Le RCSA, une équipe qui mérite le respect, après sa sortie convaincante contre le Paris FC, 1-1.

Après ses deux premiers succès, le RCSA était attendu et la confrontation avec un cador de ce championnat de National devait nous fixer sur les éventuelles prétentions du Racing.

Ce dernier nous a rassuré à tout point de vue. A aucun moment, l’équipe ne fut mise en danger tellement les Parisiens semblaient empruntés. Le pénalty, « une grosse bévue » comme nous le qualifiera Jean-Philippe SABO, à la sortie des vestiaires, ne freinera aucunement l’équipe alsacienne. Ce but du capitaine Ernest SEKA, magnifique au demeurant dans sa conception et sa réalisation, et même inscrit dans le temps additionnel, n’est que la juste récompense des efforts fournis par l’ensemble de l’équipe. L’équipe parisienne très approximative dans son jeu et dont les erreurs techniques étaient légion, ne trouva jamais la faille pour inquiéter les Strasbourgeois bien en place et dont l’équipe était fortement remodelée par Jacky DUGUEPEROUX, son coach. Quand le Racing aura récupéré tous les blessés, son équipe n’en aura que plus d’allure et qui sait, cette équipe pourrait être l’une des surprises de ce championnat.

Stade_Charléty_Paris_France

Jouer dans le complexe omnisports du Stade Sébastien Charléty situé près de la porte de Gentilly avec ses 20 000places vous change du vieux stade Déjerinne. Vous garez votre véhicule dans un parking souterrain et un ascenseur vous amène à l’entrée du stade. La première chose qui vous frappe ce sont les forces de sécurité déployées à l’entrée. Une fois dans le stade, c’est le vide très impressionnant. Nous apprendrons de la bouche même de certains responsables parisiens que le record pour une rencontre de football a été battu avec 1 135 spectateurs payants dont 221 Strasbourgeois. Heureusement que le kop strasbourgeois donnait de la voix car ce n’est pas son homologue d’en face (17 personnes, oui, oui) et réveillera quelque peu l’enceinte. La pluie assombrira le tableau même si un magnifique arc-en-ciel ornera le ciel durant un bon moment.

Surprise de la soirée, Jacky DUGUEPEROUX a quelque peu remodelé son équipe en incorporant Alassane N’DIAYE et Abdelhak BELAHMEUR en lieu et place de MARQUES et LIENARD qui débutent sur le banc de touche. En face, Abdoulaye COULIBALY sera bien présent en milieu de terrain.

Les faits marquants de la rencontre:

9′: débuts assez timides des deux côtés, on essaie de garder le ballon dans ses rangs mais les risques offensifs sont très rares. Première véritable incursion dans la défense parisienne de BAHOKEN mais Sébastien CANTINI dégage en corner. Celui-ci frappé par AGUEMON ne pose aucun problème à DEMARCONNAY qui cueille la balle.

18′: la qualité du jeu toujours aussi mièvre, que de passes à l’adversaire, d’erreurs techniques, on sent les deux équipes crispées….par l’enjeu, peut-être. De trente mètres, coup franc d’AGUEMON, CANTINI dévie de la tête et DEMARCONNAY dégage en corner. Mais aucun Alsacien ne peut reprendre le ballon.

24′: premier carton jaune pour le Parisien Mehdi JEAN, l’ex Lillois, pour avoir ceinturé BAHOKEN.

25′: BELAHMEUR, coupable d’une faute sur LIBOHY, est lui aussi averti.

30′: première alerte parisienne: corner frappé par KINKELA, la recrue de Châteauroux, qui lobe tout le monde mais l’ex Sochalien POUJOL, au second poteau, ne trouve pas le cadre.

34′: GAUCLIN touche son premier ballon, c’est dire si les Parisiens sont quelque peu timides à l’approche du but strasbourgeois.

