Une défaite, 0-2 pour le Paris FC, qui risque de laisser des traces.

La révolte tant souhaitée après l’injuste final vannetais n’a pas eu lieu. Cette seconde défaite de la semaine, alors que les plus optimistes tablaient sur deux victoires, pourrait avoir des conséquences fâcheuses en cas de nouvelle désillusion à Luçon. Le RCSA flirte dangereusement avec la zone rouge et les prochaines rencontres devront être abordées avec un esprit guerrier bien supérieur à celui affiché contre le Paris FC d’hier soir. Loin de nous l’idée d’une dramatisation à l’outrance mais les joueurs et le staff technique doivent avoir à l’esprit qu’il faudra batailler fort pour se sortir de ce guêpier.

Les principales actions de cette rencontre:

Cette 22ème journée voit le RCSA donner l’hospitalité au Paris FC. Personne n’a oublié le cauchemar du match aller sur une pelouse indigne de ce championnat. François KELLER fera confiance au même onze de départ qu’à Vannes et souhaite bénéficier de l’once de chance qui aurait modifié la fin de rencontre de ce mardi.

L'équipe du RCSA alignée contre le Paris FC

L’équipe du RCSA alignée contre le Paris FC

Poignée de main entre Christophe TAINE et François KELLER, sous les yeux de l'arbitre, M BILLONG

Poignée de main entre Christophe TAINE et François KELLER, sous les yeux de l’arbitre, M BILLONG

 

 

7′: corner de Dimitri LIENARD, Sébastian RIBAS ne peut reprendre

15′: après le quart d’heure initial, on comprend mieux pourquoi cette équipe du Paris FC est tellement ingérable à l’extérieur. En onze rencontres, elle s’est imposée quatre fois, a récolté quatre nuls et perdu trois fois. Son système de jeu n’a rien de révolutionnaire et n’est pas fait pour la promotion du football spectacle. Ce catenaccio  de derrière les fagots initié par Christophe TAINE permet à l’équipe du Paris FC de n’avoir encaissé que cinq buts à l’extérieur jusque là. Alors on défend à tout va et on lance de rapides contre-attaques. Et s’ils marquent en premier, on ferme hermétiquement « la boutique ».

17′: illustration parfaite du scénario vu et revu, les Parisiens se projettent rapidement en attaque. Le longiligne Karl TOKO EKAMBI, esseulé au second poteau, peut tranquillement armer une volée du droit; mais il assure mal son geste et GAUCLIN est tout heureux de voir filer la balle à côté. Les Alsaciens sont avertis.

26′: les Strasbourgeois utilisent leurs latéraux, BAMBA et PINAUD, mais les centres de ces derniers manquent cruellement de précision pour mettre en danger DEMARCONNAY, le portier parisien.

1900020_598370306914799_2043713498_n

 

28′: PINAUD s’échappe sur son côté. Son centre lifté est repoussé par la défense parisienne. Julien PERRIN s’y essaie à deux reprises mais son tir est contré.

32′: encore PINAUD qui profite d’un une-deux avec PERRIN mais son centre est bien capté par le gardien parisien.

37′: toujours le même scénario et on se dit que si jamais les Parisiens ouvraient la marque, les chances strasbourgeoises de l’emporter seraient bien minces.

38′: tir cadré d’Abdou SAMB mais GAUCLIN s’interpose

40′: belle action alsacienne: Mamadou BAH lance RIBAS qui laisse filer le ballon entre ses jambes. MENDY le récupère mais trop excentré à gauche, sa frappe n’inquiète pas DEMARCONNAY.

43′: but parisien de TOKO EKAMBI et ce après un contre de 80 mètres. SAMB se bat pour la conquête du ballon au milieu de trois Bleus. Il alerte Noui LAIFA. Celui-ci attend que SAMB croise sa course pour alerter TOKO EKAMBI à l’opposé. La volée a bout portant ne laisse aucune chance à GAUCLIN. 1-0 pour les Parisiens à quelques minutes de la mi-temps, le scénario tant redouté se met en place. Espérons….

1979654_598370360248127_44300965_n

 

45’+1: c’est la mi-temps au Stade de la Meinau et le Paris FC mène 1-0.

54′: grosse occasion pour le RCSA de revenir à la marque: Dimitri LIENARD tire un corner de la droite. Ludo GOLLIARD, s’avance et seul au second poteau, reprend le centre d’une demi-volée. Sa tentative passe malheureusement largement au-dessus de la transversale.

