Le choc Racing-Moulins, un match à quitte ou double pour les Bleus.

Après le derby contre Mulhouse et son résultat qui n’a satisfait personne, un nouveau match couperet nous est proposé avec cette opposition entre le dauphin, le Racing avec 69 points, et le 5ème, Moulins avec 68 points, au Stade de la Meinau. L’issue finale du championnat dépendra en grande partie du résultat de cette rencontre. Les Strasbourgeois ont l’avantage du terrain, le public sera derrière eux, à nos joueurs d’en profiter pour remporter les 4 points et par là même, d’écarter provisoirement un prétendant à la montée.

omas-martin-et-le-mulhousien-pascal-johansen-le-derby-alsacien-a-ete-apre-et-intense-a-defaut-d-atteindre-des-sommets-techniques-photos-dna-michel-frison

Ce mercredi 10 avril, on en profite pour mettre à jour une partie du calendrier du groupe B de CFA. Des rencontres passionnantes nous sont proposées et le classement, à l’issue de ces matchs, risque une fois de plus d’être chamboulé. Lyon Duchère, le leader actuel, rend visite à 19h à Belfort qui vient d’engranger 4 points en allant battre la réserve nancéenne sur son terrain. L’ASM Belfort qui lutte pour ne pas descendre vendra chèrement sa peau. Raon-l’Etape, actuel 4ème avec le même nombre de points que le Racing, donnera l’hospitalité au FC Mulhouse, à 20h. Le duel entre ces deux équipes promet et le résultat final, surtout si un vainqueur il devait y avoir, risque d’être primordial pour la suite de la compétition. Sarre-Union, qui lui aussi n’a pas tout à fait abdiqué, accueille la réserve du PSG, pour un match de la dernière chance. Un succès permettrait aux Alsaciens de continuer à rêver. Enfin la réserve sochalienne se mesure à Yzeure, un succès sochalien est impératif dans l’optique du maintien.

Le groupe strasbourgeois appelé par François KELLER:

Gauclin, Duki – Pinaud, Donzelot, Modeste, Sikimic – Golliard, Martin, Noro, Perrin, Sichi, Coulibaly – Benedick, Ledy, Binder, Benchenane

Sabo et Momha sont suspendus, Guignery est blessé

Moulins se rend à Strasbourg après avoir fait match nul, 0-0, contre Grenoble, samedi dernier

Réaction unanime, la rencontre face à Grenoble n’a pas entraîné de grandes envolées offensives. Ce fut une rencontre intense et très tactique. Même s’il maudit un peu les montants du stade Hector Rolland, l’entraîneur Hervé LOUBAT n’est pas peu fier d’avoir livré un beau combat face à Grenoble.

 » Nous en discutions avec mon homologue de Grenoble et nous avions le même avis. C’était un match de très haut niveau de CFA voir au-dessus. Les deux équipes se craignaient beaucoup et chacun a sû faire déjouer l’autre, ce qui fait qu’il y a eu peu d’occasions. Je savais qu’il fallait laisser très peu d’espace à cette équipe car elle est très à l’aise techniquement et on ne l’a pas trop mal fait car ils n’ont pas vraiment d’occasions franches. Pour notre part, on a essayé d’exploiter au mieux nos attaques rapides. Ca a failli payer, puisqu’on tape le poteau puis la transversale  » dira Hervé LOUBAT

Vous perdez tout de même deux points dans la confrontation?  » Oui, car on joue tous les matchs pour les gagner même si on les a attendus bas, c’était pour mieux contrecarrer leurs plans offensifs. On a pas réussi parce qu’on est tombé sur une très grosse équipe. Mais bon le poteau, la barre… on était pas loin. Une petite déception de ne pas avoir pris les quatre points mais une grosse satisfaction d’avoir proposé un tel schéma de jeu  » rétorque Hervé LOUBAT.

Fier du travail accompli, de ce groupe ?  « J’essaie de donner leur chance aux joueurs issus du club. Si j’ai une fierté, c’est celle du groupe que j’ai constitué. Ce groupe est fantastique, on a pas été en 1/16ème de finale de la Coupe de France pour rien, on a pas gagné trois derbys pour rien même si je conviens que ce n’était pas des jolis matchs. Et on est à la lutte avec Grenoble et Strasbourg à huit journées de la fin alors je trouve cela génial  » conclut Hervé LOUBAT.

rester-dans-les-roues_png_200x250_q85

Si François KELLER estime tout simplement ce match comme « étant  le match le plus important de la saison qu’il faut absolument gagner pour rester dans la course », les Moulinois seraient-ils devenus des épouvantails? Pas de doute pour Ludovic GOLLIARD  » Moulins est la meilleure équipe que nous avons rencontrés depuis le début de la saison ».

Pour Hervé LOUBAT, son équipe faite pour jouer s’accomode mieux des pelouses adverses. On ne doute pas que la pelouse d’un stade qui a connu la Ligue 1 saura contenter l’entraîneur moulinois mais il faudra tout de même des Moulinois au sommet de leur art pour espérer prendre quelque chose à la Meinau. Les Strasbourgeois n’y ont connu la défaite qu’à une seule reprise. Et c’était contre un club …..Bourbonnais. S’inspirer du voisin yzeurien pour déjouer les pronostics, tel sera donc l’objectif moulinois pour rester bien placés en tête de peloton.

A noter qu’à l’extérieur, Moulins est la 3ème équipe la plus performante ( 5 victoires, 5 nuls et 3 défaites) mais compte aussi la défense la plus hermétique avec seulement 8 buts encaissés en 13 rencontres.

 

 

One thought on “Le choc Racing-Moulins, un match à quitte ou double pour les Bleus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.