Surprises, surprises, lors du 5ème tour de la Coupe de France

Que de surprises ce samedi et ce dimanche pour le 5ème tour de la Coupe de France. Six clubs de National, treize de CFA et douze de CFA2, éliminés.

Les clubs de National ne seront pas en force lors du prochain tour, c’est une certitude. Sur les 18 clubs engagés, cinq sont déjà tombés lors du 5ème tour qui marquait leur entrée en lice.

Ainsi Orléans, pourtant leader actuel du National, a mordu la poussière à St Pryvé Saint- Hilaire, club de CFA2, 2 buts à un; Luzenac, 3ème du championnat de National, s’est incliné aux tirs au but, 4-1, après les prolongations à Golfech St Paul d’Espy, club qui évolue en DH; Colomiers, actuel 9ème de National, a dû subir la loi de Balma, sociétaire du CFA2, 2-1; les SR Colmar ont chuté lourdement chez le Bas-Rhinois Geispolsheim, qui évolue en DH, 3-1; Sète (CFA2) corrige Uzès Pont du Gard: 3-0; quant à la lanterne rouge Le Poiré sur Vie, c’est le club de DH de La Roche sur Yon qui l’a emporté, 2-0.

En CFA, treize clubs sont passés à la trappe. Dans les défaites logiques, citons Ivry qui s’est incliné, 3-1, face au Red Star, club de National; Consolat (CFA) sort Marignane, 1-0; Drancy s’est débarrassé de Mantes, 2-1. Des rencontres serrées à l’humiliation: Lège Cap Ferret (CFA 1) contre Pau (CFA) 3-2; Gonfreville (DH) qui sort l’équipe de Quevilly (CFA), 1-1 et 4 tab à 3; Tournefeuille (DH) qui élimine Tarbes (CFA), 2-1. Quant aux claques, elles sont pour le FC Mulhouse, éliminé par St Louis Neuweg, 3-0; Quetigny (DH)qui humilie Montceau, 4-1 et enfin, Plessis Robinsson (DSR) qui écrase Aubervilliers, 6-0; Belleville St Jean Ardières (DH) sort Valence: 2-1; Miserieux Trévoux (DH) élimine St Priest: 3-1; Mulsane Teloche (DH) sort Le Mans: 3-0; La Gacilly (DSR) élimine Pontivy: 2-2 et 5 tab à 4

RCSA contre Schoenenbourg/ Memmelshoffen: 7-0

Ceux, il y en avait quelques uns, qui espéraient que le Petit Poucet allait croquer l’Ogre, en seront pour leurs frais. Les valeureux joueurs de l’Entente ont résisté pendant une  mi-temps mais la fatigue et la technique ont eu raison des joueurs qui évoluent en Promotion du Bas-Rhin.

Les équipes de Schoenenbourg et du Racing Club Strasbourg Alsace

Les équipes de Schoenenbourg et du Racing Club Strasbourg Alsace

Les Strasbourgeois devront patienter 25 minutes pour marquer un but à cette courageuse équipe de Schoenenbourg. Jean-Philippe SABO, un des plus actifs et incisifs sur son côté de par sa vitesse et sa technique, adresse un centre parfait sur Robin BINDER qui du plat du pied droit expédie le cuir au fond des filets de BLATTNER. Ce dernier a longtemps reculé l’échéance par des arrêts de classe. Il se souviendra longtemps de son match, « d’habitude, quand je prends sept buts, je ne suis pas content. Mais là c’est beaucoup et peu en même temps. On a réussi à tenir jusqu’au premier but, mais on savait déjà que ce serait difficile ».

L'ouverture du score par Robin BINDER

L’ouverture du score par Robin BINDER

 

Robin félicité par Dimitri LIENARD

Robin félicité par Dimitri LIENARD

Dès la reprise, David LEDY après trois semaines d’absence va ruiner les derniers espoirs des Rouges en s’offrant un triplé. 47′, BLATTNER repousse une tentative de BINDER et LEDY pousse le ballon au fond des filets. 53′, Anthony SICHI décale bien David et sa passe précise est reprise par LEDY. 55′, BINDER encore lui adresse un bon service et d’un tir croisé, LEDY réalise le triplé.

David LEDY à la conclusion

David LEDY à la conclusion

1382308_526984977386666_230904736_n

Le cinquième but sera l’œuvre du capitaine du jour, Anthony SICHI, Dimitri LIENARD adresse une transversale à son compère posté sur le côté gauche de la surface. Yann BENEDICK, entré à la place de BINDER, hérite d’un bon service de SICH et inscrit le sixième but. On prend les mêmes pour le septième but, à nouveau l’œuvre de Yann BENEDICK sur service de SICHI.

