Le Racing se fait encore piéger à Chambly en perdant 2-1.

on-joue-la-88-e-minute-celle-ou-le-match-va-basculer-pourtant-pas-implique-sur-l-action-amenant-le-penalty-pour-chambly-jean-philippe-sabo-est-expulse-et

Sept jours après sa qualification en Coupe de France face aux Italiens de Guebwiller sur un score fleuve, le RCSA est retombé dans ses travers, samedi au Stade des Marais (!) de Chambly.

Incapables de tenir leur avantage (but de N’Diaye, 9′), les hommes de Jacky Duguépéroux perdent trois nouveaux points et pointent désormais au 9ème rang du classement à quatre points des deux leaders, le Paris FC et les SR Colmar. Le club strasbourgeois est aussi et surtout incorrigible. Les Alsaciens ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. Même Bruno Luzi, l’entraîneur picard, le clamera en avouant « On aurait dû être mené 3-0 à la mi-temps ». Avec cette défaite concédée à l’entame des arrêts de jeu, le RCSA a déjà perdu cinq unités après avoir ouvert le score, cette saison. Une tendance récurrente qui symbolise la fragilité actuelle de la formation alsacienne. Quelle déconvenue, la faute à une pauvre équipe camblysienne (oui, oui) qui a puni le Racing, à nouveau victime de sa fébrilité.

A Strasbourg, on fait grise mine, comme (trop) souvent à l’extérieur en ce début de saison. Les mêmes maux pour les mêmes conséquences. Les Strasbourgeois ont une nouvelle fois payé plein tarif leurs erreurs, en déplacement. Comme presque à chaque fois, Jacky Duguépéroux en est toujours au stade des interrogations, se demandant bien pourquoi son équipe n’en fait pas de déraper à l’extérieur. Ce n’est pas la nouvelle déroute picarde qui lui apportera des réponses éclairantes sur la capacité chronique de sa formation à se faire avoir comme une équipe de minimes.

Après la gifle de Bourg-Péronnas (3-o), le camouflet du Poiré-sur-Vie (1-0), chaque match a sa vérité, et celle du 2-1 de Chambly est certainement très différente du 3-0 de Bourg ou du 1-0 du Poiré. Mais au final, le résultat est le même et jamais l’équipe alsacienne ne semble tirer de leçon de ce qui s’est passé précédemment. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été avertis.

Un mot sur les faits de jeu de cette rencontre (but de Grimm refusé pour un hors-jeu imaginaire, erreur sur la personne de l’arbitre qui expulse Sabo alors que le fautif était….Sikimic, faute de Rodrigo sur N’Diaye dans le temps additionnel qui aurait mérité le pénalty,…) qui étaient contraires à notre équipe. On pourra encore discuter 107 ans, cela ne servira à pas grand chose et comme le reconnaît le coach alsacien si bien  » On est beaucoup trop nerveux. Il faut arrêter de prendre des buts, arrêter de discuter avec l’arbitre…. et les mettre au fond avant ». Si le Racing transforme les occasions en première mi-temps, on rentre aux vestiaires avec 3-0 à la mi-temps, un match plié et qu’il restait à gérer en seconde mi-temps. Si le Racing veut grandir et mériter sa montée, il faut arrêter de chercher des fausses excuses.

Les faits marquants du match:

Temps ensoleillé, pelouse assez indigne pour un match de National avec à certains endroits des flaques d’eau, un public nombreux avec 1 490 spectateurs dans ce stade campagnard, le Stade des Marais, qui porte bien son nom. Attention jouer sur un petit terrain, qui ne sera pas en très bon état donc guère favorable aux grandes envolées. Il faudra afficher beaucoup de sérieux sinon le RCSA risque de connaître de sérieux problèmes et tout ceci pourrait se transformer très vite en petit traquenard.

1′: le coach strasbourgeois décide de faire confiance d’entrée à la nouvelle recrue Mayoro N’DOYE associé à Jérémy GRIMM à la récupération. MARQUES débute sur le banc et c’est BAHOKEN qui évolue seul en pointe

9′: le Racing ouvre le score et c’est la meilleure chose qui pouvait lui arriver. SABO se lance à l’avant et adresse un centre tendu vers BAHOKEN. Celui-ci remet aussitôt le ballon sur la tête de N’DIAYE, qui pique sa tête dans le coin opposé d’un Jessy RODRIGUES, impuissant. L’ancien attaquant du CA Bastia et d’Arles Avignon marque là son troisième but de la saison. Chambly – RCSA: 0-1

