Un match honorable du Racing mais Nancy se qualifie

La Coupe de France vous permet parfois de reprendre des couleurs. En rentrant sur la pelouse du stade de la Meinau, nos joueurs savaient qu’ils pouvaient évoluer l’esprit libéré. Devant leurs supporters qui avaient bravé le froid et les caméras d’Eurosport, ils battaient les Lorrains et leur performance serait salué, en perdant, la logique serait somme toute respectée. Une chose était sûre, les Alsaciens allaient vendre chèrement leur peau malgré quelques absences notoires.

Les actions principales de la rencontre:

Avant la rencontre, Anthony SICHI, joueur du mois d’octobre, est récompensé

DSC_5824

3′: les Lorrains de suite en action: sur l’aile droite, Florent ZITTE adresse un centre précis sur Romain GRANGE, tout seul devant KEHI. La frappe croisée du Lorrain n’était pas cadrée et les Strasbourgeois pouvaient respirer

7′: énorme occasion pour le Racing d’ouvrir la marque: Dimitri LIENARD tire le coup-franc du gauche, Jérémy GRIMM idéalement placé butte à deux reprises sur le gardien Paul NARDI, auteur de deux parades exceptionnelles. Dommage quand on connaît l’importance du premier but dans de pareilles occasions

DSC_5895

DSC_5963

13′: la défense strasbourgeoise absente sur cette action où Karim COULIBALY se retrouve en bonne position mais son tir du gauche rase le poteau droit de KEHI

17′: encore COULIBALY qui s’infiltre dans la surface mais il ne parvient pas à tromper le gardien strasbourgeois

26′: les joueurs alsaciens obtiennent plusieurs coups-francs mais ils ne se montrent pas vraiment dangereux dans leurs frappes au but

39′: ouverture du score par les Lorrains sur ce rapide contre enclenchée par Romain GRANGE qui lance Florent ZITTE. Celui-ci se dépêche de centrer au deuxième poteau et Abdou COULIBALY n’éprouve guère de difficulté pour battre de la tête KEHI

DSC_6026

45′: la mi-temps est sifflée sur le score de 1-0 pour l’AS Nancy Lorraine

48′: longue transversale de GRANGE sur ZITTE mais KEHI le devance

50′: EGALISATION DU RACING: corner de LIENARD, oublié face au but dans les six mètres, Brian AMOFA trompe NARDI d’une tête croisée à bout portant

DSC_6033

DSC_6035

DSC_6041

DSC_6056

 

53′: les Strasbourgeois poussent mais n’arrivent pas à doubler la mise

61′: Benjamin JEANNOT et Romain GRANGE donnent un aperçu de leur technique et la reprise du dernier termine dans les gants de KEHI

63′: centre de PINAUD dégagé en catastrophe en corner par Joffrey CUFFAUT

65′: l’action du match: Gauthier PINAUD, un des meilleurs et des plus actifs côté strasbourgeois, s’offre une de ces montées rageuses dont il sait nous gratifier. Il joue un une-deux avec Julien PERRIN et se retrouve en position d’ailier. Son ballon piqué passe au-dessus du gardien NARDI et finit sa course sur la base de son montant droit. Dommage  cela aurait été une bien belle récompense pour l’activité déployée par Gauthier

75′: la poisse continue à s’abattre sur notre équipe. Nos joueurs laissent GRANGE et CUVILLIER s’approcher de notre but. KEHI rate totalement sa sortie et CUVILLIER voit la cage grande ouverte devant lui. Il n’a aucun mal à marquer le second but de son équipe

80′: PERRIN bien placé à l’entrée de la surface, écrase son tir

82′: scène ubuesque: CUVILLIER et BASSILEKIN prennent la défense alsacienne de vitesse et se retrouvent seuls face à KEHI. BASSILEKIN bien servi par son copain, à trois mètres du but vide, arrive à …….frapper la balle au-dessus de la transversale

85′: belle reprise de BELHAMEUR mais le ballon sort

90’+1: ZITTE part aussi seul au but mais croise trop son tir

90’+3: Nancy l’emporte finalement 2-1 et se qualifie pour le prochain tour

Les réactions à l’issue de la rencontre:

François KELLER: Il y a de la déception et il faut que je sois très vigilant pour que les joueurs ne baissent pas les bras. C’est vraiment le scénario que nous n’espérions pas, avec cette frustration de constater qu’encore une fois, ça aurait pu tourner dans le bon sens et que ça ne l’a pas fait. Contre Orléans, nous nous retrouverons à nouveau dans une position d’outsider. J’aimerais bien qu’on la quitte parce que ça voudrait dire que nous sommes dans une meilleure spirale. La Coupe est à peine finie qu’il faut déjà se repencher sur la réalité du National et penser à y prendre des points

Pablo CORREA: Nous avions mis beaucoup de temps à analyser le jeu de Strasbourg à la vidéo, mais pas longtemps pour savoir que nous aurions droit à ce type de match. Nous avons souffert par moments et il n’y a pas de petite victoire en Coupe. Nous savions très bien que Strasbourg nous mettrait en difficulté et allait élever son niveau. Quand Strasbourg a égalisé, nous n’avons pas paniqué et nous avons montré la volonté d’aller chercher le deuxième but

Gauthier PINAUD: C’est toujours rageant de perdre comme cela. Mais il faut tirer pas mal d’enseignements positifs. Un énorme défi nous attend vendredi contre Orléans et nous devons améliorer certaines choses sur le plan tactique. Mais nous avons quand même rivalisé avec une grosse équipe de Ligue 2. Si nous mettons le même engagement à chacune de nos prochaines sorties, nous pourrons avancer plus sereinement. Je suis convaincu que cette élimination nous a donné un gros coup de boost au moins jusqu’à la trêve hivernale

Les hommes de la partie:

Pinaud – Liénard – Belhameur – Amofa et Sichi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.