Autres résultats des équipes du RCSA, week-end des 23 et 24 novembre 2013

Championnat National U19

Résultats de la 12ème journée:

FC Sochaux contre RC Strasbourg Alsace: 2-0

Evian TG contre Pontarlier: 5-2

AS Nancy Lorraine contre ES Troyes Aube: 3-0

Sedan contre FC Metz: 0-1

La Chapelle contre AJ Auxerre: 0-3

AS Epinal contre Dijon: remis

 

                           Clubs  Pts    J   G   N   P  Bp  Bc Diff
1.- FC Sochaux Montbéliard  42  12   9   3   0  32  11 + 21
2.- Evian Thonon Gaillard  41  12   9   2   1  45  10 + 35
3.- Stade de Reims  39  12   9   0   3  39 18 + 21
4.- AS Nancy Lorraine  37  12   8   1   3  30 16 + 14
5.- FC Metz  37  12   8   1   3  18 10 +   8 
6.- AJ Auxerre  37  12   8   1   3  25 15 + 10
7.- Troyes Aube Football Club  29  12   5   2   5  14 18 –    4
8.- Dijon  22  10   3   3   4  13 15 –    2
9.- RC Strasbourg Alsace  22  12    3   1   8  17 21 –    4
10.- SA Epinal  21  11   3   1   7    6 15 –    9
11.- La Chapelle  21  12   3   0   9  10 28 – 18
12.- Sedan  19  12   2   1   9  11 34 – 23
 13.-  FC Mulhouse   19   12    2    1    9   10  27 –  17
 14.-  Pontarlier   15   11    1    1    9     9  31 –  22

Championnat National U17

Résultats de la 11ème journée

RC Strasbourg Alsace contre AS Nancy Lorraine: 0-1

Aubervilliers contre Sedan: 1-0

Stade de Reims contre FC Mulhouse: 1-1

Brétigny contre Torcy: 2-2

Amnéville contre Chantilly: 2-3

Troyes Aube Football Club contre FC Metz: 1-1

Chaumont contre SC Schiltigheim: remis

 

              Clubs   Pts     J    G    N    P   Bp   Bc Diff
1.- FC Metz   35    11     7     3    1   25     9 + 16
2.- FC Mulhouse   32    11     6     3    2   17   12 +   5
3.- AS Nancy Lorraine   31    11     5     5    1   16   10 +   6
4.- Troyes Aube Football C   30    11     5     4    2   27     9 + 16
5.- Torcy   30    11     5     4    2   11     7 +   4
6.- Chantilly   26    11     4     3    4   17   16 +   1
7.- Aubervilliers   26    11     4     3    4   12   15 –    3
8.- Stade de Reims   26    11     4     3    4   12   11 –    1
9.- Brétigny   23    11     2     6    3   14   16 –    2
10.- RC Strasbourg Alsace   22    10     3     3    4   21   11 + 10
11.- Sedan   19    11     2     2    7   12   23 – 11
12.- Amnéville   19    11     2     2    7   11   34 – 23
13.- SC Schiltigheim   18    10     2     2    6     9   15 –   6
14.- FC Chaumont   16      9     2     1    6   10   26 – 16

 

Orléans trébuche sur le roc strasbourgeois !

Nous vivons actuellement une période trouble, difficile à bien des égards et ces derniers jours, le football national puis régional, nous a permis l’espace de quelques heures d’oublier tous ces tracas de notre vie quotidienne.

L’équipe de France et le Racing Club de Strasbourg, bien mal en point, lâché par beaucoup de monde mais pour la plupart, prêt à retourner la veste quelques instants plus tard (donc tout sauf un supporter qui se respecte), nous ont rempli de joie en venant à bout de leurs adversaires du jour.

Seuls les vrais fans, et encore, du RCSA pensaient que notre équipe gardait toutes ses chances, malgré les nombreuses absences, contre l’ogre orléanais. Entendu ça et là avant la rencontre: Orléans, cette année, cinq matchs à l’extérieur et aucune défaite à son actif, n’a pas encaissé le moindre but lors de ces cinq matchs, le Racing n’a plus gagné à domicile depuis le 7 septembre, ce soir, ça ne sera pas la soupe d’Egon mais la soupe à la grimace, etc, etc. Cette victoire récompense un groupe qui n’a cessé d’y croire en se battant de toutes ses forces.

