Bruits de couloirs

Le Racing invaincu jusqu’à présent a dû subir hier après-midi la première défaite de la saison face à Sarre-Union, le pensionnaire de CFA. Sous un soleil de plomb, les Strasbourgeois, en panne de réussite offensive, se sont fait battre par une vaillante équipe de l’Alsace bossue.

Après la brillante sortie contre l’ASIM qui s’était soldée par une écrasante victoire, 6-2, les joueurs de Bruno PATERNO s’attendaient à une opposition plus musclée à Reipertswiller.

Sarre-Union version 2013/2014

Sarre-Union version 2013/2014

Décidément, l’USSU devient la bête noire du Racing. Une vaillante équipe de Sarre-Union avec les ex- Strasbourgeois Joris URSCH et Thomas ZERBINI à la manœuvre ont fait énormément souffrir les Racingmans. les Bleus avaient les jambes lourdes et la forte chaleur ne leur a guère permis de d’exprimer comme ils l’auraient voulu.

Bruno PATERNO, le nouvel entraîneur des jaunes, reconnaîtra même  que  » la maîtrise collective était tout de même favorable au Racing. On a marqué un joli but en fin de chaque mi-temps et notre passage en 4-4-2 nous a permis de mieux garder le ballon. Mais on a encore beaucoup de pain sur la planche ».

Sur le premier but, belle action de BOURABIA et BELKTATI, ce dernier d’une fort jolie frappe croisée ne laissera aucune chance à KEHI d’ouvrir la marque. Le second, a quelques secondes du coup de sifflet final, énorme coup-franc de HAYEF, des 25 mètres, mune ettait fin au suspense.

Et les Strasbourgeois me direz-vous? un corner de Liénard qu’aucun Strasbourgeois ne pourra reprendre, Binder qui se déchire sur reprise après un bon service de l’aile de PINAUD et David LEDY dont la frappe rase le poteau.

1324_487079441377220_2107950010_n En seconde période, essai de Jérémy GRIMM qui file largement au-dessus, une belle frappe d’Omar HASSIDOU sur le poteau. Trop peu pour inquiéter les gars de Sarre-Union qui semblaient en vouloir plus et engranger cette victoire de prestige.

Le coach strasbourgeois reconnaîtra que  » Ce n’est pas une catastrophe, d’autant que sur le contenu du match, nous aurions mérité mieux. Je suis un peu frustré, car malgré la fatigue et la forte chaleur, nous avons montré des choses intéressantes. Si nous voulons faire une bonne saison en National, il va falloir défendre mieux et surtout mettre la balle au fond ».

 

lundi 22 juillet 2013 – 17h35

Ligue d’Alsace   : Amical

Le temps des retrouvailles

Reipertswiller accueillait en cette caniculaire après-midi de dimanche, le Racing et Sarre-Union qui évoluaient il y a quelques semaines encore ensemble en CFA. En pleine préparation de la nouvelle saison, les deux équipes ont tenté de rassurer leurs supporters. Le score final, 2-0 pour Sarre-Union (ici Ursch à droite), récompense l’équipe la plus saignante sur le terrain.

Joris URSCH à la fin de la partie, pas mécontent du bon tour joué à ses anciens équipiers

Joris URSCH à la fin de la partie, pas mécontent du bon tour joué à ses anciens équipiers

 

 

Ce rendez-vous était un peu particulier pour Joris Ursch et Thomas Zerbini qui défendaient les couleurs strasbourgeoises il y a peu de temps encore et qui se sont engagés pour la saison à venir avec Sarre-Union. «cela fait plaisir de retrouver les copains de l’an dernier. Le Racing est dans le dur actuellement. Je ne me fais aucun souci pour eux, le résultat de cette rencontre est flatteur pour nous. Nous avions un soupçon de fraîcheur en plus et ce score va nous conforter dans l’idée de persévérer. Nous ne nous berçons pas d’illusions, la saison va être longue. Le plus petit budget du CFA tentera de se maintenir en CFA dans un premier temps. Maintenant si cela nous sourit, le club veut bien poursuivre sur la dynamique de la fin de saison », confie Joris Ursch qui est à créditer d’un bon match.

988250_490111627739959_1141779015_n

 

 

Thomas Zerbini fait partie de ces joueurs combatifs à souhait. Sur le terrain, sa tignasse blonde ne passe pas inaperçue. La chaleur ne semble guère le gêner. Tu en voulais terriblement aujourd’hui ? « J’essaie toujours de donner le meilleur quand je monte sur le terrain. Quitter le Racing, c’était la solution pour moi. Je veux m’exprimer sur le terrain, avoir du temps de jeu. Je me suis beaucoup dépensé,  j’ai beaucoup encouragé mes équipiers. Nous savons que si nous voulons bien figurer dans le championnat, nous devrons batailler dur. Mais j’ai confiance, les deux matchs que nous venons de jouer sont pleins d’enseignements positifs. Les victoires sont un formidable aiguillon pour la suite de la préparation », note Thomas, toujours aussi souriant. Nos deux gaillards sont à ce jour heureux et persuadés d’avoir fait le bon choix. En retrouvant un club où leurs qualités s’expriment à merveille, ils seront sans nul doute deux joueurs indispensables à leur formation.

Pierre Sonntag

Samy KEHLI, prêté au RACING

Samy KEHLI (n°27), la future recrue du RACING

Samy KEHLI (n°27), la future recrue du RACING

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jeune milieu de terrain de 22 ans, 1,90 m et 73 kg, vainqueur de la Coupe Gambardella 2010, a signé son premier contrat professionnel. Il est lié au FC METZ jusqu’au 30 juin 2014.
Avec ses 11 matchs de National la saison dernière, le milieu de terrain messin pourrait bien retrouver ce championnat sous de nouvelles couleurs. Le joueur pourrait être prêté au RACING afin de parfaire sa progression et de bénéficier d’un temps de jeu plus conséquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.