0. Le GF 38 a été pénalisé d’un point par la Direction Nationale du Contrôle et de Gestion pour les incidents survenus contre Villefranche (2-2) au Stade des Alpes, le 1er décembre 2012 (des « supporters grenoblois » avaient arraché et jeté des sièges sur la pelouse). Les joueurs visiteurs et les arbitres avaient dû quitter la pelouse sous escorte policière. Depuis « d’autres supporters isérois » ont sévi à Paris face à la réserve du PSG, le 9 mars, lors de la défaite de leur équipe 1-3. Le président isérois, Alain FESSLER, rajoute:  » Nous n’avons pas fait appel pour les incidents contre Villefranche. En revanche, nous engageons un recours devant le Comité National Olympique et Sportif Français pour tenter de faire annuler le retrait d’un point que nous a infligé la DNCG ». Ces décisions devraient amener à faire réfléchir les « supporters des deux camps » qui voudraient en découdre cet après-midi pour des questions qui n’ont n’ont rien à voir avec le sport. Gare aux débordements, le fair-play sera exigé ce soir.

Le record d’affluence enregistré pour une rencontre de CFA qui date du 5 janvier dernier avec 13 260 spectateurs lors de la rencontre Racing contre Lyon Duchère, sera une nouvelle fois battu ce soir. Des équipes de Ligue 1 et Ligue 2, nous envient un tel public. Ce soir, ce 12ème homme pourrait s’avérer utile alors qu’il joue ce rôle à fond mais tout en restant sport. Le Racing, en pleine euphorie actuellement, accueille un FC Mulhouse moins fringant (une seule victoire enregistrée lors des six derniers matchs) mais gare à l’excès de confiance. Malgré les absences pour blessures ou suspensions côté haut-rhinois, notre équipe devra rester sur ses gardes.

Le favori logique de cette rencontre sera le Racing, soit mais le Racing sait combien ses adversaires d’un jour savent s’engager pour avoir leur peau. La dernière ligne droite est largement entamée et tout faux-pas risque de laisser des traces dorénavant.  » On va tenter de faire comme si c’était un match comme les autres. On va essayer de ne pas se mettre une pression énorme. Ce n’est pas une finale parce qu’il y aura des matchs derrière » avoue Francisco DONZELOT.

Le FCM déboule à la Meinau avec une équipe amoindrie (Mini BALOGOU, out pour la fin de saison, Papa Malick BA et KONKI, également blessés, Edris KALKOUL et Jérôme ABADIE suspendus), le club haut-rhinois puisera dans ses jeunes. Laurent CROCI, l’entraîneur du FCM, lui aussi en sursis depuis ses insultes à l’égard des arbitres de la semaine dernière, sera sur le banc. Pour lui, son équipe débarque à la Meinau avec l’idée de « se rassurer » : » Si on ne gagne pas, ce ne serait pas grave. Le match vraiment important, c’est celui de Raon l’Etape, mercredi prochain, en match en retard. Pour les joueurs, ce sera super de vivre un match dans une ambiance exceptionnelle. Profitons-en à fond ». Paroles à prendre avec des pincettes tout de même…

Le groupe mulhousien:

Djidonou Y., Schackemy, Kecha, Fortuna, Dumas, Ellemaud, Reichstadt, Djidonou J., Johansen, Douillard, Dardouri, Fuchs, Liénard, Loval et Puymège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.