Les principales actions de la rencontre:

Egon GINDORF goûtant le breuvage

Egon GINDORF goûtant le breuvage

Avant la rencontre contre Orléans, les supporters ont pu se régaler avec la soupe aux pois cassés concoctée par Egon. Avec les premiers froids, ce breuvage chaud a connu un gros succès. Merci à Egon de perpétuer cette très belle initiative.

Orléans évoluera avec une équipe au grand complet alors que du côté strasbourgeois, l’infirmerie est toujours bien garnie. Seul changement par rapport à l’équipe qui a évolué contre Nancy, le retour de Stéphane NORO.

L'équipe du Racing opposée à Orléans

L’équipe du Racing opposée à Orléans

La pelouse est grasse et glissante et la température a quelque peu chutée. Les spectateurs sont moins nombreux que d’habitude et seront au final, 8 836, à braver les premiers frimas de l’hiver. L’arbitre, M Cédric DOS SANTOS, va pouvoir libérer les deux équipes.

Gauthier PINAUD, le nouveau capitaine et Maxime BRILLAULT, au moment du toss

Gauthier PINAUD, le nouveau capitaine et Maxime BRILLAULT, au moment du toss

2′: cette rencontre démarre sur de bonnes bases et le Racing se montre de suite dangereux. PERRIN se projette à l’avant et sert LIENARD. Celui-ci contourne plusieurs adversaires et tente sa chance avec une belle frappe enroulée. RENAULT, le gardien adverse, d’une magistrale détente, détourne en corner.

Frappe puissante de Dimitri LIENARD sur le but de RENAULT

Frappe puissante de Dimitri LIENARD sur le but de RENAULT

6′: Orléans mène de rapides contre-attaques et LIGOULE voit son essai contré

8′: le joueur le plus en vue en ce début de rencontre, Dimitri LIENARD, qui par ses dribbles, son harcèlement continu de l’adversaire, ses tirs, ne laisse guère de répit à la défense orléanaise

14′: déjà le premier carton pour SIDIBE pour un méchant tacle sur NORO. Le coup franc qui suit ne donne rien

15′: carton jaune cette fois-ci pour David LEDY qui n’était pas à la bonne distance sur le coup franc

17′: encore les Orléanais à l’attaque avec cette fois MENDY qui décoche un missile mais hors cadre

30′: le bloc orléanais est bien en place, très rigoureux et rude en même temps, on comprend mieux pourquoi cette équipe est toujours invaincue à l’extérieur sans avoir encaissée le moindre but

35′: belle combinaison NORO – LEDY. Ce dernier alerte PERRIN au point de pénalty mais il est trop court pour reprendre le centre

38′: coup franc lointain de SIDIBE, KEHI, encore un brin fébrile, relâche le ballon mais heureusement LOUISY-DANIEL ne peut s’en emparer

44′: carton jaune pour LIGOULE pour avoir séché BELAHMEUR

45′ + 1: mi-temps, le score 0-0, reflète assez bien cette première mi-temps avec peu d’occasions franches d’ouvrir la marque, des deux côtés. Si la défense orléanaise est son point fort, son attaque avec 8 buts en 6 rencontres à l’extérieur n’est pas des plus performantes. Notre équipe doit continuer à y croire, bien défendre et si l’occasion se présente marquer ce petit but qui satisferait tout le monde

47′: gros cafouillage devant le but de KEHI. Loïc LOVAL-LANDRE qui voit le ballon lui revenir dans les pieds et bien surveillé par GRIMM, voit son tir sortir hors du cadre

49′: PINAUD monté aux avant-postes, tente sa chance mais trop de monde dans la surface

Le capitaine du jour, Gauthier PINAUD, donne l'exemple

Le capitaine du jour, Gauthier PINAUD, donne l’exemple

51′: rapide contre de MOMHA qui alerte PERRIN qui voit bien PINAUD démarqué qui centre sur LIENARD dont la reprise de la tête va au-dessus

la balle de LIENARD passe au-dessus de la transversale

la balle de LIENARD passe au-dessus de la transversale

 

53′: encore le bondissant PINAUD, le joueur le plus régulier de ces derniers temps, qui

alerte LIENARD mais qui voit le ballon lui arriver sur son mauvais pied

57′: NORO est remplacé par BENEDICK

59′: carton jaune pour LIENARD, M DOS SANTOS n’est guère avare dans la distribution

