Sale soirée pour le RCSA qui s’incline à Ajaccio, 0-2

Jérémy GRIMM, à droite, en position de dernier défenseur, expulsé pour avoir crocheté DO

Jérémy GRIMM, à droite, en position de dernier défenseur, expulsé pour avoir crocheté DO

Il y a certains soirs où rien ne va et cette soirée plutôt cauchemardesque, nos joueurs devront vite l’oublier et se remettre humblement au travail pour présenter une copie bien plus digeste contre Vannes, ce samedi 7 septembre.

Autant Strasbourg avait été malheureux à Fréjus, autant ils ont été inexistants dans le jeu contre les Corses. Autant nous étions étonnés que cette équipe de Fréjus était classée parmi les prétendants à la montée, autant cette équipe corse a survolé les débats et justifie amplement les ambitions de remonter en Ligue 2.

Et que dire de cette expulsion de Jérémy GRIMM? Logique, en tant que dernier défenseur, il crochète DO qui partait seul au but. Il manquera contre Vannes et espérons que la commission ne soit pas trop sévère avec Jérémy, malheureusement souvent sanctionné l’an dernier avec les SR Colmar.

François KELLER, un peu sonné à l’issue de cette partie, confirmera:  » Sur le match de ce soir, il y avait une équipe qui va jouer la montée et une autre qui ne la jouera pas. Les gens rêvaient peut-être qu’après deux accessions d’affilée, nous allions tout de suite jouer les premiers rôles. Moi pas. On est comme l’écolier qui avait préparé son interro et qui se retrouve devant un sujet trop difficile « .

Le maître mot cette semaine sera se remettre au travail car la réception de Vannes devra être abordée tout différemment. L’on savait que ce début de championnat s’annonçait particulièrement délicat. Cela s’est vérifié. Les joueurs en ont conscience mais ne se laissent pas abattre à l’image de Dimitri LIENARD qui tient à garder un brin d’optimisme:  » N’oublions pas que ces deux derniers matchs, nous avons échoué de peu chez le 4ème de la saison passée, Fréjus, puis plus logiquement à Ajaccio chez une équipe qui descend de Ligue 2 et est co-leader « .

Equipe du Racing

Equipe du Racing

Cette quatrième journée de championnat de National mettait aux prises le GFC Ajaccio aux ambitions non dissimulées de montée et le RCSA, promu de CFA mais avec des ambitions légitimes. Après son nul à Colmar, les hommes de Thierry LAUREY se voyaient offrir un test révélateur pour ce début de saison. Ce match sera-t-il celui de la confirmation pour Ajaccio ou celui de la renaissance pour des Alsaciens, très frustrés, après l’épilogue dans le Var.

Les Corses se portaient résolument à l’attaque et ils auraient pu ouvrir le score très rapidement, notamment sur un magnifique coup franc de M’MADI détourné magistralement par Guillaume GAUCLIN, ou encore sur une reprise de DIEDHOU sauvé sur sa ligne par Gauthier PINAUD. Le Racing fait front en défense et se procurera une seule occasion en fin de première période, lorsque sur une passe mal assurée de Rodéric FILIPPI vers son gardien Clément MAURY, Jean-Philippe SABO se présenta seul devant MAURY qui assure en captant la balle.

La seconde période démarre de la même façon à la seule différence que les Ajacciens vont être rapidement récompensés de leurs efforts. Sur un rush d’Anyhony COLINET, son centre trouve la tête plongeante de Famara DIEDHIOU qui catapulte le ballon dans les filets de Strasbourg. Après cette ouverture du score, le GFCA va gérer la réaction des Alsaciens, qui s’ils vont se porter à l’attaque, seront rarement dangereux pour Clément MAURY. Et alors que l’on entre dans le temps additionnel, les deux hommes frais de l’équipe corse, entrés en cours de jeu, vont porter le coup de grâce. Rafik BOUJEDRA, parti en contre, résiste à la charge de PINAUD et s’échappe sur le côté droit. Il alerte Pierre-François SINAPI qui lobe GAUCLIN, et vient conforter la victoire de ses couleurs. Le stade Ange CASANOVA peut laisser exploser sa joie et les partenaires de Louis POGGI communier, une nouvelle fois, avec leurs supporters venus en nombre, ce soir.

