Un match au sommet qui nous laisse sur notre faim

Neuf fois sur dix, ces confrontations tant attendues débouchent sur des rencontres qui ne laisseront pas un souvenir impérissable. Ce match restera gravé dans les mémoires pour avoir attiré 20 044 spectateurs pour une rencontre de….CFA.

Une ambiance de feu

Une ambiance de feu

Quant au reste, l’enjeu du derby a tué le jeu et a débouché sur un match quelconque et sans grand relief. Les joueurs des deux équipes peuvent se sentir frustrés par le résultat pour des raisons diamétralement opposés mais beaucoup de spectateurs sont repartis déçus du spectacle qui manquait visiblement de consistance.

Les poignées de mains entre Strasbourgeois et Mulhousiens

Les poignées de mains entre Strasbourgeois et Mulhousiens

 

Les spectateurs qui ne sont pas des habitués du Racing de ces deux dernières années, se sont crus l’espace d’un match, revenus quelques années en arrière. L’important déploiement de gendarmes mobiles et de policiers aux abords et à l’intérieur du stade nous a fait croire que nos évoluions en Ligue 1.

904550_444479392303183_400411384_o

 

Mais hélas, cette rencontre ne comptait que pour le championnat de CFA. Cette confrontation avait élé étudiée sous toutes coutures et rien n’avait été laissé au hasard. Les deux équipes qui luttent pour la montée en National se devaient de nous offrir un spectacle de qualité. Mais très rapidement, les puristes se rendront compte que les Mulhousiens, handicapés par les absences de plusieurs joueurs, n’étaient guère venus pour se lancer dans la gueule du loup. C’était à l’équipe qui saurait garder le ballon le plus longtemps le ballon dans ses rangs qui allait prendre l’ascendant sur l’autre.

Trio arbitral avec M Jochem, arbitre central

Trio arbitral avec M Jochem, arbitre central

 

Au moment de faire leur entrée sur le terrain sous les ordres de l’arbitre M Stéphane JOCHEM, un habitué des rencontres de Ligue 2, les spectateurs se pressent dans les tribunes. On savait que le record d’affluence de janvier dernier, 13 260, contre Lyon-Duchère serait mis à mal. Mais personne n’aurait parié sur le nombre de 20 044, un nombre tout bonnement ahurissant car nous assistions à une rencontre de CFA (seule la rencontre de Ligue 1 comptant pour la 31ème journée de championnat opposant Rennes au PSG avec 28 000 spectateurs aura accueilli plus de spectateurs, hier soir, c’est dire).

Un vent glacial souffle dans le stade et la seule interrogation a été levée il y a quelques minutes, Jean-Philippe SABO allait débuter la rencontre et du coup, Gauthier PINAUD, Anthony SICHI, David Ledy et Robin BINDER seront sur le banc.

4′: première grosse occasion pour le Racing, un corner de SABO atterrit sur la tête de Ludo GOLLIARD. La puissance y était mais pas la précision, la balle passant à quelques centimètres du poteau droit de Yoann DJIDONOU.

10′: très belle ouverture de Belony DUMAS dans la course de Dimitri LIENARD qui échappe à Jacques MOMHA mais la frappe de l’ailier file à côté du but de Guillaume GAUCLIN, JOHANSEN seul au point de pénalty, levant les bras et furieux que son équipier ne lui ait fait la passe.

14′: frappe de SABO contrée par Loïc FORTUNA, DJIDONOU l’arrête.

18′: tir appuyé de Martin DOUILLARD de 20 mètres, GAUCLIN est sur la trajectoire.

20′: nouvelle occasion pour les Bleus, très belle volée de SABO sur une rapide remise de NORO qui file de peu à côté.

25′: corner de JOHANSEN, le plus entreprenant des Mulhousiens. Mais le ballon est récupéré par les défenseurs bas-rhinois. BENEDICK s’échappe mais DARDOURI commet une faute grossière et prend le premier carton Jaune.

31′: frappe instantanée du capitaine Samir KECHA qui oblige GAUCLIN à écarter la balle.

35′: aussi longtemps que le score ne sera pas débloqué, on va assister à ses aller-retour de part et d’autre mais pas de véritable occasion de s’emballer.

Noro fauché par les défenseurs mulhousiens

Noro fauché par les défenseurs mulhousiens

 

42′: NORO flaire le bon coup, s’avance vers le but mulhousien et se fait faucher stupidement. NORO se fait justice lui-même. Il adresse un tir vicieux que DJIDONOU extirpe sous la barre, peut-être la plus belle occasion d’ouvrir la marque jusqu’à présent.

Belle tête de Sikimic, Djidonou s'interpose

Belle tête de Sikimic, Djidonou s’interpose

 

44′: Strasbourg à l’attaque et nouveau corner. Milo SIKIMIC est à deux doigts d’ouvrir la marque de la tête mais relance très rapide des Mulhousiens. LIENARD brûle la politesse à MOMHA qui revient en catastrophe et …..fauche le Haut-Rhinois. Double sanction pense-t-on, MOMHA voit bien rouge mais l’arbitre juge que la faute a été commise à quelques centimètres de la surface de réparation et ordonne un coup-franc. L’arbitre assistant n’intervient pas et sur ce coup, les Strasbourgeois s’en tirent bien. Le coup-franc qui suit ne donne rien car le tir de LIENARD, encore excédé par ce coup du sort, est contré par le mur.

