Le Racing n’arrive pas à débloquer le compteur à l’extérieur, défaite 0-2 au Paris FC

Décidément, le Racing n’y arrive pas loin de ses bases et encaisse une nouvelle défaite, la troisième d’affilée, au Stade Déjerine, en s’inclinant 0-2, contre le Paris Football Club. 0 but inscrit en 360 minutes de jeu à l’extérieur contre 5 buts encaissés, il y a urgence à trouver la solution pour résoudre ce problème.

On savait que ce déplacement parisien n’avait rien d’une partie de plaisir. Le Paris FC est en plein boom et rencontrer cette équipe allait constituer plus qu’un test pour le promu strasbourgeois.

Les supporters strasbourgeois se sont une fois de plus déplacés en masse pour suivre leurs favoris. Trouver le stade Déjerine dans ce dédale du 20ème arrondissement, mieux valait se doter d’un bon GPS. La première corvée consiste à trouver une place de parking, si vous êtes quelque peu chanceux, le jeu de piste peut durer quelques minutes mais si par malheur, vous êtes dans un jour sans, vous avez de quoi vous évernez. Puis c’est la chasse aux billets. Une pancarte annonce la couleur: pas de vente de billet, le match aura lieu à guichets fermés. Là, même le sujet le plus stupide vous avouera que cela sent l’arnaque à plein nez. Comment une équipe qui réussit péniblement à réunir d’habitude  400 fidèles, a-t-elle réussi la gageure d’en rassembler quatre à cinq fois plus pour cette rencontre contre le promu strasbourgeois. Dans ces cas-là, mieux vaut garder son calme et se dire que le scénario est trop gros pour être vrai. Si l’on voulait interdire l’entrée du stade à quelques méchants Alsaciens qui viennent de se coltiner un peu plus de 500 kilomètres, l’on ne s’y prendrait pas autrement. Grâce à la diligence de nos dirigeants, ce problème trouvera une solution et aucun supporter strasbourgeois ne restera devant la porte du stade. Merci aux dirigeants parisiens pour cet accueil des plus chaleureux.

Mais la cerise sur le gâteau, ce sera la découverte de l’antre parisienne avec une pelouse , excusez du terme, où le vert était absent laissant la place à un noir des plus lugubres. Faire évoluer les deux équipes sur cette surface dans la capitale de notre beau pays, c’est se ficher du monde. Honte à ces messieurs de la Fédération Française de Football de cautionner cette mascarade. Quelle serait la réaction de ces messieurs si on leur demandait de tenir leur prochaine réunion dans les égouts parisiens?

 

Pas de marée noire sur Déjerine mais un déversement de caoutchouc

Pas de marée noire sur Déjerine mais un déversement de caoutchouc

 Les actions principales de la rencontre :

Comme si les conditions de jeu n’étaient pas assez catastrophiques voilà qu’une forte pluie s’invite de la partie. Les gradins, pour ce match à risques et à guichets fermés, à quelques minutes du coup d’envoi, sont très loin de faire le plein. Etrange tout de même alors que les supporters strasbourgeois (entre 150 et 200) sont toujours cantonnés à l’extérieur, un véritable scandale. Curieux de voir si le rapport du délégué principal (M Nuno JACINTO) mentionne ces nombreuses tracasseries…

Le match étant jouable sur ce billard d’après l’arbitre M Sébastien BUTAULT, les Strasbourgeois se présenteront dans la même composition que contre Vannes excepté GOLLIARD blessé et remplacé par Billy MODESTE. Dans les rangs d’en face, deux connaissances alsaciennes, Abdoulaye COULIBALY et le gardien Thomas AUPIC qui a évolué aux SR Colmar. Le Racing veut enrayer sa mauvaise série à l’extérieur, deux défaites, et marquer enfin un but à cette défense parisienne qui n’a toujours pas encaissé de but.

6′: Abdelhak BELAHMEUR n’hésite pas à tenter sa chance de 25 mètres mais son tir passe largement à droite du but parisien.