65′: l’ancien Mulhousien LOVAL-LANDRE quitte le terrain et Pape SARR le remplace

69′: véritable agression de Jean-Paul MENDY sur David LEDY qui reste au sol. Il sort sur la civière et semble énormément souffrir de l’épaule. M DOS SANTOS sort à nouveau le carton bien qu’en l’occurrence le rouge s’imposait

David reste au sol après ce méchant tacle de MENDY

David reste au sol après ce méchant tacle de MENDY

70′: Robin BINDER remplace le malheureux LEDY

75′: on rentre dans le dernier quart d’heure et la partie s’est nettement durcie. Les deux équipes ne s’en laissent pas compter et chacune aimerait cueillir cette victoire

78′: le Lucky Luke de la soirée, M DOS SANTOS, sévit encore. L’ancien Colmarien, LOUISY-DANIEL est le sixième joueur averti (quatrième du côté orléanais)

79′: coup franc de PERRIN mais la tête de GRIMM est contrée

1465853_548226828595814_264412472_o80′: rapide contre de LOUISY-DANIEL, mais sa frappe croisée, loin d’être cadrée, file à côté

83′: Robin Binder frappe instantanément au but mais le ballon effleure la base du poteau

87′: troisième carton jaune strasbourgeois pour Jérémy GRIMM, suspendu prochainement

90 + 1′: cinquième carton jaune pour Grégory THOMAS. Au total, 8 cartons sortis par l’arbitre

1401740_548227755262388_1125261569_o

90′ + 3′: L’action de la rencontre:  sur la dernière offensive strasbourgeoise, Yann BENEDICK reçoit le ballon en profondeur entre Maxime BRILLAULT et Antoine PONROY. L’attaquant strasbourgeois, à la lutte avec ce dernier, ne cadre pas sa frappe. L’arbitre indique corner estimant que c’est PONROY qui a dévié la balle. Sur le corner, Dimitri LIENARD, rate son centre, ce qui surprend Loïc PUYO qui manque son dégagement et voit le ballon rentrer dans le but de Thomas RENAULT, battu. L’infortuné PUYO, affirmera plus tard:  » Je voulais juste envoyer le ballon loin dans  le stade et que l’arbitre siffle là-dessus ». Au lieu de cela, le milieu de terrain offensif de l’USO, « le joueur le plus technique de l’équipe », comme le rappelait Olivier FRAPOLLI, son coach, a donc effleuré le ballon botté par Dimitri LIENARD et battu Thomas RENAULT, son propre gardien. Loïc n’a pu retenir ses larmes, sitôt actée la fin des débats. Pape SARR  et un joueur strasbourgeois, touchés par sa détresse, ont pris soin de le relever et de le consoler.

1421319_548228245262339_1212759630_oLe but sera attribué à Dimitri LIENARD  et l’arbitre siffle la fin de la partie sur ce score de 1-0 pour le RCSA. Comme dira plus tard, François KELLER, lors de la conférence de presse,  » Ce soir, on va déjà apprécier cette victoire ! ».

La joie du buteur, Dimitri LIENARD, amplement méritée

La joie du buteur, Dimitri LIENARD, amplement méritée

Cette victoire était tellement attendue

Cette victoire était tellement attendue

Quelle joie !

Quelle joie !

 

Les réactions d’après match:

 de gros efforts . Ils ont souvent été malheureux sur les scénarios de match durant cette période. Ce soir, ça sourit face au leader. Orléans trouve sans doute ce résultat sévère, moi j’estime que la victoire n’est pas volée. On a bien défendu, comme des chiens. Les joueurs ont  mis l’agressivité qu’on leur avait demandée »

Dimitri LIENARD:  » Orléans a vraiment très bien défendu, c’était une équipe difficile à bouger. On n’a pas été mis en danger plus que ça dans le jeu. A la mi-temps, on s’est dit que ce serait sur coups de pied arrêtés qu’il faudrait jouer le coup à fond. Je me déchire un peu sur le corner et c’était peut-être le moins bien tiré. Je le mets au premier poteau et j’ai la chance de le voir rentrer. Pour une fois, la roue a tourné dans le bon sens « 

Abdelhak BELHAMEUR:  » Les supporters attendaient cette victoire depuis longtemps, nous aussi. On a été un peu malchanceux ces derniers temps. On l’a vu contre Nancy, on fait un gros match et on est éliminés derrière. On s’est dit qu’il fallait répéter ce genre de performance chaque week-end. Aujourd’hui, ça a été un match de costauds et cette fois ça nous a souri « 