37′: le RACING essaye d’ouvrir la marque comme sur ce une-deux AMOFA – BELAHMEUR. Ce dernier se retrouve seul devant le gardien parisien. Mais sur son mauvais pied, le droit, il expédie le ballon dans les nuages.

41′: deuxième carton jaune strasbourgeois pour BAHOKEN pour une faute sur CANTINI…..qui se tord de douleur, à terre. Sévère cet avertissement.

42′: la meilleure occasion de cette première mi-temps. Long dégagement de Jean-Philippe SABO récupéré par N’DIAYE qui adresse un centre parfait mais la reprise de la tête de BAHOKEN file au-dessus de la cage parisienne. Dommage.

45′: M BAR siffle la fin de ce premier acte qui a nous dans l’ensemble laissé sur notre faim, surtout les Parisiens qui n’ont pratiquement pas inquiété GAUCLIN.

57′: match toujours aussi tristounet. Pas d’occasion de s’enflammer jusqu’à présent.

64′: premier changement strasbourgeois avec l’entrée de Frédéric MARQUES à la place de Stéphane BAHOKEN.

67′: Christophe TAINE procède à son premier changement: l’ex-Strasbourgeois COULIBALY est remplacé par Rodrigue BONGONGUI.

68′: tête de Jérémy GRIMM, sur un coup de pied arrêté de BELAHMEUR, qui file de peu à côté.

74′: second changement à Paris, Tiecoro KEITA, arrivé de Guingamp, rentre à la place de BALDE.

76′: les Parisiens ouvrent la marque. Sur un ballon en profondeur, KINKELA est plus rapide que Jean-Philippe SABO. Le Strasbourgeois le balance et l’arbitre, proche de l’action, indique sans hésitation le point de pénalty. KINKELA n’a aucune peine à le transformer en prenant GAUCLIN à contre-pied. Paris FC – RCSA: 1-0.

77′: il reste un petit quart d’heure et sur une de leurs rares actions dangereuses, les Parisiens ouvrent la marque. Tout le monde attend une réaction des Strasbourgeois.

79′: Dimitri LIENARD entre à la place de BELAHMEUR.

88′: Loïc POUJOL, la recrue sochalienne, sort et Julien CHEVALIER le remplace.

90′: on rentre dans le temps additionnel et le RCSA se dirige vers sa première défaite. Imméritée vu les occasions qu’il s’est procuré.

le-defenseur-ernest-seka-n-a-pas-mis-bien-longtemps-pour-trouver-sa-place-au-racing-strasbourg-au-point-d-en-etre-devenu-le-nouveau-capitaine-photo-jean-

90+2′: EGALISATION ALSACIENNE par son capitaine Ernest SEKA. Belle balle en profondeur de N’DIAYE pour SEKA, resté aux avant-postes. Ernest contrôle de la poitrine et sa volée puissante des vingt mètres trompe sans rémission DEMARCONNAY. Cette égalisation est amplement méritée. Paris FC – RCSA: 1-1.

incroyable-scenario-hier-soir-a-charlety-le-racing-a-egalise-dans-les-arrets-de-jeu-photo-apl-philippe-le-brech

 Les commentaires d’après-match:

Jean-Philippe SABO :  » Je dois éviter de faire la faute, mais on a vu qu’on a un esprit de groupe. Ernest met un but venu d’ailleurs, c’est bien pour la confiance de l’équipe. Ce point va faire du bien. Avec Seka et Sikimic, on est costaud. Contre le Paris FC, ce n’est pas que l’on a joué contre nature, on a joué selon les consignes du coach « .

Ernest SEKA :  » La défense c’est toute l’équipe. Au niveau des automatismes, on les travaille tous les jours. Quand on est à l’extérieur, on ne va pas se livrer non plus. Notre jeu, de toute façon, c’est de jouer comme le coach le demande. Quant au but, je n’en ai jamais mis des comme ça. On n’avait pas été mis en danger, à part sur deux ou trois situations. On avait donc la volonté. Maintenant, ça fait trois matchs que nous sommes invaincus. Pourvu que ça dure « .

