ET MAINTENANT…….après cette déculottée, 4-0, de Moulins.

Les vieux démons resurgissent, beaucoup d’adorateurs d’hier se sont rapidement transformés en vilipendeurs hier soir à la sortie du stade. Comme quoi, la roue tourne vite. Il y a trois jours, on battait un record d’affluence et beaucoup s’en gargarisaient. La France entière, pour une fois, nous observait à la loupe et que d’éloges entendus à la télévision, à la radio, relatés dans les plus grands quotidiens sportifs….Hier soir, « tout était à l’envers », pour reprendre l’expression de notre entraîneur François KELLER, et un fait de jeu (l’expulsion de Billy MODESTE) va changer radicalement la donne. On savait (voir article, le choc Racing-Moulins, un match à quitte ou double) que les Moulinois étaient particulièrement habiles, à l’extérieur. Ils ont su laisser passer l’orage, avoir ce brin de chance qui nous fuyait, profiter à plein de certaines circonstances du match qui leur souriaient, d’une vivacité qui nous faisait défaut, pour assister à un scénario qui ne nous a guère arrangés voire blessés. Le score de 4-0 est très lourd et joueurs et staff technique étaient à l’image de leurs véritables supporters meurtris mais non abattus. Le Racing a perdu une bataille importante contre une équipe qui aspire comme elle à la montée, le nier serait idiot. Cette correction représente un coup d’arrêt dans cette dernière ligne droite largement entamée. Mais pour autant se laisser aller à des commentaires totalement déplacés, brûler ce que l’on avait adoré quelques jours plutôt, est intolérable et ridicule. Le combat de 18 mois ne peut être balayé d’un revers de la main en quelques instants. Restons sérieux, ceux qui pensaient que cette montée se ferait d’un claquement de doigts se trompaient lourdement. Même si la situation actuelle au classement complique drôlement la donne, il ne faut surtout pas se relâcher et continuer à se battre pour n’avoir rien à se reprocher à l’heure du bilan final. C’est maintenant que notre équipe a besoin de ses supporters, les détracteurs reviendront quand les résultats seront meilleurs.

 

Les spectateurs présents quelques jours plus tôt ont l’impression de se trouver dans une arène vide à quelques minutes du coup d’envoi de cette partie. Plus tard, 6 693 fidèles vont assister à ce choc entre deux prétendants à la montée. Ce soir, quelques autres chocs sont au programme et le classement risque une fois de plus d’être chamboulé.

Une particularité dans le onze de départ du Racing: François KELLER a concocté un 3-5-2 avec un trio à l’arrière constitué de défenseurs axiaux ( Modeste, Sikimic et Golliard) et deux latéraux plus avancés (Gauthier PINAUD à droite et Francisco DONZELOT à gauche). Les deux récupérateurs seront SICHI et MARTIN et le meneur de jeu sera NORO. Le duo d’attaquants est composé de LEDY et BENEDICK. Julien PERRIN démarre sur le banc. Chez les Moulinois, Marvin GUEHEO, neveu de Martin DJETOU, évoluera à droite de la défense.

3′: les Bleus se jettent d’entrée en attaque, bon solo de DONZELOT qui décale SICHI dont le centre vers LEDY manque de précision.

7′: première grosse occasion pour le Racing, NORO profite d’un beau service de MARTIN et sa balle enroulée à l’entrée de la surface oblige RASCLE à dévier en corner du bout des doigts.

9′: belle réplique des Moulinois avec ce centre en retrait de Pedro KAMATA pour Jason BERTHOMIER dont la reprise file de peu à côté du poteau de GAUCLIN alors qu’il était idéalement placé.

12′: faute de Loïc CHALIER, bien nerveux, sur LEDY. NORO pose le ballon et son centre est repris de la tête par SIKIMIC. Sa tentative échoue sur le dessus de la transversale.

14′: CHALIER accroche une fois de plus LEDY et récolte le premier carton jaune de la partie.

15′: encore un coup-franc tiré par NORO, mais les Moulinois se dégagent.

Et le premier résultat de la soirée circule dans la tribune de presse: Yzeure s’est imposé face à la réserve sochalienne dans le Doubs, 4-3. Il ne sera pas facile d’aller rendre visite aux Auvergnats samedi prochain pour le Racing vu la série impressionnante qu’ils viennent d’aligner: 5 victoires et 1 nul sur les 6 dernières sorties.