En conclusion à cette soirée, Ajaccio a confirmé et Strasbourg a déçu.

Quelques données:

Stade Ange Casanova. Temps estival et pelouse correcte. Mi-temps: 0-0. Affluence: 2 000 spectateurs. Arbitre: Olivier HUSSET. Avertissements: FILIPPI (66′) et FRANCOIS (90+2) à Ajaccio, BENEDICK (45′) et PERRIN (81′) au RCSA. Expulsion: GRIMM (77′).

Compositions des équipes:

GFCA: Maury – Rivieyran, Martinez, Filippi, Andreu – Poggi, François, Colinet, M’Madi (Boujedra, 84′) – Do (Sinapi, 78′), Diedhiou (Vannucci, 90+1)

RCSA: Gauclin – Pinaud, Golliard, Sikimic (Modeste, 25′), Momha (Liénard,61′) – Grimm, Amofa, Sabo, Ledy – Bénédick (Genghini, 55′)

Les autres résultats:

Luzenac contre Dunkerque: 0-0

SR Colmar contre Orléans: 0-2

Paris FC contre Uzès-Pont-du-Gard: 3-0

Carquefou contre Bourg-Péronnas: 0-1

Amiens contre Poiré-sur-Vie: 3-0

Vannes contre Fréjus St Raphaël: 0-0

Luçon contre Red Star: 1-0

Boulogne contre Colomiers: 3-0

 

Le classement général

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- US Luzenac Ariège Pyrénées   10    4

 3

   1    0     6     1 + 5
2.- GFC Ajaccio   10    4    3    1    0     6     2 + 4
3.- US Orléans Loiret Football     9    4    3    0    1     6     1 + 5 
4.- Paris FC     8    4    2    2    0     4     0 + 4
5.- FC Bourg-Péronnas     7    4    2    1    1     5     4 + 1
6.- US Boulogne Côte d’Opale     6    4    2    0    2     7     5 + 2
7.- USL Dunkerque     6    4    1    3     0     2     1 + 1 
8.- US Colomiers Football     6    4    2    0    2     8     6 + 2
9.- Vendée Luçon Football     5    4    1    2     1        3     6 –  3
10.- SR Colmar     4    4    1    1    2     4     5 –  1
11.- RC Strasbourg Alsace     4    4    1    1    2     2     3 –  1
12.- Etoile FC Fréjus St Raphaël     4    4    1    1    2     1     2 –  1
13.- ES Uzès Pont du Gard     4    4    1    1    2     2     6 –  4
14.- Amiens Sporting Club Football     4    4    1    1    2     5     6 –  1
15.- Red Star     3    4    0    3    1       1     2 –  1
16.- Vannes Olympique Football     3    4    0    3     1     3     5 –  2
17.- USJA Carquefou Football     3    4    1    0    3     2     5 –  3
18.- Club Vendée Poiré sur Vie     1    4    0    1    3     2      9 –  7

 

 

Le RCSA en quête de rachat en Corse

Quatrième journée de National déjà, le RCSA va rendre visite au Gazélec Football Club Ajaccio. Après le revers varois malheureux, les joueurs alsaciens aimeraient ramener quelque chose de leur périple corse.

Le groupe strasbourgeois composé par François KELLER: Gauclin et Kéhi, Amofa, Belhameur, Bénédick, Genghini, Golliard, Grimm, Ledy , Liénard, Modeste, Momha, Perrin, Pinaud, Sabo et Sikimic

Binder, Hassidou, Gisselbrecht sont laissés à la disposition de l’équipe de DH

Donzelot, Sichi, Oliveira et Noro sont blessés.

Dernières nouvelles de l’équipe corse

L’infirmerie corse compte actuellement 4 blessés:

COLLOREDO: luxation de l’épaule avant le début de saison, il est en phase de reprise. Son retour est prévu d’ici 15 jours.

DEMBELE: entorse à la cheville face à Troyes en Coupe de la Ligue. Alliou est en reprise et doit réintégrer le groupe dès lundi prochain et pourra prétendre à une place pour le déplacement à Orléans .

TSHIBUMBU: pointe à la cuisse face à Carquefou. John est en reprise. Il va aussi réintégrer le groupe ce lundi et prétendre à une place contre Orléans.