59′: premier changement au RCSA: Ali BAMBA sort et Jean-Philippe SABO prend sa place.

62′: coup d’assommoir pour le Racing avec ce deuxième but pour Karl TOKO EKAMBI. Un long ballon de Baboye TRAORE surprend les défenseurs strasbourgeois. TOKO ouvre le pied droit pour tromper GAUCLIN d’une belle frappe enroulée. 2-0 pour les Parisiens, les Strasbourgeois ne reviendront plus.

68′: entrée de Benjamin GENGHINI à la place de Stanislas OLIVEIRA.

72′: 9 720 spectateurs présents ce soir

75′: on entre dans le dernier quart d’heure, les Parisiens font le minimum et les Bleus éprouvent beaucoup de difficultés à se procurer des occasions franches.

1901494_598370013581495_14837356_n

 

76′: au Paris FC, Louis-Marie BONGONGUI rentre à la place de Noui LAIFA.

80′: second changement côté parisien, Karl TOKO, auteur d’une belle partie, celui-là si nous l’avions dans notre équipe, nous ferait un bien énorme, sort et Oussoumane  FOFANA rentre.

83′: BINDER rentre à la place de LIENARD.

90’+3: on est dans le temps additionnel et la deuxième défaite à domicile en National est actée. Les Bleus qui voulaient à tout prix s’écarter de la zone rouge, en sont pour leurs frais. Une période difficile s’annonce et le déplacement à Luçon s’avère crucial pour la suite du championnat.

L’arbitre Silas BILLONG, l’ancien joueur du FCM en 1998-1999, et qui s’est reconverti en 2006 comme arbitre, siffle la fin de la partie. Quelques sifflets descendent des tribunes.

Commentaires d’après-match:

François KELLER:  » Je pense que quand tu entraînes le Racing, tu ne peux pas rester derrière et jouer en contre. Il y a 9 000 personnes à la Meinau, il faut s’imposer par le jeu. Paris ne fait que défendre et dans ce registre, ils sont excellents. Nous n’avons jamais semblé être en mesure de trouver la faille « .

Jean-Philippe SABO:  » Notre jeu était trop stéréotypé. On a eu la possession mais on n’a pas été bon dans le dernier geste. Ca fait longtemps que nos jokers sont grillés. On perd à Vannes, on perd à domicile….Maintenant, il faut aller à Luçon avec humilité, en mettant le bleu de chauffe « .

Les hommes de la rencontre:

PINAUD – BAH – LIENARD – MENDY – GOLLIARD

Les autres résultats de la soirée:

Bourg-Péronnas contre Orléans: 0-2

Red Star contre Luzenac: 4-2

Vannes contre GFC Ajaccio: 2-1

Uzès Pont du Gard contre Boulogne: 1-0

Fréjus St Raphaël contre Luçon: 2-1

Poiré sur Vie contre SR Colmar: 0-0

Dunkerque contre Carquefou: 1-0

Colomiers contre Amiens: remis

 

Le classement après 22 journées:

 

 

                       Clubs  Pts    J   G   N   P   Bp   Bc Diff
1.- US Orléans Loiret Football   44  22

12

   8    2   24     9 + 15
2.- US Luzenac Ariège Pyrénées   42  22  12    6    4   30   16 + 14
3.- GFC Ajaccio   37  22  10    7    5   24   14 + 10
4.- Etoile Fréjus St Raphaël   35  22  10    5    7   27   21 +   6
5.- Paris FC   33  22    9    6    7   21   14 +   7
6.- USJA Carquefou Football   32  22    8    8    6   20   16 +   4
7.- USL Dunkerque   32  22    7  11    4   21   17 +   4
8.- FC Red Star 1897   32  22    8    8    6   24   19 +   5
9.- FC Bourg-Péronnas   31  22    8    7    7   25   26 –    1
10.- SR Colmar   31  22    8    7    7   23   29 –    6
11.- US Boulogne Côte d’Opale   26  22    7    5  10   18   21 –    3
12.- Club Vendée Poiré sur Vie   26  22    6    8    8   22   33 – 11
13.- US Colomiers Football   25  21    7    4  10   24   24
14.- RC Strasbourg Alsace   23  22    5    8    9   20   24 –    4
15.- Vendée Luçon Football   21  22    5    6  11   19   33 – 14
16.- Vannes Olympique Football   20  22    5    8    9   23   25 –    2
17.- Amiens Sporting Club Football   18  21    3    9    9   12   19 –    7
18.- ES  Uzès Pont du Gard   16  22    3    7  12   16   33 – 17

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.