17′: Jawad EL HAJRI continue à faire passer des frissons chez les supporters strasbourgeois avec cette reprise non cadrée alors qu’il était esseulé au point de pénalty.

24′: encore un coup-franc de NORO mal exploité par les Bleus.

26′: stupeur dans une Meinau silencieuse, une perte de balle inexpliquée des Bleus, BERTHOMIER ne se pose pas de question, file au but et rentre dans la surface. Billy MODESTE le deséquilibre et l’arbitre, M LELEU,  n’hésite pas, carton rouge pour Billy et pénalty. BERTHOMIER sans trembler, prend GAUCLIN à contre-pied et ouvre la marque pour Moulins. A la fin de la rencontre, François KELLER estime que Billy n’avait pas fait forcément le bon choix en intervenant et que GAUCLIN était toujours là. Même si le Moulinois avait marqué, nous étions toujours onze pour la suite de la partie. Une idée à creuser avec les joueurs…

34′: carton jaune pour DONZELOT pour une faute sur BERTHOMIER. Le coup-franc de ce dernier oblige GAUCLIN à dégager des deux poings.

35′: nouveau carton, pour KAMATA cette fois après une main volontaire

36′: le Racing souffre de plus en plus, les longues balles des Moulinois mettent au supplice nos défenseurs.

37′: Milo SIKIMIC voit le ballon passer au-dessus de lui et heureusement le tir de EL HAJRI part dans les nuages.

39′: LEDY prend de vitesse son vis-à-vis et adresse un centre parfait dans la course de SICHI. Beaucoup de spectateurs ont vu ce ballon au fond des filets mais…non, il est passé tout près du poteau droit de Damien RASCLE.

40′: des pertes de balle et des erreurs techniques des Strasbourgeois font que des sifflets se font entendre.

42′: BERTHOMIER alerte très vite SALINE qui se retrouve seul face à GAUCLIN. La balle piquée du Moulinois file de peu à côté.

45′: dernier coup-franc de cette 1ère mi-temps de NORO. Une fois de plus, SIKIMIC s’élève plus haut que tout le monde mais sa tête râte de peu sa cible.

Les joueurs rentrent aux vestiaires avec cet avantage de 1-0 pour les Moulinois.

47′: nouveau coup-franc de NORO, mais la tête de Martin  n’est pas assez précise.

48′: EL HAJRI, idéalement placé, ne profite pas de l’erreur  des Strasbourgeois croyant au hor-jeu, et rate la cible.

51′: très belle action Ledy-Sichi mais RASCLE intervient et repousse l’essai de SICHI.

54′: SICHI s’affale dans la surface mais l’arbitre lui ordonne de se relever.

59′: très bon tir de Mangue CAMARA qui lobe GAUCLIN mais s’écrase sur la transversale.

60′: carton jaune pour Thomas MARTIN.

61′: Jason BERTHOMIER est remplacé par Pierre RUFFAUT.

64′: DA SILVA rentre et EL HAJRI regagne le banc.

66′: énième coup-franc de NORO mais une fois de plus la tête de SIKIMIX manque sa cible.

67′: sur un tacle, SIKIMIC, s’est peut-être claqué. Il sort aussitôt et Julien PERRIN rentre à sa place.

69′: tir tendu de RUFFAUT que GAUCLIN extirpe de sa lucarne gauche.

70′: sur un corner renvoyé par la défense strasbourgeoise, Ludovic SALINE reprend du droit et sa frappe croisée bat GAUCLIN. 0-2 pour Moulins, le banc moulinois peut faire la fête.

73′: le feu follet KAMATA sort et Thibaut BARTHOMEUF prend sa place.

75′: BENEDICK cède sa place à Robin BINDER.

77′: on se dirige tout droit vers la 2ème défaite à domicile après Yzeure, sûr que le Racing fait tout sauf une bonne affaire. Mulhouse est en train de perdre à Raon l’Etape qui pourrait très bien se retrouver seul leader ce soir. Une très très grosse surprise pour l’équipe vosgienne.

86′: RUFFAUT échappe aux défenseurs strasbourgeois. GAUCLIN s’interpose mais redonne la balle involontairement à RUFFAUT qui centre en retrait sur DA SILVA qui n’a plus qu’à pousser la balle dans les filets. 0-3, dur, dur.