RUBION: blessé face à Colmar. Il souffre d’une fracture de la 1ère phalange du gros orteil. Absence estimée à 15 jours.

Le dernier match vu par la presse corse

Le GFC Ajaccio a obtenu le point du match ce vendredi soir, sur la pelouse de Colmar, 1-1, à l’occasion de la 3ème journée de championnat. Malgré une bonne première période ajaccienne, ce sont les locaux qui ont ouvert le score à la 37′ par Sébastien CHERE. Mais les hommes de Thierry LAUREY, ne ménagent pas leurs efforts, et réussissent à revenir à la marque, grâce à Famara DIEDHIOU, bien servi par Ali M’MADI, à la 67′. Les Ajacciens restent invaincus et occupent la 2ème place du classement avec 7 points ( ALTA FREQUENZIA)

Pour le compte de la 3ème journée de National, le GFCA se déplaçait à Colmar. Mené dès la 37′ suite à un but de CHERE, les Corses ont bien réagi en seconde mi-temps. A la suite d’un bon travail de M’MADI, Famara DIEDHIOU catapultait la balle dans les buts alsaciens. Dès lors, les Ajacciens géraient bien le score et obtenaient un bon point. Avec 7 points en trois rencontres, c’est un très bon début de championnat pour les rouge et bleu. Le GFCA recevra maintenant un autre club alsacien, en l’occurrence Strasbourg, vendredi prochain (CORSE SPORT)

Le Stade Ange Casanova

mail-1024x683

Construit en un temps record au début de l’été 1960, le stade de MEZZAVIA (qui signifie à mi-route) situé à la sortie nord d’Ajaccio au cœur de la zone commerciale et industrielle de la cité impériale, est le fruit d’une œuvre collective réalisée par les travailleurs électriciens et gaziers, mais aussi de tous les supporters du GFCA ( fruit d’une fusion le 25 mars 1960 entre un club civil et populaire le FCA et un autre d’entreprise le Gazélec Corse Club) qui, bénévolement, unirent leurs efforts pour doter le club d’une structure capable d’accueillir le public dans de bonnes conditions.

 » Ce sont nos joueurs avec en tête leur entraîneur Pierre CAHUZAC, qui ont dressé les grillages, aménagé et peint les vestiaires, planté et entretenu la pelouse. Ce stade c’est notre maison, notre œuvre. Celle d’une vraie famille  » soulignait régulièrement et avec une certaine fierté, son président fondateur Ange CASANOVA.

Composé d’une tribune couverte, il se singularise par son virage imposant mais aussi par sa tribune populaire côté route où, jusqu’en 1999, ses plus fidèles et turbulents supporters prirent place en donnant naissance à la 1ère association officielle de supporters en Corse, le CR 90.

Dans un antre craint où se presse à chaque journée un public nombreux, bruyant et coloré, ils inscriront la bagatelle de 231 buts soit une moyenne de 2,8 par match, donnant très vite à leur stade de MEZZAVIA des allures de forteresse quasiment imprenable. Seuls VICHY 0-1 ( le hasard voulu que le but soit inscrit par un insulaire du nom de  PALADINI) lors de la saison 62/63, ANNECY 0-2 l’année suivante et AVIGNON 1-2 en 64/65, parviendront à s’imposer à l’issue des 82 matchs disputés. Ce dernier étant émaillé d’un incident rare ( l’arbitre M BLUM étant poursuivi et agressé à l’aéroport) provocant la fameuse « Table de Montélimar » visant par le biais d’une motion instiguée par le président vauclusien Honoré LEMAIRE, à entraîner l’ensemble des clubs continentaux à ne plus se rendre en Corse.

 

 

 

National: la 3ème journée de championnat

Cette troisième journée, peu prolifique en buts, à part les rencontres Colomiers contre Luçon (5-1) et à un degré moindre Le Poiré-sur-Vie contre Luzenac (0-3), s’est soldée par quatre nuls. Les équipes sont pour la plupart toujours en phase de rodage. Seule l’équipe ariégeoise de Luzenac semble avoir trouvé la bonne carburation avec trois victoires en trois rencontres. Elle occupe seule la première place au classement général avec le maximum de points, neuf.