20′: BAHOKEN lance N’DIAYE dans la profondeur. Arrivé dans la surface de réparation, il arme une belle frappe du gauche que RODRIGUES détourne en corner. Dommage

23′: premier avertissement pour Hamidou BA pour tirage de maillot

27′: grosse occasion pour Chambly: DIAWARA file le long de l’aile et adresse un long centre sur HEINRY qui saute très haut. Mais sa reprise de la tête passe quelques centimètres à côté du poteau droit de GAUCLIN

29′: réplique eu tac au tac des Alsaciens. Le nouveau N’DOYE, qui est bien rentré dans cette rencontre, sert N’DIAYE, côté droit. Ce dernier remise sur BAHOKEN qui reprend de volée mais juste au-dessus

33′: encore une tentative de N’DIAYE que le gardien camblysien m’aîtrise en deux temps

43′: beau numéro de SABO et BELAHMEUR qui se termine par une frappe sèche d’Abdelhak bloquée par RODRIGUES

45+1′: M Romain ZAMO renvoie les deux équipes aux vestiaires. Les Camblysiens peuvent s’estimer heureux de n’être menés que par un but d’écart car les Strasbourgeois ont une fois de plus péché par manque de réalisme

 

50′: égalisation de Chambly. Perte de balle des Alsaciens, RODRIGO en profite pour alerter HEINRY plus prompt que tout le monde. Il place une reprise de volée à moitié râtée. GAUCLIN n’a pas la main assez ferme et le ballon roule tout doucement derrière la ligne. Chambly – RCSA: 1-1. Les hommes de Bruno LUZI n’ont pas eu besoin de 36 occasions pour revenir à la marque et maintenant que les Camblysiens sont relancés, ils seront d’autant plus dangereux

58′: SEKA voit jaune pour une obstruction sur DIAWARA

60′: Pierre ALBALADEJO, le commentateur de rugby, aurait utilisé l’expression: les mouches ont changé d’âne. Les Strasbourgeois n’y sont plus, beaucoup de duels perdus. Les Bleus de Cambly sont dominateurs, ils en veulent plus et ils sentent qu’ils peuvent renverser le cours de ce match. Incroyable, les Strasbourgeois paraissent tétanisés, plus grand chose ne leur réussit.

65′: le tournant du match: coup franc de LIENARD à 30 mètres du but de RODRIGUES, du gauche il envoie la balle en pleine surface et Jérémy GRIMM reprend de volée du droit pour marquer imparablement. Stupeur, l’arbitre refuse le but qui semblait parfaitement valable. Comprenne qui pourra…

67′: sortie de Belahmeur remplacé par Frédéric MARQUES

69′: carton jaune pour Mickaël DE ARAUJO

71′: Ibrahim SANGARE remplace Mohamed TAGAYE

78′: BAHOKEN frappe sur la transversale après avoir récupéré le dégagement de DE ARAUJO. Encore une occasion qui s’envole et que le RCSA risque de payer cher

80′: quelle extraordinaire volée de GRIMM sur le corner de FACHAN mais sauvé sur sa ligne par DE ARAUJO. Le Racing n’est pas verni.

90′: Pénalty pour Chambly. Sur un corner camblysien, SIKIMIC tire le maillot de DIAWARA qui en rajoute en s’écroulant dans la surface. Très injustement, l’arbitre expulse Jean-Philippe SABO. Le capitaine SEKA pose une réserve technique M ZAMO s’étant trompé de joueur. Après de longs palabres, DIAWARA transforme le pénalty. Chambly – RCSA: 2-1

90+5′: énorme faute de RODRIGO sur N’DIAYE mais M Romain ZAMO, dans un très mauvais jour, ordonne de continuer le jeu. Ce match se termine dans la confusion la plus totale et cerise sur le gâteau, Fred MARQUES se fait expulser pour des propos déplacés envers l’arbitre. Le capitaine Ernest SEKA, hors de lui, sermonne vertement son équipier, mais le mal est fait. Conclusion: le RCSA perd ce match largement à sa portée, il s’est créé de multiples occasions mais ne marque qu’un but. Il perd deux joueurs expulsés pour peut-être quelques rencontres. Il encaisse sa troisième défaite consécutive et occupe, à l’issue de la 10ème journée, son plus mauvais classement, à savoir 9ème.

