Tout se jouera à Raon pour la montée en National !

Voilà nous sommes fixés, les deux équipes qui lutteront pour la montée seront Raon l’Etape et le RC Strasbourg Alsace. Le couperet est tombé, Grenoble a battu la réserve auxerroise (3-1), Lyon Duchère bat Yzeure chez elle (3-1), la réserve nancéenne bat Moulins, 2-1 et le FC Mulhouse bat Belfort, 1-0. Du coup, Grenoble, Lyon Duchère, Moulins et le FC Mulhouse sont définitivement écartées de cette bataille. En bas de classement, Sarre-Union après ses trois victoires dans la même semaine, en rajoute une quatrième en venant à bout de l’UJA Maccabi Paris, 3-2, et pointe à la 13ème place du classement. La virée à Lyon-Duchère pour la clôture vaudra son pesant d’or. La réserve nancéenne et l’UJA Maccabi Paris évolueront la saison prochaine en CFA2. « Après la sévère correction de Moulins à la Meinau, peu de personnes croyaient en nous. Mais finalement, on a atteint l’objectif, puisque c’était de jouer la montée à Raon l’Etape » résume Gauthier PINAUD.

Par un temps plutôt estival, beaucoup de supporters attendaient avec anxiété cette dernière sortie à la Meinau. La réserve du Paris SG est composée d’éléments jeunes et pétris de qualité, la plupart étant de plus internationaux français ou de leur pays d’origine. Leur entraîneur Franck RIZZETTO avait prévenu son homologue François KELLER, avec qui il prépare son DEPF à Clairefontaine, qu’il alignerait la meilleure équipe possible, disposant de tous ses hommes. Seule fausse note avant cette rencontre, les paroles de Franck DUFRENNES avouant sa préférence pour Raon et prêt à leur rendre service. Ce genre de paroles servent juste à exciter les supporters et sont de la part d’un joueur professionnel irresponsables. Comment aussi passer sous silence le comportement en tout point imbécile d’une trentaine d’excités et soi-disant supporters parisiens venus foutre le bordel en lançant des artifices et faisant pétarader des engins explosifs de gros calibre, même pendant la minute de silence en hommage à M André BORD, ancien président du Racing, décédé en début de semaine.

 

Les supporters parisiens en action

Les supporters parisiens en action

Ignobles et irrespectueux, de tels énergumènes doivent être bannis des enceintes sportives.

Dans la tribune présidentielle, le Maire de Strasbourg, un député et plusieurs conseillers municipaux, s’étaient donnés rendez-vous pour assister à cette dernière de la saison. A noter aussi la présence de Pierre MANKOWSKI, l’entraîneur de l’Equipe de France U 20.  L’ancien coach du Racing vient superviser les défenseurs centraux Richard-Quentin SAMNICK et Alvin ARRONDEL ainsi que le latéral gauche Youssouf SABALY. Les tribunes sont bien garnies au coup d’envoi, on va dénombrer au total  12 827 spectateurs.

Des tribunes bien garnies

Des tribunes bien garnies

L’arbitre M BOUILLE siffle le début de la partie. Les Strasbourgeois à un élément près, Pacho DONZELOT, vont évoluer dans la même configuration qu’à Grenoble. Gauthier PINAUD va prendre la place d’Anthony SICHI, qui a pris trois matchs de suspension suite à son exclusion la semaine dernière à Grenoble.

L'équipe du RC Strasbourg Alsace alignée contre la réserve du PSG

L’équipe du RC Strasbourg Alsace alignée contre la réserve du PSG

Les Bleus ont décidé de se lancer à l’attaque de suite. Première grosse occasion avant la 2ème minute de jeu, Jean-Philippe SABO adresse un bon centre qui trouve la tête de Gauthier PINAUD mais la balle file à côté du but parisien. Les dix premières minutes sont nettement en faveur des Bleus. Julien PERRIN se procure une belle occasion, mais il écrase trop son tir. A la 12ème minute, premier tir parisien par Antoine CONTE bien servi par Youness EL BAILLAL, mais largement au-dessus. La minute d’après, beau jeu en triangle des Parisiens, Franck DUFRENNES alerte CONTE dont le tir file dans les nuages. Le premier quart d’heure s’achève sur ce score nul et vierge. Ces Parisiens sont loin d’être des manchots et leurs contres très rapides font passer quelques frissons dans le dos des supporters. A la 22′, premier avertissement au Parisien Youssouf SABALY pour un tacle appuyé sur Pacho DONZELOT.