12′: Le Paris FC ouvre la marque. Alors que l’on ne s’y attendait pas du tout, les Parisiens profitent d’une bévue de la défense strasbourgeoise. BELAHMEUR perd le ballon dans l’axe et Victor SAMB s’échappe. Une frappe mal assurée de Baboye TRAORE est mal jugée par Guillaume GAUCLIN qui laisse filer. Oussoumane FOFANA surgit dans le dos de Milo SIKIMIC et inscrit le premier but dans un angle fermé.

20′: le Racing essaye de produire du jeu mais à l’entrée de la surface il se montre peu dangereux pour Thomas AUPIC.

28′: timide essai de Dimitri LIENARD très largement à côté

dans-des-conditions-difficiles-lienard-(a-droite)-et-le-racing-n-ont-pas-reussi-a-tirer-leur-epingle-du-jeu-photo-apl-philippe-le-brech

31′: les Parisiens s’illustrent par de rapides contre-attaques. Ils jouent juste et restent très dangereux. FOFANA, très rapide, se présente seul devant GAUCLIN. La sortie pleine d’à propos de Guillaume évite le pire.

37′: les Strasbourgeois se lancent dans un beau mouvement. PERRIN, après un excellent service de BELAHMEUR, s’échappe côté gauche et centre en retrait. Mais Julien CHEVALIER repousse

41′: premier carton jaune pour le Parisien Fabien TCHENKOUA pour contestation

43′: second carton pour Abdou COULIBALY pour une faute sur GENGHINI

44′: encore une action dangereuse des Bleus Parisiens. Pierre GOAZIOU file à toute allure côté droit, alerte Fabien TCHENKOUA qui remet sur FOFANA qui remise en aile de pigeon. Victor SAMB s’essaye à une bicyclette mais sa tentative file de peu à côté.

45′: les Parisiens mènent 1-0 mais les Strasbourgeois sont loin d’être ridicules. Il faudra au cours de la seconde mi-temps, être plus dangereux devant le but pour espérer revenir au score. Croisons les doigts.

52′: combinaison GENGHINI – PINAUD, ce dernier alerte LEDY dans la profondeur. AUPIC, auteur d’un sans faute jusque là, capte le ballon

56′: premier changement côté bas-rhinois, Anthony SICHI remplace Dimitri LIENARD, moins en vue que d’habitude

58′: volée du droit de TRAORE, GAUCLIN s’interpose. Sur l’action qui suit, Julien PERRIN tente une frappe de loin. La balle frôle la transversale parisienne

65′: nouvel exploit de GAUCLIN. SAMB centre dans la surface, FOFANA devance MODESTE au premier poteau et reprend le ballon mais Guillaume au prix d’un beau plongeon, détourne en corner

68′: Stéphane NORO rentre à la place de GENGHINI. Près de 5 mois que l’on n’avait pas revu le Strasbourgeois en compétition officielle

69′: Baboye TRAORE est remplacé par Mickaël LAMAMY

71′: L’action du match:

Corner de la droite tiré par NORO. AMOFA se précipite au premier poteau, reprend puissamment de la tête. Le montant parisien remet la balle en jeu. Le ballon traîne, aucun Strasbourgeois ne peut reprendre. Cette balle qu’un grand nombre de spectateurs voyait au fond des filets d’AUPIC est finalement renvoyée. Le Racing vient de louper le coche d’égaliser.

76′: encore un contre parisien à 100 à l’heure. SAMB se présente seul devant GAUCLIN mais perd son duel face au gardien strasbourgeois qui fait un arrêt de grande classe

78′: au tour d’AUPIC de jouer au sauveteur. Centre de la droite de SICHI sur lequel se jette LEDY pour couper la trajectoire. Sa reprise est détournée par un AUPIC impérial

82′: alors que la balle voyageait d’un camp à l’autre, on guettait l’équipe qui allait céder sur contre. Une très longue balle de SAMB vers FOFANA, à la limite du hors-jeu, et ce dernier d’une frappe de mule bat GAUCLIN. 2-0 pour le Paris FC, une nouvelle défaite à l’extérieur semble se dessiner pour le Racing

85′: dernier changement au Racing, BENEDICK rentre et BELAHMEUR sort

87′: sur un service de BENEDICK, PERRIN adresse un missile sous la barre, mais but….refusé pour un hors-jeu des plus discutables

