Le cassoulet défie la choucroute

Au même titre que les Strasbourgeois, les Columérins ne veulent pas revivre une fin de saison galère. Même si l’US Colomiers est très limité au niveau du recrutement, le nouveau coach Dominique VEILEX n’en demeure pas moins ambitieux et ne compte pas se fixer des limites.  » L’idéal c’est de ne pas avoir à regarder derrière  » avoue-t-il.

Dominique VEILEX, le nouvel entraîneur DE l'US Colomiers et qui arrive d'Uzès

Dominique VEILEX, le nouvel entraîneur de l’US Colomiers et qui arrive d’Uzès

Ce vendredi 8 août 2014, à 20h, à Capitany, l’US Colomiers reçoit le RCSA pour l’ouverture du championnat. Le nouveau coach aura de suite un véritable casse-tête à résoudre car son équipe devra se passer de six éléments suspendus dont trois gros titulaires potentiels.

 » C’est la première fois que cela m’arrive. Déjà que l’on n’a pas fait un gros recrutement, ce n’est pas la meilleure façon d’aborder ce championnat  » répète Dominique VEILEX. Conséquence de la saison passée, il ne pourra donc aligner LACROIX, DONNE (qui a récolté 6 matchs de suspension suite à l’altercation avec Alexandre MENDY)  et SEIDOU, en milieu de terrain et BOUSCARRATS, QUENET et BRADGIOTTI (encore 5 matchs de suspension), en attaque. Cette situation oblige l’entraîneur à chercher d’autres solutions sans pouvoir travailler les automatismes comme il l’aurait souhaité.

Repêché au terme d’une première saison en National, l’US Colomiers ne part plus dans l’inconnu. Forte de cette première saison qui laisse tout de même un goût d’inachevé, les Columérins qui ont changé de coach, entendent cette fois accrocher le maintien sur le terrain, ce qui aurait dû être le cas la saison dernière sous la houlette de William PRUNIER, parti à Marseille Consolat. Dominique VEILEX, 54 ans, ancien coach d’Uzès-Pont-du-Gard, a été de suite séduit par le projet porté désormais par Jean-Jacques MARS, le nouveau président du club. Colomiers disposera d’un budget de 1,2 million d’euros, l’un des plus petits du National. Le RCSA, par la voix de son président Marc KELLER, va tabler sur un budget prévisionnel de 5,2 millions d’€.

 » Le discours ambitieux des nouveaux dirigeants m’a plu. Il y a des entraîneurs qui recherchent l’argent et d’autres des qualités de travail liées à un projet porteur. Ici on a des conditions dignes de la L2. Je n’ai signé que pour un an, en sachant que je viens pour trois ans  » rajoute Dominique VEILEX.

Pour le nouvel entraîneur, la préparation s’est bien passée. Le groupe était à l’écoute et a disposé de conditions exceptionnelles. Il y a eu un changement de méthode, de principes auxquels les garçons ont adhéré. Le club nous a offert un stage et nous avons bien travaillé.

En conclusion, les objectifs de la saison se résumeront à perdurer au niveau National sans revivre la fin de saison de l’an dernier. Nous avons été repêchés mais un miracle ne se produit pas deux fois. Pour cela, il faudra réussir un bon début de championnat pour accrocher le maintien rapidement. Positions-nous en milieu de tableau et ne nous fixons pas de limites. On fera un premier bilan à la trêve et d’ici là espérons le meilleur.

Cette première rencontre contre Strasbourg est doublement importante, voire comment nous nous situons par rapport à une équipe qui dispose de plus de moyens et évoluant chez nous, devant nos supporters, une victoire serait la meilleure des manières de lancer cette saison.

Les Strasbourgeois sont prévenus, à eux de mettre le sérieux nécessaire pour obtenir un bon résultat du côté de Toulouse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.