1391646_526982880720209_914896097_n

Réactions à l’issue du match:

François KELLER:  » Avant la rencontre, nous avions insisté sur la maîtrise et l’efficacité. Nous avons eu la maîtrise durant tout le match et l’efficacité en seconde mi-temps. Je n’ai pas oublié qu’il y a deux ans à Duttlenheim (Division 1), nous avions failli avoir la mauvaise surprise de passer à la trappe. J’espère que notre réalisme de la 2ème période est annonciateur de ce que nous ferons bientôt en National. Je tiens aussi à souligner que nous avons été vraiment bien accueillis. »

L’accueil a d’ailleurs été si chaleureux que le président Marc KELLER a volontiers abandonné la recette à son hôte.

La composition des équipes:

Stade municipal de Schoenenbourg, 1 067 spectateurs. Arbitre: Benjamin GRARD, assisté d’Olivier STUDER et Pascal ROCLAND.

Schoenenbourg: Blattner, Weisshaar, Messmer, Wagner, Albrecht, Jung (cap) puis Khaled (70′), Kreiss, Beck puis Engel (60′), Acker puis Weisshaar (84′), Lebold, Flick

Racing: Kéhi, Pinaud, Grimm, Momha, Sabo, Oliveira, Sichi (cap), Liénard, Noro, Belahmeur (Ledy, 46′), Binder (Bénédick, 65′)

 

Geispolsheim renvoit Colmar à ses études

Les spectateurs présents, 450, n’en croyaient pas leurs yeux quant à la 24ème minute, le tableau d’affichage indiquait, Geispolsheim: 3 Colmar: 0. A se demander quelle était le représentant du National dans cette partie. Comment le 7ème de la Division Honneur si est-il pris pour infliger une telle correction aux Haut-Rhinois?

 » Nous avons été exceptionnels durant vingt minutes, avouera Claude SPRENG, l’entraîneur bas-rhinois, on a été réaliste en attaque puis on a su gérer. On connaît la façon dont joue Colmar. On n’est pas plus bêtes que les autres. On s’est mis derrière et on a essayé de ressortir proprement le ballon pour prendre la profondeur. On sait que nos attaquants sont rapides. »

Un homme s’est particulièrement distingué, l’avant-centre Pierre-Luc ALLIEL, auteur d’un triplé qui a fait basculer Colmar dans la crise.

A la 17′, l’attaquant va récupérer le ballon dans les pieds de JARSALE avant de laisser sur place HAABY sur un grand pont. A l’entrée de la surface, et d’une frappe puissante du gauche, il expédie le cuir dans les buts de MENSAH.

A la 20′, il profite d’un mauvais renvoi de la défense des Verts et reprend d’une frappe tendue. MENSAH pas irréprochable sur ce coup, est battu pour la seconde fois.

A la 24′, il s’en va cette fois chiper le ballon à HAABY, à l’angle de la ligne médiane et de la ligne de touche. Après un sprint échevelé, il sort vainqueur du duel avec MENSAH venu à sa rencontre et enfonce le clou par un troisième pion.

Même le but de MARQUES, à la 39′, ne changera rien à l’affaire. En seconde mi-temps, Geispo recroquevillé dans ses trente mètres, fera bloc face à la formation de Damien OTT. Au coup de sifflet final, explosion de joie dans les rangs de Geispolsheim et tristes mines chez les Colmariens.

 » Ce qui s’est passé ce soir est grave, on a l’impression que certains joueurs ne jouent plus pour l’équipe, mais pour faire virer l’entraîneur  » s’emporte Christophe GRYCZKA, le président des Verts dès la fin du match. Des paroles très durs envers ses joueurs qui lui feront même reconnaître que:  » A chaud, je dirais que ce sera sans moi la semaine prochaine ». Le président qui met en cause certains joueurs, Fabien JARSALE, Cédric LIABEUF, Benoît HAABY et Jean-François VERGER, de vouloir la peau de l’entraîneur, ne mâche guère ses mots. « Je me suis trompé dans le foot. Si ça continue comme cela, ce sera sans moi la semaine prochaine ».

Maintenant, dirigeants, staff et joueurs sauront-ils se mettre autour d’une table pour trouver les remèdes à la grave situation que connaît le club. Il y va de sa survie et les principaux acteurs feraient bien d’y songer.

Le tirage complet du 6ème tour de la Coupe de France

Mars Bischheim (Promotion Excellence) contre RC Strasbourg Alsace (National)

Ostheim (Promotion) contre AS Erstein (Excellence)

Dinsheim (Division Honneur) contre Haguenau (Division Honneur)

Achenheim (Promotion) contre Portugais Elsau (Excellence)

Neudorf (Promotion) contre Schiltigheim (CFA2)

FAIG (Excellence) contre Geispolsheim (Division Honneur)

Baldersheim (Excellence) contre Sarre-Union (CFA)

Koetzingue (Excellence) contre Raedersheim (Excellence)

Illhaeusern (Excellence) contre St Louis Neuweg (CFA2)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.