Expulsion de Fred MARQUES

Expulsion de Fred MARQUES

Les commentaires d’après-match:

Jacky DUGUEPEROUX:  » On peut parler tant qu’on veut sur l’arbitre qui, à mon sens, n’a pas été bon, mais on perd nos nerfs et on prend deux cartons rouges. Ce n’est pourtant pas faute de mettre des panneaux comme ça dans les vestiaires pour qu’on reste lucides. Au lieu de cela, on pète un câble. Sur ce match, c’était nous l’équipe amateur. Ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver. Les joueurs n’ont qu’à mettre les occasions dedans, arrêter de prendre des buts et de discuter »

Jean-Philippe SABO:  » Le capitaine a pris la parole et lâché ce qu’il avait sur le cœur. Nous avions besoin de nous dire les choses, même si tout , n’a pas été mauvais, loin de là. Mais à un moment, il faut réussir à tenir au-moins le nul à l’extérieur. C’est avec les tripes que nous y arriverons »

Abdelhak BELAHMEUR: « Nous ne pouvons qu’être dégoûtés et énervés contre nous-mêmes, pas contre l’arbitre. Nous nous sommes dits les choses, sans plus. Dans ce genre de match où les circonstances ne tournent pas en notre faveur, nous devons garder nos nerfs et notre lucidité. Il nous faut grandir dans ce domaine. Le coach nous avait prévenu que le match serait un peu compliqué sur un petit terrain et dans une ambiance un peu électrique. Ces défaites à l’extérieur ne nous inquiètent pas, mais à force, ça devient saoulant. A nous de nous faire violence et de rectifier ça le plus vite possible »

Les hommes de la rencontre:

1.- Jérémy GRIMM: 5 pts; 2.- Stéphane BAHOKEN: 4 pts; 3.- Alassane N’DIAYE: 3 pts; 4.- Jean-Philippe SABO: 2 pts; 5.- Dimitri LIENARD et Ernest SEKA: 1 pt

Classement du meilleur joueur de la saison:

1.- Jérémy GRIMM: 32 pts; 2.- Fred MARQUES et Ernest SEKA: 21 pts; 4.- Abdelhak BELAHMEUR: 20 pts; 5.- Dimitri LIENARD: 18 pts; 6.- Brian AMOFA et Milovan SIKIMIC: 11 pts; 8.- Guillaume GAUCLIN: 7 pts; 9.- Alassane N’DIAYE: 6 pts; 10.- Stéphane BAHOKEN et Marc FACHAN: 5 pts; 12.- Francisco DONZELOT: 4 pts; 13.- Yannick AGUEMON et Jean-Philippe SABO: 2 pts; 15.- Mayoro N’DOYE: 1 pt

Les autres résultats de la soirée:

Luçon contre Paris FC: 1-0

Avranches contre Le Poiré/Vie: 1-0

Colomiers contre Epinal: 1-0

Istres contre Marseille Consolat: 1-1

Amiens contre Boulogne: 1-1

Fréjus St Raphaël contre Colmar: 1-2

Dunkerque contre Bourg-Péronnas: 0-2

Red Star contre CA Bastia: 2-0

Le classement après 10 journées:

 

                       Clubs  Pts J   G   N P   Bp   Bc Diff
1.- Paris FC  19  10 5 4 1 14 7 + 7
2.- SR Colmar  19  10 5 4 1 15 11 + 4
3.- Football Club Chambly  18  10 5 3 2 21 12 + 9
4.- FC Red Star 1897  17  10 5 2 3 13 8 + 5
5.- Union Sportive Avranches  17  10 5 2 3 11 8 + 3
6.- US Boulogne Côte d’Opale  15  10 4 3 3 13    9 + 4
7.- FC Bourg-Péronnas  15  10 4 3 3 16 12 + 4
8.- Etoile Fréjus St Raphaël  15  10 4 3 3 13 10 + 3
9.- RC Strasbourg Alsace  15  10 4 3 3 12 11 + 1
10.- USL Dunkerque  15  10 4 3 3 9    9 0
11.- Amiens Sporting Club  14  10 4 2 4 15 15 0
12.- Vendée Poiré sur Vie Foot  12  10 3 3 4 11 17 – 6
13.- Vendée Luçon Foot  11  10 2 5 3 7 9 – 2
14.- US Colomiers Foot  11  10 3   2 5 7 12 – 5
15.- CA Bastia  10  10 2 4 4   12 12 0
16.- FC Istres Ouest Provence 8  10   1   5 4   10 13 – 3
17.- Marseille Consolat 6  10   1 3 6 8 21 – 13
18.- SA Epinal 4  10   0 4 6 6 17 – 11

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.