45′: les Mulhousiens vont évoluer à un joueur de plus pendant la seconde mi-temps, et vu la tournure des choses, on peut être quelque peu inquiet pour la suite de ce match. La mi-temps intervient sur ce score de 0-0.

47′: toujours LIENARD qui teste GAUCLIN.

50′: tour à tour SABO, NORO et BENEDICK se montrent dangereux mais toujours pas d’ouverture du score.

58′: l’action la plus tranchante de la rencontre: déboulé de Pacho DONZELOT sur son aile avec à la clé un excellent centre en retrait vers BENEDICK qui vendange cette très grosse occasion en mettant la balle largement au-dessus du but de DJIDONOU. François KELLER reconnaîtra à la sortie des vestiaires  » qu’en ne convertissant pas de telles occasions, tu pouvais être légitiment frustré ».

60′: à l’heure de jeu, on sent des Strasbourgeois bien qu’en infériorité numérique, prendre l’ascendant sur l’équipe adverse.

65′: on sent des Mulhousiens se contenter du match nul, ils gardent le ballon dans leur rang, sans chercher vraiment à aller vers le but adverse. Bizarre, cette attitude…

68′: LOVAL, une grosse déception car jamais dans le tempo et se laissant tomber trop facilement, récolte un carton jaune pour une main.

69′: LEDY rentre à la place de PERRIN

75′: Faute sur REICHSTADT, carton jaune pour LEDY et coup franc tiré par JOHANSEN mais son tir est contré par le mur.

80′: LEDY et BENEDICK se procurent des occasions mais par excès de précipitation et surtout par manque de précision n’y arrivent pas. On sent le match échapper aux Bleus et pour le public, cela devient de plus en plus crispant.

DEN_8733

 

83′: nouvelle grosse occasion pour les Bleus avec ce nouveau coup de pied arrêté de NORO qu’effleure SIKIMIC mais détourné par DJIDONOU. Le Racing ne marquera pas ce soir…

90′: les dernières minutes sont crispantes à souhait mais rien ne sera marqué et c’est sur ce score décevant que l’arbitre siffle la fin de la partie. Ce résultat n’arrange guère les affaires des Bleus qui une fois de plus laisse échapper un joker. Maintenant, tous les regards se tournent vers la prochaine échéance, la réception de Moulins, mercredi prochain, en match en retard. Avec, espérons-le, une issue autre que celle de ce soir, pour les Bleus.

DEN_8783

 

Composition des équipes:

Racing: Gauclin – Donzelot, Modeste, Sikimic (cap), Momha – Golliard, Martin, Benedick, Noro, Sabo – Perrin (Ledy,69′)

Mulhouse: Djidonou – Kecha (cap), Dumas, Fortuna, Ellemaud – Douillard, Reichstadt, Dardouri, Johansen – Loval, Liénard

Les autres résultats:

Villefranche contre Lyon-Duchère: 1-2

Moulins contre Grenoble: 0-0

Chasselay contre Yzeure: 1-1

Jura Sud contre Paris SG 2: 0-1

Maccabi Paris contre Auxerre 2: 4-0

Montceau contre Sarre-Union: 2-2

Sochaux 2 contre Raon l’Etape: 0-1

Nancy 2 contre ASM Belfort: 2-3

 

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- AS Lyon-Duchère  70  26  12     8   6   35   24 + 11
2.- Racing Club Strasbourg Alsace  69  26  11  10   5   32   20 + 12
3.- Grenoble Foot 38  69  27  11  11   5   46   22 + 24
4.- US Raon l’Etape  69  25  12    8   5   39   25 + 14
5.- AS Moulins Football 03 Auvergne  68  26  11    9   6   38   27 + 11
6.- FC Mulhouse  68  25  12     7   6   37   27 + 10    
7.- Paris Saint Germain 2  66  26  10  10   6   37   33 +   4
8.- AS Yzeure  63  26  10    7      9   32   25 +   7
9.- Jura Sud Foot  62  27    8  11   8   26   30 –    4
10.- FC Montceau Bourgogne  60  27    9    6 12   24   34 – 10
11.- FC Villefranche Beaujolais  58  27    7  10 10   31   36 –    5
12.- Chasselay Monts d’Or Azergues  58  27    9    4  14     32   39 –    7
13.- AS Nancy Lorraine 2  55  27    7    7  13   36   41 –    5
14.- AJ Auxerre 2  54  27    6    9  12     19   44 – 25
15.- UJA Maccabi Paris  53  26    5  12   17     24   25 –    7
16.- ASM Belfort  52  24    7    7   10   25   27 –    2
17.- FC Sochaux Montbéliard 2  51  25    6    8  11   20   26 –    6
18.- US Sarre-Union  47  24    5    8  11   15    37 – 22

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.