Jérémy GRIMM:  » Cette victoire est un grand soulagement. On a été costaud, collectif et combattant. Tout le monde a répondu présent « 

Olivier FRAPOLLI, le coach orléanais:  » On est obligé d’accepter ce coup du sort. On n’oublie pas que lors de la dernière journée contre Fréjus, on avait réussi à arracher un point à la 89′ et là, on en perd un à la 93’….avec le concours de l’arbitre, je dois bien le dire « 

Grégory TOMAS:  » Ce n’était pas forcément Strasbourg qui était meilleur que nous ce soir mais nous qui étions moins bien. On a fait pas mal de mauvais choix qui nous ont mis en difficulté. On n’a pas été aussi dangereux que d’habitude à l’extérieur « 

Les joueurs de la rencontre:

LIENARD – PINAUD – BELHAMEUR – GRIMM – PERRIN

Les autres résultats de la soirée:

Fréjus St Raphaël contre Bourg-Péronnas: 2-3

Uzès Pont du Gard contre Poiré-sur-Vie: 2-3

Boulogne contre Luzenac: 0-2

Vannes contre Colmar: 0-1

Colomiers contre GFC Ajaccio: 1-1

Red Star contre Dunkerque: 2-2

Luçon contre Amiens: 0-0

Paris FC contre Carquefou: 0-0

Classement après 13 journées:

 

                       Clubs  Pts    J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- GFC Ajaccio   28  13

 8

   4    1   17     6 + 11
2.- US Orléans Loiret Football   27  13    8    3    2   14     4 + 10
3.- US Luzenac Ariège Pyrénées   25  13    7    4    2   17     8 +   9
4.- Bourg-Péronnas   22  13    6    4    3   18   15 +   3
5.- Etoile Fréjus Saint Raphaël   21  13    6    3    4   17   11 +   6
6.- Paris FC   19  13    5    4    4     9     7 +   2
7.- USJA Carquefou Football   18  12    5    3    4     9     9
8.- US Boulogne Côte d’Opale   18  13    5    3    5   13   13
9.- SR Colmar   18  13    5    3    5   15   18 –    3
10.- US Colomiers Football   17  13    5    2    6   19   16 +   3
11.- Vendée Luçon Football   16  13    4    4    5   12   19 –    7
12.- USL Dunkerque   15  13    3    6    4   11   12 –    1
13.- Racing Club Strasbourg Alsace   14  13    3    5    5   11   13 –    2
14.- Amiens Sporting Club Foot   13  13    3    4    6     9   12 –    3
15.- FC Red Star 1897   12  13    2    6    5     7   10 –    3
16.- ES Uzès Pont du Gard   11  12    2    5    5   13   19 –    6
17.- Vannes Olympique Football   10  13    2    4    7   10   15 –    5
18.- Club Vendée Poiré sur Vie     8  13    1    5    7     9   23 – 14

 

                                                                                 

 

Un match honorable du Racing mais Nancy se qualifie

La Coupe de France vous permet parfois de reprendre des couleurs. En rentrant sur la pelouse du stade de la Meinau, nos joueurs savaient qu’ils pouvaient évoluer l’esprit libéré. Devant leurs supporters qui avaient bravé le froid et les caméras d’Eurosport, ils battaient les Lorrains et leur performance serait salué, en perdant, la logique serait somme toute respectée. Une chose était sûre, les Alsaciens allaient vendre chèrement leur peau malgré quelques absences notoires.

Les actions principales de la rencontre:

Avant la rencontre, Anthony SICHI, joueur du mois d’octobre, est récompensé

DSC_5824

3′: les Lorrains de suite en action: sur l’aile droite, Florent ZITTE adresse un centre précis sur Romain GRANGE, tout seul devant KEHI. La frappe croisée du Lorrain n’était pas cadrée et les Strasbourgeois pouvaient respirer

7′: énorme occasion pour le Racing d’ouvrir la marque: Dimitri LIENARD tire le coup-franc du gauche, Jérémy GRIMM idéalement placé butte à deux reprises sur le gardien Paul NARDI, auteur de deux parades exceptionnelles. Dommage quand on connaît l’importance du premier but dans de pareilles occasions

DSC_5895

DSC_5963

13′: la défense strasbourgeoise absente sur cette action où Karim COULIBALY se retrouve en bonne position mais son tir du gauche rase le poteau droit de KEHI