Jacky DUGUEPEROUX :  » Ce n’est qu’un point. Le Paris FC a annoncé ses ambitions. On s’attendait à un match difficile et on l’a bien négocié en procédant à des changements. Il y a encore du déchet technique et c’est pourquoi on insiste sur des exercices basiques à l’entraînement. Mais face à Paris, on était au-dessus au niveau du jeu, on était bon dans les duels, et à trois au milieu, un garçon comme Belhameur a su couper les transitions adverses. C’est encourageant et il y a un bon état d’esprit « .

Christophe TAINE, le coach parisien :  » Très loin des promesses face au CA Bastia (0-0) et au Poiré-sur-Vie (1-1), Kinkela a ouvert la marque sur un pénalty qu’il a lui-même provoqué. Mais l’équipe n’a pas su profiter de ce coup de pouce. Je ne suis pas en colère par rapport à ce but encaissé à la 92′, car le nul est logique. J’ai davantage de soucis par rapport au contenu de la première mi-temps. Mais il n’y a pas à s’inquiéter, ça se met en route et on est toujours invaincu « .

Les hommes de la rencontre:

1.- Ernest SEKA: 5 points  2.- Jérémy GRIMM: 4 points  3.- Brian AMOFA: 3 points  4.- Abdelhak BELAHMEUR: 2 points  5.- Alassane N’DIAYE: 1 point

Classement du joueur de l’année:

1.- Ernest SEKA: 10 points  2.- Jérémy GRIMM: 8 points  3.- Frédéric MARQUES: 7 points  4.- Dimitri LIENARD: 6 points  5.- Guillaume GAUCLIN: 5 points 6.- Brian AMOFA: 4 points  7.- Francisco Donzelot et Abdelhak BELAHMEUR: 2 points  9.- Alassane N’DIAYE: 1 point

Les autres résultats de la soirée:

SR Colmar contre CA Bastia: 2-1

Amiens contre Istres: 2-1

Boulogne contre Poiré sur Vie: 4-1

Luçon contre Dunkerque: 0-1

Fréjus St Raphaël contre Chambly: 3-0

Epinal contre Avranches: 0-2

Colomiers contre Red Star: 0-1

Marseille Consolat contre Bourg Péronnas: 2-2

Classement général après 3 journées:

 

                       Clubs  Pts    J   G   N    P   Bp   Bc Diff
1.- SR Colmar    9    3 3   0    0    7    4 + 3
2.- Racing Club Strasbourg Alsace    7    3   2   1    0    5    2 + 3
3.- Union Sportive Avranches    7    3   2   1    0    3    0 + 3
4.- USL Dunkerque    7    3   2   1    0    3    1 + 2
5.- Amiens Sporting Club Football    6    3   2   0    1    5    3 + 2
6.- US Boulogne Côte d’Opale    6    3   2   0    1    7    4 + 3
7.- Football Club de Chambly    6    3   2   0    1    7    5 + 2
8.- FC Red Star 1897    6    3   2   0    1    4    4 0
9.- Paris FC    5    3   1   2    0    4    2 + 2
10.- Etoile Fréjus St Raphaël    4    3   1   1    1    4    3 + 1
11.- Cercle Athlétique Bastia    4    3   1   1    1    4    4 0
12.- FC Istres Ouest Provence    3    3   1   0    2    5    5 0
13.- Vendée Poiré sur Vie Football    3    3   1   0    2    4    7 – 3
14.- FC Bourg Péronnas    1    3   0   1    2    3    5 – 2
15.- Marseille Consolat    1    3   0   1    2    4    9 – 5
16.- Vendée Luçon Foot    1    3   0   1    2    1    3 – 2
17.- US Colomiers Football    0    3   0   0    3    1    5 – 4
18.- SA Epinal    0    3   0   0    3    0    5 – 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.