Tir puissant de Billy mais non cadré

Tir puissant de Billy mais non cadré

23′, SABO tire un nouveau coup-franc, COULIBALY prolonge sur Billy MODESTE dont la frappe puissante n’est pas cadrée.

Mais à la 28′, le stade se lève comme un seul homme sur cette superbe ouverture du score par Captain GOLLIARD. Encore un corner de la gauche frappé par SABO. JuJu PERRIN, esseulé au second poteau, remise de la tête. A l’entrée de la surface, Ludo GOLLIARD arme une volée du pied gauche qui va se ficher près du poteau gauche de Mory DIAW, le gardien parisien archi battu. Les spectateurs sont aux anges.

La très belle volée du gauche de Ludo GOLLIARD

La très belle volée du gauche de Ludo GOLLIARD

Son deuxième but de la saison, magnifique, il précise à la fin de la rencontre:  » Je ne me suis pas posé de questions. J’ai vu Ju me la donner. J’ai frappé, je savais qu’elle serait cadrée »

Le but de la délivrance contre Paris SG 2

Le but de la délivrance contre Paris SG 2

Les Parisiens ne se laissent pas abattre et se ruent à l’attaque. A la 35′, Youness EL BAILLAL centre sur le longiligne Kalifa COULIBALY qui profite du loupé de DONZELOT pour battre sans rémission de la tête Guillaume GAUCLIN. L’arbitre assistant a le drapeau levé et M BOUILLE annule le but, bonne décision, à revoir sur les images télé mais les supporters respirent.

44′, Franck DUFRENNES qui disait vouloir donner un coup de main à ses amis de Raon, quitte le terrain sur une civière. Son oeuvre s’arrête là et il est remplacé par Abdelrafik GERARD. L’arbitre siffle la fin de cette première mi-temps et les téléphones crépitent. Raon est tenu en échec à Chasselay, Moulins mène à Nancy, Mulhouse mène devant Belfort et Sarre-Union et l’UJA Maccabi Paris sont à égalité, 1-1. Et le Racing qui mène ici prend le commandement du groupe B de CFA, pourvu que ça dure.

La seconde mi-temps voit des Strasbourgeois continuer à attaquer mais gare à ces réactions parisiennes qui vont très vite vers l’avant. Franck RIZZETTO lance Philtzgerald MBAKA à la place de Youness EL BAILLAL, un très bon joueur. Et à la 60′, la surprise est parfaite mais douloureuse pour les nombreux spectateurs. Malik ROUAG, dangereux à plusieurs reprises déjà, effectue un centre en retrait sur Kalifa COULIBALY qui n’a plus qu’à ouvrir son pied gauche au point de pénalty, et battre notre excellent Guillaume GAUCLIN. Les visages sont graves, attention à ne pas tout dilapider dans les minutes suivantes car Raon mène à Chasselay. Tout est refaire alors voyons comment nos joueurs vont réagir.

62′, Yann BENEDICK est taclé de manière virile par Richard SAMNICK dans la surface mais l’arbitre ne bronche pas et fait signe de continuer à jouer. Deux minutes plus tard, sortie du même SAMNICK et rentrée du 3ème joueur parisien, Jordan IKOKO. Puis deux grosses occasions pour Jean-Philippe SABO en quelques minutes. Une première fois, PERRIN lui donne un bon ballon, deux défenseurs le pressent de près et il tente un pointu. Mais Mory DIAW veille au grain et réussit une très belle parade.