89′: le Racing n’en a pas fini avec ses déboires et il va boire le calice jusqu’à la lie avec ce 4ème but moulinois. Magnifique coup-franc direct de RUFFAUT dans la lucarne droite de GAUCLIN.

90′ +3: M LELEU renvoie les deux équipes aux vestiaires. En regardant le tableau d’affichage, on ne peut qu’être triste mais le championnat n’est pas terminé. Il reste toujours 7 étapes soit 28 points en jeu. Qui sait, n’oublions pas que le foot n’est pas une science exacte alors toutes les pensées vont vers Yzeure, une étape très importante pour l’éventuelle course à la montée.

L’AVIS DE L’ENTRAINEUR FRANCOIS KELLER A LA SORTIE DES VESTIAIRES:  » Ce soir, tout était à l’envers, mais par respect pour tous les gens qui nous suivent, on ne lâchera rien tant que mathématiquement, ce ne sera pas plié. Moralement c’est difficile, mais tant qu’on n’est pas mort, on se battra. »

Composition des équipes:

Racing: Gauclin – Golliard, Modeste, Sikimic (cap) (Perrin,68′) – Pinaud, Martin, Sichi (Benchenane,73′), Noro, Donzelot – Bénédick (Binder,75′), Ledy   Entraîneur: François KELLER

Moulins: Rascle – Gueheo, Raynaud, Diaby, Chalier – Camara, Kamata (Barthomeuf, 73′), Saline, Berthomier (Ruffaut, 61′), Ligoule – El Hadjri (Da Silva, 63′)   Entraîneur: Hervé LOUBAT

CLASSEMENT GENERAL:

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- US Raon l’Etape  73  26  13     8   5   41   26 + 15
2.- AS Moulins Football 03 Auvergne  72  27  12    9   6   42   27 + 15
3.- AS Lyon-Duchère  72  27  12    9   6   36   25 + 11
4.- Racing Club Strasbourg Alsace  70  27  11  10   6   32   24 +   8
5.- Grenoble Foot 38  69  27  11  11   5   46   22 + 24
6.- FC Mulhouse  69  26  12     7   7   38   29 +   9    
7.- Paris Saint Germain 2  68  27  10  11   6   38   34 +   4
8.- AS Yzeure  67  27  11    7      9   36   28 +   8
9.- Jura Sud Foot  62  27    8  11   8   26   30 –    4
10.- FC Montceau Bourgogne  60  27    9    6 12   24   34 – 10
11.- FC Villefranche Beaujolais  58  27    7  10 10   31   36 –    5
12.- Chasselay Monts d’Or Azergues  58  27    9    4  14     32   39 –    7
13.- AS Nancy Lorraine 2  55  27    7    7  13   36   41 –    5
14.- ASM Belfort  54  25    7    8  10     26   28 –    2
15.- AJ Auxerre 2  54  27    6    9   12     19   44 – 25
16.- UJA Maccabi Paris  53  26    5  12     9   17   24 –    7
17.- FC Sochaux Montbéliard 2  52  26    6    8  12   23   30 –    7
18.- US Sarre-Union  49  25    5    9  11   16    38 – 22

 

 

 

2 thoughts on “ET MAINTENANT…….après cette déculottée, 4-0, de Moulins.

  1. Très bel article plein de vérités.
    C’est maintenant que l’équipe a besoin de notre soutien.

    TOUS DERRIERE NOTRE RACING POUR LES DERNIERES RENCONTRES;

    Allez Racing…il faut toujours croire à la montée.

  2. Merci Reuler. C’est bien de battre des records d’affluence mais c’est encore mieux de rester fidèle à ses couleurs. Les joueurs ont besoin de se sentir soutenus dans les épreuves. Là, on en traverse une qui est très difficile pour TOUS, joueurs, staff et supporters. Maintenant, notre équipe, a besoin de sérénité. Les nombreux jeunes qui iront à Yzeure (Amofa, Benchenane, Binder, Coulibaly, Gisselbrecht, Ursch et Hassidou)auront besoin des conseils de leurs aînés (Golliard, Perrin, Martin, Pinaud, Sichi, Bénédick, Donzelot, Gauclin et Duki).
    Le CCS sera sur place pour les encourager et ramener le meilleur résultat possible…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.