L'équipe de LUZENAC, leader après 3 journées

L’équipe de LUZENAC, leader après 3 journées

 

Le Poiré-sur-Vie contre Luzenac: 0-3

Stade de l’Idonnière, 1 748 spectateurs, arbitre: Julien BLANCHAIS. Mi-temps: 0-2. Buts: Ande DONA NDOH (33′ et 80′) et Idriss ECH-CHERGUI (44′)

Temps clair, températures douces avec un peu d’air frais.

33′: Ande DONA NDOH récupère le ballon côté gauche et vient à la rencontre de Matthieu PICHOT, le gardien de Poiré. Dans un angle fermé, il glisse le ballon hors de portée de celui-ci.

44′: Idriss ECH-CHERGUI rentre côté droit, passe entre deux joueurs et adresse un centre parfait pour une reprise au ras du sol. Le ballon finit au fond des filets.

80′: Centre de la gauche, le buteur de la 33′ se retrouve seul au second poteau et dépose de la tête le ballon dans le petit filet. Avec 3 buts à son actif, il prend la tête des buteurs de National.

vpsvf_luzenac2013_grd

Oswald TANCHOT (entraîneur du Poiré-sur-Vie):  » On n’a pas suffisamment emballé le match en première mi-temps. On n’a pas été au bout de nos ambitions. On a été trop fragiles défensivement et ça a mis l’équipe sur la retenue. Du coup, on n’a pas pu se lâcher offensivement. Luzenac a affiché de la maturité et a su gérer ses temps forts. C’est une base de travail et il va falloir progresser défensivement. On garde le cap, on sait qu’il y a des repères à trouver et on va les trouver dans la compétition  »

Christophe PELISSIER (entraîneur de Luzenac):  » Je crois que quand on vient gagner 3-0 à l’extérieur, on peut tirer du positif. L’objectif était d’afficher de la maîtrise tactique et technique. On savait que le Poiré-sur-Vie voulait gagner, on se devait de bien défendre. On a réussi à le faire au-delà de nos espérances. On peut dire qu’on a fait preuve de maîtrise. Mais je crois que 3-0 c’est un peu sévère par rapport à la qualité de l’équipe du Poiré-sur-Vie  »

Colomiers contre Luçon: 5-1

Stade Michel Bendichou, 500 spectateurs, arbitre: M DELPECH, mi-temps: 1-0. Buts: Corominas (30′), Bouscarrat (49′), Ettien (52′), Voavy (78′) et Zalmate (80′) pour Colomiers, Seck (76′) pour Luçon

Après sa défaite au Paris FC, concédée dans les dernières minutes, sur coup franc, Colomiers avait soif de revanche. Cette mésaventure est déjà la seconde après le but toujours sur coup de pied arrêté, lors de la 1ère journée. En recevant Luçon, promu lui aussi, qui a emmagasiné 2 nuls, l’occasion était bonne pour reprendre la marche en avant.

L'équipe de Colomiers

L’équipe de Colomiers

Mission accomplie, puisque les visiteurs, pris à la gorge d’entrée, n’ont pas, pendant une vingtaine de minutes, pu respirer. Ettien, Corominas et Voavy, ont pu récupérer pas mal de ballons. Luçon fait le dos rond et réussit à ne pas être trop en difficulté. Son équipe était ce soir très faible. C’est donc logiquement que Colomiers va marquer un premier but. ETTIEN, dans le coin droit, accélère, passe à VOAVY qui décale COROMINAS. La frappe enroulée du droit de ce dernier finit au fond des filets de MARTIN. La mi-temps intervient sur ce score de 1-0 pour Colomiers.

Dès la reprise, une superbe action collective se développe, COROMINAS trouve un coéquipier qui centre pour la tête de DONNE qui rebondit sur la barre. Le ballon revient sur BOUSCARRAT qui marque le 2-0. A la 52′, ETTIEN sur coup franc, légèrement à gauche, voit que MARTIN se place loin du premier poteau. Il ne lui reste qu’à cadrer pour inscrire le troisième but.

Puis survient un petit flottement. Une mauvaise passe, une défense absente et Marvin SECK s’en va battre tranquillement MOREAU, le gardien de Colomiers. Les locaux réagissent dès la minute suivante. VOAVY lobe l’infortuné MARTIN. Mais son cauchemar n’est pas terminé. ZALMATE y va d’un pointu pour clore la marque. Cette belle soirée remet Colomiers dans le bon chemin avant le périlleux déplacement à Boulogne-sur-Mer.

