National: la 3ème journée de championnat

Cette troisième journée, peu prolifique en buts, à part les rencontres Colomiers contre Luçon (5-1) et à un degré moindre Le Poiré-sur-Vie contre Luzenac (0-3), s’est soldée par quatre nuls. Les équipes sont pour la plupart toujours en phase de rodage. Seule l’équipe ariégeoise de Luzenac semble avoir trouvé la bonne carburation avec trois victoires en trois rencontres. Elle occupe seule la première place au classement général avec le maximum de points, neuf.

L'équipe de LUZENAC, leader après 3 journées

L’équipe de LUZENAC, leader après 3 journées

 

Le Poiré-sur-Vie contre Luzenac: 0-3

Stade de l’Idonnière, 1 748 spectateurs, arbitre: Julien BLANCHAIS. Mi-temps: 0-2. Buts: Ande DONA NDOH (33′ et 80′) et Idriss ECH-CHERGUI (44′)

Temps clair, températures douces avec un peu d’air frais.

33′: Ande DONA NDOH récupère le ballon côté gauche et vient à la rencontre de Matthieu PICHOT, le gardien de Poiré. Dans un angle fermé, il glisse le ballon hors de portée de celui-ci.

44′: Idriss ECH-CHERGUI rentre côté droit, passe entre deux joueurs et adresse un centre parfait pour une reprise au ras du sol. Le ballon finit au fond des filets.

80′: Centre de la gauche, le buteur de la 33′ se retrouve seul au second poteau et dépose de la tête le ballon dans le petit filet. Avec 3 buts à son actif, il prend la tête des buteurs de National.

vpsvf_luzenac2013_grd

Oswald TANCHOT (entraîneur du Poiré-sur-Vie):  » On n’a pas suffisamment emballé le match en première mi-temps. On n’a pas été au bout de nos ambitions. On a été trop fragiles défensivement et ça a mis l’équipe sur la retenue. Du coup, on n’a pas pu se lâcher offensivement. Luzenac a affiché de la maturité et a su gérer ses temps forts. C’est une base de travail et il va falloir progresser défensivement. On garde le cap, on sait qu’il y a des repères à trouver et on va les trouver dans la compétition  »

Christophe PELISSIER (entraîneur de Luzenac):  » Je crois que quand on vient gagner 3-0 à l’extérieur, on peut tirer du positif. L’objectif était d’afficher de la maîtrise tactique et technique. On savait que le Poiré-sur-Vie voulait gagner, on se devait de bien défendre. On a réussi à le faire au-delà de nos espérances. On peut dire qu’on a fait preuve de maîtrise. Mais je crois que 3-0 c’est un peu sévère par rapport à la qualité de l’équipe du Poiré-sur-Vie  »

Colomiers contre Luçon: 5-1

Stade Michel Bendichou, 500 spectateurs, arbitre: M DELPECH, mi-temps: 1-0. Buts: Corominas (30′), Bouscarrat (49′), Ettien (52′), Voavy (78′) et Zalmate (80′) pour Colomiers, Seck (76′) pour Luçon

Après sa défaite au Paris FC, concédée dans les dernières minutes, sur coup franc, Colomiers avait soif de revanche. Cette mésaventure est déjà la seconde après le but toujours sur coup de pied arrêté, lors de la 1ère journée. En recevant Luçon, promu lui aussi, qui a emmagasiné 2 nuls, l’occasion était bonne pour reprendre la marche en avant.

L'équipe de Colomiers

L’équipe de Colomiers

Mission accomplie, puisque les visiteurs, pris à la gorge d’entrée, n’ont pas, pendant une vingtaine de minutes, pu respirer. Ettien, Corominas et Voavy, ont pu récupérer pas mal de ballons. Luçon fait le dos rond et réussit à ne pas être trop en difficulté. Son équipe était ce soir très faible. C’est donc logiquement que Colomiers va marquer un premier but. ETTIEN, dans le coin droit, accélère, passe à VOAVY qui décale COROMINAS. La frappe enroulée du droit de ce dernier finit au fond des filets de MARTIN. La mi-temps intervient sur ce score de 1-0 pour Colomiers.

