Le Racing a repris ce matin 4 juillet

 8471_482627318488390_1709647289_nMême les meilleures choses ont une fin. Les joueurs ont repris ce matin par le traditionnel footing en forêt. Le Racing pourrait profiter de la dynamique positive pour poursuivre sa remontée et pourquoi pas fêter une nouvelle accession. « Ce que Bastia a réussi, nous pouvons le reproduire d’autant que c’est la première fois que je vais attaquer un championnat sans devoir terminer premier pour monter » note François KELLER.

La première grosse tuile de cette nouvelle saison est tombée hier, Pacho DONZELOT s’est rompu le tendon d’Achille au cours d’une banale partie de badminton. Malheureusement, on ne reverra pas notre sympathique Pacho avant 2014. Beaucoup de courage à lui dans cette pénible épreuve.

Le groupe de 22 joueurs comprend les joueurs suivants: Brian AMOFA, Abdelhak BELAHMEUR, Yann BENEDICK, Robin BINDER, Pacho DONZELOT, Guillaume GAUCLIN, Benjamin GENGHINI, Alexandre GISSELBRECHT, Ludovic GOLLIARD, Jérémy GRIMM, Omar HASSIDOU, David LEDY, Dimitri LIENARD, Billy MODESTE, Jacques MOMHA, Stéphane NORO, Julien PERRIN, Gauthier PINAUD, Jean-Philippe SABO, Anthony SICHI, Milovan SIKIMIC, Saïdou SOW. Ce dernier est appelé à quitter le groupe dès que la bonne occasion se présentera.

Quant à Vauvenargues KEHI et Steven KELLER, longtemps blessés l’an dernier, un nouveau contrat leur serait proposé dans les prochains jours.

Etaient absents ce matin, Jacques MOMHA et le jeune gardien Alex VENCEL, autorisés par le club à reprendre lundi prochain. Pour ce qui concerne Pacho, François KELLER se donne un peu de temps. « Pas question de se précipiter. Nous allons reprendre avec le groupe actuel et voir comment il se comporte » .

Les joueurs qui ont quitté le club durant l’été: Thomas MARTIN a signé à Quevilly, en CFA; Joris URSCH rejoint Sarre-Union qui s’est maintenu en CFA de même que Thomas ZERBINI. Vincent GUIGNERY met un terme à sa carrière. Les autres, Jérémy BAHLOUL, Adel BENCHENANE, Abdoulaye COULIBALY et Ziman DUKI, attendent toujours la bonne occasion.

Dernières nouvelles de la DNCG

AMIENS

AMIENS

Après BOULOGNE, AMIENS s’est vu notifier mardi 2 juillet le feu vert de la DNCG pour évoluer cette saison en National.

Le club picard qui a connu la Ligue 2 pouvait craindre la sévérité du gendarme financier mais finalement la bonne nouvelle est tombée.

 

 

70rouenLe FC Rouen a été beaucoup moins chanceux car il a été sanctionné le même jour d’une exclusion des championnats nationaux.

Les dirigeants du FC Rouen dénoncent une triple sanction par rapport à la même faute.

La direction du club recherche des solutions pour permettre au club de se réengager en National. Elle espère qu’eu égard au travail accompli en une année, une solution sera trouvée. Puis, elle pourra se projeter dans l’avenir et jouir du partenariat exceptionnel négocié avec la MATMUT pour les saisons à venir.

 

LFA-CHAMPIONNAT-NATIONAL-quadriAprès avoir réformé le CFA2 et le CFA durant les deux dernières saisons, cette année la Fédération Française de Football avait procédé à la réforme du National. Le nombre de clubs composant le National devait passer de 20 à 18 clubs.

Mais les décisions de la DNCG pourraient sérieusement compromettre cette réforme. Avec les relégations administratives prononcées de SEDAN, LE MANS, AJACCIO et ROUEN et avec d’autres surprises possibles, la liste des repêchés augmente de la même manière. Pour l’instant, BOURG PERONNAS, UZES, PARIS FC et EPINAL sauvent leur tête en National même si sportivement leur descente en CFA est actée.

Les décisions des instances fédérales étant prononcées tardivement, certaines décisions de réintégration pourraient intervenir après le 15 juillet. A cette date, la Fédération valide les groupes et procède à la publication des calendriers. A cette date-là, 18 équipes seront engagées dans le National.

Mais si une ou plusieurs réintégrations  (SEDAN, LE MANS, AJACCIO et ROUEN) intervenaient après le 15 juillet, ces équipes se rajouteraient aux formations déjà qualifiées.

Il n’est donc pas impossible de voir un championnat de National se disputer à 19, 20, 21 voire 22 équipes.

Quel casse-tête alors pour l’établissement d’un calendrier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.