Frédéric RECOULEAU (entraîneur de Luçon):  » C’est un match que l’on ne va pas oublier, parce qu’on a montré notre médiocrité ce soir. On est passé complètement au travers face à une bonne équipe de Colomiers. Quand on a autant de faiblesses dans son jeu, il faut trouver les failles. C’est un naufrage collectif avant tout. Ce serait trop facile de se cacher derrière les dernières expulsions. C’est une très sale soirée mais il faut que ça nous serve de leçon  »

Ahmed AIT-ALI (président de Colomiers):  » Satisfait, parce qu’on a vu du très beau football et aussi des buts. Ce qui me rend heureux, c’est de voir des gens contents de voir un beau match. On ne peut pas tout gagner, ce sont les aléas du football. Ce championnat est très, très, long, il ne faut surtout pas s’enflammer. A 3-0, c’est humain de baisser un peu le pied. Mais ils ont réagi de suite, c’est l’état d’esprit du groupe qui fait notre force depuis 3 ans. Dès qu’il y a un petit quelque chose qui faiblit, on remonte de suite la pente  »

Colmar contre GFC Ajaccio: 1-1

Stadium de Colmar, 2 000 spectateurs, arbitre: M QUIEVREUX. Buts: CHERE (37′) pour Colmar et DIEDHIOU (67′) pour Gazélec

L'équipe des SR Colmar opposée au Gazélec d'Ajaccio

L’équipe des SR Colmar opposée au Gazélec d’Ajaccio

Jusqu’à l’ouverture du score, les Colmariens sont bien en place et la paire SHAIECK – DIAWARA remplit parfaitement sa mission à la récupération, au milieu du terrain.

37′: à la suite d’une belle frappe de DIAWARA à l’entrée de la surface, le gardien corse,

1239880_503223369762827_928373393_n

MAURY, relâche le ballon dans les pieds de CHERE, à hauteur du point de pénalty, qui le trompe du plat du pied. Ce but vient récompenser la belle fin de première mi-temps des Colmariens.

547720_503223366429494_839573321_nLa mi-temps est sifflée sur ce score de 1 à 0 en faveur des Verts de Colmar.

67′: but pour Ajaccio. DIEDHIOU, seul aux six mètres, a tout loisir d’ajuster VERGER sur un bon centre de M’MADI, côté droit.

Colmar et Ajaccio se séparent sur ce résultat nul 1 à 1, logique, qui satisfait les deux équipes. Les Colmariens se sont un peu éteint en seconde période, permettant aux Corses de revenir au score.

Thierry LAUREY (entraîneur du Gazélec):  » On était en gros danger car on s’est débarrassé trop vite du ballon. J’étais même content que l’on ait atteint la pause en étant menés seulement 1-0.On joue toujours pour prendre les trois points mais ce soir, je suis content de repartir avec un point  »

Damien OTT (entraîneur de Colmar):  » Il y a plus de satisfactions que de regrets. On a une nouvelle fois manqué de réussite, il manquait de la justesse dans le dernier geste. Aujourd’hui, c’était un vrai match de National entre deux équipes prêtes au combat. J’ai trouvé que c’était une superbe partie et franchement, il n’y a pas beaucoup de déception à avoir  »

 

Excellents débuts des U19 Nationaux

Notre équipe U19 Nationale va s’imposer à l’extérieur pour son entrée dans ce championnat.

Les jeunes du Racing s’imposent à La Chapelle sur le score sans appel de 7-0. L’équipe occupe la place de leader du groupe B de son championnat.

Les autres Résultats:

FC Mulhouse contre FCO Dijon: 0-1

Stade de Reims contre FC Metz: 1-2

SA Epinal contre AJ Auxerre: 0-2

TGFC Evian contre  ESTAC Troyes: 4-0

AS Nancy Lorraine contre FC Sochaux Montbéliard: 2-3

RCSC La Chapelle contre RC Strasbourg Alsace: 0-7

Division Honneur: RCSA 2 domine facilement Dinsheim, 3-0.