17′: encore COULIBALY qui s’infiltre dans la surface mais il ne parvient pas à tromper le gardien strasbourgeois

26′: les joueurs alsaciens obtiennent plusieurs coups-francs mais ils ne se montrent pas vraiment dangereux dans leurs frappes au but

39′: ouverture du score par les Lorrains sur ce rapide contre enclenchée par Romain GRANGE qui lance Florent ZITTE. Celui-ci se dépêche de centrer au deuxième poteau et Abdou COULIBALY n’éprouve guère de difficulté pour battre de la tête KEHI

DSC_6026

45′: la mi-temps est sifflée sur le score de 1-0 pour l’AS Nancy Lorraine

48′: longue transversale de GRANGE sur ZITTE mais KEHI le devance

50′: EGALISATION DU RACING: corner de LIENARD, oublié face au but dans les six mètres, Brian AMOFA trompe NARDI d’une tête croisée à bout portant

DSC_6033

DSC_6035

DSC_6041

DSC_6056

 

53′: les Strasbourgeois poussent mais n’arrivent pas à doubler la mise

61′: Benjamin JEANNOT et Romain GRANGE donnent un aperçu de leur technique et la reprise du dernier termine dans les gants de KEHI

63′: centre de PINAUD dégagé en catastrophe en corner par Joffrey CUFFAUT

65′: l’action du match: Gauthier PINAUD, un des meilleurs et des plus actifs côté strasbourgeois, s’offre une de ces montées rageuses dont il sait nous gratifier. Il joue un une-deux avec Julien PERRIN et se retrouve en position d’ailier. Son ballon piqué passe au-dessus du gardien NARDI et finit sa course sur la base de son montant droit. Dommage  cela aurait été une bien belle récompense pour l’activité déployée par Gauthier

75′: la poisse continue à s’abattre sur notre équipe. Nos joueurs laissent GRANGE et CUVILLIER s’approcher de notre but. KEHI rate totalement sa sortie et CUVILLIER voit la cage grande ouverte devant lui. Il n’a aucun mal à marquer le second but de son équipe

80′: PERRIN bien placé à l’entrée de la surface, écrase son tir

82′: scène ubuesque: CUVILLIER et BASSILEKIN prennent la défense alsacienne de vitesse et se retrouvent seuls face à KEHI. BASSILEKIN bien servi par son copain, à trois mètres du but vide, arrive à …….frapper la balle au-dessus de la transversale

85′: belle reprise de BELHAMEUR mais le ballon sort

90’+1: ZITTE part aussi seul au but mais croise trop son tir

90’+3: Nancy l’emporte finalement 2-1 et se qualifie pour le prochain tour

Les réactions à l’issue de la rencontre:

François KELLER: Il y a de la déception et il faut que je sois très vigilant pour que les joueurs ne baissent pas les bras. C’est vraiment le scénario que nous n’espérions pas, avec cette frustration de constater qu’encore une fois, ça aurait pu tourner dans le bon sens et que ça ne l’a pas fait. Contre Orléans, nous nous retrouverons à nouveau dans une position d’outsider. J’aimerais bien qu’on la quitte parce que ça voudrait dire que nous sommes dans une meilleure spirale. La Coupe est à peine finie qu’il faut déjà se repencher sur la réalité du National et penser à y prendre des points

Pablo CORREA: Nous avions mis beaucoup de temps à analyser le jeu de Strasbourg à la vidéo, mais pas longtemps pour savoir que nous aurions droit à ce type de match. Nous avons souffert par moments et il n’y a pas de petite victoire en Coupe. Nous savions très bien que Strasbourg nous mettrait en difficulté et allait élever son niveau. Quand Strasbourg a égalisé, nous n’avons pas paniqué et nous avons montré la volonté d’aller chercher le deuxième but

Gauthier PINAUD: C’est toujours rageant de perdre comme cela. Mais il faut tirer pas mal d’enseignements positifs. Un énorme défi nous attend vendredi contre Orléans et nous devons améliorer certaines choses sur le plan tactique. Mais nous avons quand même rivalisé avec une grosse équipe de Ligue 2. Si nous mettons le même engagement à chacune de nos prochaines sorties, nous pourrons avancer plus sereinement. Je suis convaincu que cette élimination nous a donné un gros coup de boost au moins jusqu’à la trêve hivernale

Les hommes de la partie:

Pinaud – Liénard – Belhameur – Amofa et Sichi