Dès la reprise, une superbe action collective se développe, COROMINAS trouve un coéquipier qui centre pour la tête de DONNE qui rebondit sur la barre. Le ballon revient sur BOUSCARRAT qui marque le 2-0. A la 52′, ETTIEN sur coup franc, légèrement à gauche, voit que MARTIN se place loin du premier poteau. Il ne lui reste qu’à cadrer pour inscrire le troisième but.

Puis survient un petit flottement. Une mauvaise passe, une défense absente et Marvin SECK s’en va battre tranquillement MOREAU, le gardien de Colomiers. Les locaux réagissent dès la minute suivante. VOAVY lobe l’infortuné MARTIN. Mais son cauchemar n’est pas terminé. ZALMATE y va d’un pointu pour clore la marque. Cette belle soirée remet Colomiers dans le bon chemin avant le périlleux déplacement à Boulogne-sur-Mer.

Frédéric RECOULEAU (entraîneur de Luçon):  » C’est un match que l’on ne va pas oublier, parce qu’on a montré notre médiocrité ce soir. On est passé complètement au travers face à une bonne équipe de Colomiers. Quand on a autant de faiblesses dans son jeu, il faut trouver les failles. C’est un naufrage collectif avant tout. Ce serait trop facile de se cacher derrière les dernières expulsions. C’est une très sale soirée mais il faut que ça nous serve de leçon  »

Ahmed AIT-ALI (président de Colomiers):  » Satisfait, parce qu’on a vu du très beau football et aussi des buts. Ce qui me rend heureux, c’est de voir des gens contents de voir un beau match. On ne peut pas tout gagner, ce sont les aléas du football. Ce championnat est très, très, long, il ne faut surtout pas s’enflammer. A 3-0, c’est humain de baisser un peu le pied. Mais ils ont réagi de suite, c’est l’état d’esprit du groupe qui fait notre force depuis 3 ans. Dès qu’il y a un petit quelque chose qui faiblit, on remonte de suite la pente  »

Colmar contre GFC Ajaccio: 1-1

Stadium de Colmar, 2 000 spectateurs, arbitre: M QUIEVREUX. Buts: CHERE (37′) pour Colmar et DIEDHIOU (67′) pour Gazélec

L'équipe des SR Colmar opposée au Gazélec d'Ajaccio

L’équipe des SR Colmar opposée au Gazélec d’Ajaccio

Jusqu’à l’ouverture du score, les Colmariens sont bien en place et la paire SHAIECK – DIAWARA remplit parfaitement sa mission à la récupération, au milieu du terrain.

37′: à la suite d’une belle frappe de DIAWARA à l’entrée de la surface, le gardien corse,

1239880_503223369762827_928373393_n

MAURY, relâche le ballon dans les pieds de CHERE, à hauteur du point de pénalty, qui le trompe du plat du pied. Ce but vient récompenser la belle fin de première mi-temps des Colmariens.

547720_503223366429494_839573321_nLa mi-temps est sifflée sur ce score de 1 à 0 en faveur des Verts de Colmar.

67′: but pour Ajaccio. DIEDHIOU, seul aux six mètres, a tout loisir d’ajuster VERGER sur un bon centre de M’MADI, côté droit.

Colmar et Ajaccio se séparent sur ce résultat nul 1 à 1, logique, qui satisfait les deux équipes. Les Colmariens se sont un peu éteint en seconde période, permettant aux Corses de revenir au score.

Thierry LAUREY (entraîneur du Gazélec):  » On était en gros danger car on s’est débarrassé trop vite du ballon. J’étais même content que l’on ait atteint la pause en étant menés seulement 1-0.On joue toujours pour prendre les trois points mais ce soir, je suis content de repartir avec un point  »

Damien OTT (entraîneur de Colmar):  » Il y a plus de satisfactions que de regrets. On a une nouvelle fois manqué de réussite, il manquait de la justesse dans le dernier geste. Aujourd’hui, c’était un vrai match de National entre deux équipes prêtes au combat. J’ai trouvé que c’était une superbe partie et franchement, il n’y a pas beaucoup de déception à avoir  »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.