Pour sa  deuxième sortie en championnat, la réserve du Racing s’est facilement imposée contre Dinsheim sur le score de 3-0.

Le Racing a profité de la présence dans ses rangs de plusieurs joueurs ayant déjà évolué cette année avec l’équipe première: Ball, Gisselbrecht, Falk, Modeste, Sow et Belahmeur. Dirigeants et joueurs de  Dinsheim ont rapidement compris qu’il leur serait difficile de rivaliser avec cette équipe.

L’on devine très vite les intentions des hommes de Pascal DROEHNLE qui ne laissent aucun répit à leurs adversaires. Le pressing très haut des Strasbourgeois sera très vite récompensé. Une grossière erreur de NEBINGER dans sa propre surface, passe latérale interceptée par TERZIC, qui sans hésitation s’avance vers SCHWOOB et le trompe du plat du pied droit. 1-0 pour le Racing après à peine un quart d’heure de jeu, la partie ne pouvait mieux débuter.

Stéphane CORMIER, l’entraîneur de Dinsheim,  » On savait qu’on allait courir après le ballon et on leur offre sur un plateau l’ouverture du score. C’est frustrant  » avouera qu’il se serait bien passé d’un tel scénario.

Autre très belle occasion pour le Racing vers la 42′. Nouvelle relance manquée, mais du capitaine BERNHARD cette fois-ci, qui arrive dans les pieds de IERACI. Celui-ci transmet à SOW dont la frappe sèche vient tutoyer la barre de SCHWOOB. Mais dans le temps additionnel, KOERIN s’échappe et son centre est repris par BOUGHARDAYAN qui manque la cible. La mi-temps est sifflée sur ce score de 1-0 pour le Racing.

A peine revenues sur le terrain, les deux équipes se procurent des occasions mais à la 50′, le Racing va se mettre à l’abri.

1001596_503711506380680_1106628359_n

 

BELAHMEUR auteur d’une grosse accélération, alerte Robin BINDER à l’entrée de la surface. Le tir puissant pleine lucarne ne laisse aucune chance au gardien bruchois. 2-0, les Bleus de Dinsheim vont souffrir.

Deux minutes plus tard, belle réaction d’orgueil des Bleus. KOERIN trouve l’ouverture mais son tir passe de très peu au-dessus du montant de BALL. Mais le Racing décidément plus en réussite, va assommer son adversaire. 59′: corner tiré par le jeune BELAHMEUR, MODESTE de la tête n’éprouve aucun mal à marquer. 3-0, cette fois-ci, les Bruchois ne reviendront plus.

A la fin de la rencontre, Pascal DROEHNLE, satisfait, précise  » Nous avions à cœur de gagner cette première rencontre à domicile avec la manière. On a parfaitement maîtrisé notre sujet ».

Les autres résultats de la journée:

ASIM 2 contre FC Mulhouse 2: 0-1

Sarre-Union 2 contre Soleil Bischheim: 0-2

Hégenheim contre Geispolsheim: 2-0

Steinseltz contre Reipertswiller: 1-3

Vauban Strasbourg contre FR Haguenau: 1-2

Oberlauterbach contre SC Schiltigheim 2: 2-3

 

 

                   Clubs   Pts   J   G   N    P   Bp   Bc  Diff
1.- FC Mulhouse 2    8   2   2   0    0     6     1 + 5
2.- Soleil Bischheim    8   2   2   0    0     4     1 + 3
3.- RC Strasbourg Alsace   2    6   2   1   1    0     5     2 + 3
4.- Hégenheim    6   2   1   1    0     4     2 + 2
5.- Reipertswiller    6   2   1   1    0     4     2 + 2
6.- FR Haguenau    6   2   1   1    0     5     4 + 1
7.- Vauban Strasbourg    5   2   1   0    1     7     3 + 4
8.- SC Schiltigheim 2    5   2   1   0    1     4     4  
9.- Geispolsheim    5   2   1   0    1     3     3  
10.- Oberlauterbach    3   2   0   1    1     5     6 –  1
11.- Dinsheim    3   2   0   1    1     1     4 –  3
12.- Sarre-Union 2    2   2   0   0    2     1     5 –  4
13.- Steinseltz    2   2   0   0    2     2     8 –  6
14.- ASIM 2    2   2   0   0    2     1     7 –  6