 

Belle tentative de SABO mais DIAW ne sera pas battu

Belle tentative de SABO mais DIAW ne sera pas battu

Puis sur une passe en profondeur, Jean-Philippe veut lober l’immense DIAW qui finalement aura le dernier mot.

Aun quart d’heure de la fin, David LEDY rentre à la place de Gauthier PINAUD. Raon mène 2-0 et il ne faut surtout plus prendre de but parisien ici à la Meinau, sinon…Très stressantes ces ultimes minutes. Heureusement, sur une nouvelle échappée, Kalifa COULIBALY croise trop sa frappe. A la 88′, les Strasbourgeois vont réclamer une main dans la surface (les images télé le confirment)  mais M BOUILLE ne siffle pas le pénalty.

Les dernières consignes de François semblent claires, on pose le jeu, on essaie de garder le ballon et surtout plus de montées en attaque. Et enfin, ce coup de sifflet salvateur de l’arbitre qui met fin à cette rencontre. 1-1, score final ici et Raon l’a emporté à Chasselay. Désormais tout est clair, le Racing devra l’emporter la semaine prochaine à Raon pour monter en National.

Mot de François KELLER à l’issue de la partie: Un grand bravo aux joueurs. On revient de l’enfer. Raon mérite peut-être un peu plus que nous de monter, puiqu’ils sont premiers de puis longtemps. Mais il faut se réjouir de ce qui nous attend parce qu’on revient de nulle part. On va garder Strasbourg en haleine encore une semaine. On se retrouve avec de petites chances pour la finale. Mais s’il fallait aller combattre Mike TYSON, même avec mon physique de gringalet, j’irai.

David LEDY: On sait à quoi s’en tenir. Un peu de repos, une bonne semaine de travail et on ira là-bas pour gagner. De nombreux supporters seront avec nous, ce match, il faudra le gagner, un point c’est tout.

Guillaume GAUCLIN: Pas de long discours, nous savons ce qu’il reste à faire. 

Les autres résultats de la soirée:

Chasselay contre Raon l’Etape: 1-3

Auxerre 2 contre Grenoble: 1-3

Yzeure contre Lyon Duchère: 1-3

Mulhouse contre Belfort: 1-0

Sarre-Union contre UJA Maccabi: 3-2

Montceau contre Sochaux 2: 0-1

Villefranche contre Jura Sud: 2-1

Nancy 2 contre Moulins: 3-2

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- US Raon l’Etape  95  33  17   11    5   51   28 + 23
2.- Racing Club Strasbourg Alsace  92  33  16  11    6   44   27 + 17
3.- Grenoble Foot 38  90  33  16  11    6   59   27 + 32
4.- AS Lyon-la-Duchère  88  33  15  10    8   47   36 + 11
5.- AS Moulins Football 03 Auvergne  87  33  14  12    7   50   33 + 17
6.- FC Mulhouse  86  33  15     8  10   43   35 +   8 
7.- FC Villefranche Beaujolais  77  33  11  11  11   41   41
8.- Paris St Germain 2  77  33  10  14       9   42   46 –    4
9.- AS Jura Sud Football  75  33  10  12  11   31   38 –    7
10.- AS Yzeure  75  33  11    9  13   37   35 +   2
11.- FC Sochaux Montbéliard 2  72  33  10    9  14   30   34 –    4
12.- FC Montceau Bourgogne  70  33  10    7  16     30   43 – 13
13.- US Sarre-Union  70  33    9  10  14   25   50 – 25
14.- ASM Belfort  70  33    9  10      14     31   37 –   6
15.- Chasselay Monts d’Or Azergues  69  33  10    6  17     37   47 – 10
16.- AJ Auxerre 2  67  33    8  10   15   26   50 – 24
17.- AS Nancy Lorraine 2  66  33    8    9  16   41   49 –   8
18.- UJA Maccabi Paris  65  33    6  14  13   23    32 –   9

 

Sanction DNCG :  Grenoble :  – 1 point  (appel en cours devant le CNOSF)

Sanction FFF :  Grenoble :  – 3 points  (suite incidents contre Villefranche et Paris)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.