90+3′: l’arbitre siffle la fin de la partie sur cette nouvelle victoire parisienne et de plus sans aucun but encaissé depuis six rencontres, bravo.

nouvelle défaite à l'extérieur pour SABO et les siens

nouvelle défaite à l’extérieur pour SABO et les siens

Conclusions et réactions:

Sixième étape de ce championnat de National, troisième défaite et un seul petit point ramené de leurs voyages pour les joueurs du Racing. Ces derniers se sont appliqués à produire du beau jeu mais en football si vous ne marquez pas, point de salut. Bien sûr qu’il y a des excuses à faire valoir, terrain qui ressemblait à tout sauf une aire de jeu digne d’une rencontre de ce niveau, second but parisien hors-jeu?, le coup de tête d’Amofa sur le poteau, le but refusé à Perrin pour un hors-jeu douteux, etc. Les joueurs du Racing n’arrivent pas à convertir leurs occasions, un point c’est tout. Nos responsables techniques devront trouver les ajustements nécessaires sous peine de……..

Milovan SIKIMIC:  » On a peut-être bien joué mais on passe pour des cons. Avec un sacré client devant (FOFANA), des petits gabarits rapides sur les côtés (SAMB et TCHENKOUA), le Paris FC est une équipe qui attend et contre ».

David LEDY: « On a montré un autre visage qu’à Ajaccio. On a voulu rectifier le tir, on l’a plutôt bien fait. Mais il nous faut trouver un équilibre. Pour l’instant, on ne l’a pas ».

Gauthier PINAUD: « Si on est tombé sur une bonne équipe de Paris, si on a su la mettre en danger, on a aussi fait preuve de beaucoup de naïveté. On fait des erreurs de jeunesse alors qu’on se connaît et qu’on peut les éviter ».

François KELLER:  » La tête de Brian sur le poteau est le tournant du match. A un partout, nous aurions pu leur enlever le supplément d’âme qu’ils mettaient à bien défendre ».

Les joueurs de la rencontre:

Amofa – Gauclin – Pinaud

Les autres résultats de la soirée:

Orléans contre Bourg-Péronnas: 1-0

Luzenac contre Red Star: 1-0

Carquefou contre Dunkerque: 1-0

GFC Ajaccio contre Vannes: 0-0

SR Colmar contre Poiré sur Vie: 0-0

Boulogne contre Uzès Pont du Gard: 2-2

Amiens contre Colomiers: 0-1

Luçon contre Fréjus St Raphaël: 1-3

Le classement général après 6 journées:

 

 

                     Clubs  Pts   J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- Paris FC   14    6

 4

   2    0     7     0 + 7
2.- US Luzenac Ariège Pyrénées   14    6    4    2    0     7     1 + 6
3.- US Orléans Loiret Football   13    6    4    1    1     8     2 + 6 
4.- GFC Ajaccio   12    6    3    3    0     7     3 + 4
5.- US Boulogne Côte d’Opale   10    6    3    1    2   10     7 + 3
6.- US Colomiers Football   10    6    3    1    2     9     6 + 3
7.- FC Bourg-Péronnas   10    6    3    1     2     9     7 + 2 
8.- USL Dunkerque     9    6    2    3    1     4     3 + 1
9.- ES Uzès Pont du Gard     8    6    2    2     2        8   10 –  2
10.- Etoile FC Fréjus St Raphaël     7    6    2    1    3     4     4
11.- RC Strasbourg Alsace     7    6    2    1    3     4     5 –  1
12.- USJA Carquefou Football     7    6    2    1    3     4     6 –  2
13.- SR Colmar     5    6    1    2    3     6     9 –  3
14.- Vendée Luçon Football     5    6    1    2    3     6   13 –  7
15.- Amiens Sporting Club Foot     4    6    1    1    4       6     9 –  3
16.- Vannes Olympique Football     4    6    0    4     2     3     7 –  4
17.- FC Red Star 1897     3    6    0    3    3     1     4 –  3
18.- Club Vendée Poiré sur Vie     3    6    0    3    3     3    10 –  7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.